L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un corail Bleu Nature

Par Rouba Naaman
,
le 3 février 2011
Kelly Hoppen pour Bleu Nature
Kelly Hoppen pour Bleu Nature © Bleu Nature
La marque française de mobilier et décoration Bleu Nature, connue pour aimer les matières brutes et très naturelles, collabore avec la décoratrice d'intérieur britannique Kelly Hoppen. Le résultat, une mise en valeur du corail dans des objets plus proches de l'œuvre d'art unique que du simple meuble.
Quelques branches de corail d'un noir profond, incluses dans le verre acrylique, figées dans le temps. C'est le modèle qu'a proposé la décoratrice d'intérieur britannique Kelly Hoppen à la marque de mobilier Bleu Nature. Une rencontre improbable qui donne pourtant lieu à un mariage des plus réussis.
"Intégrer dans nos collections un objet contenant du corail, ça peut paraître particulier" avoue Franck Lefebvre, PDG et designer de Bleu Nature. La marque s'est en effet imposée comme chef de file du design écolo en France, avec ses meubles en bois flotté et ses luminaires en galets et os naturels. "Déjà, lorsque nous avons sorti les premières pièces en verre acrylique, notre public n'a pas tout de suite compris" se souvient-il.

Édition limitée pour une espèce protégée

Lorsque Kelly Hoppen contacte la marque pour lui proposer de travailler le corail, espèce naturelle protégée par excellence, Bleu Nature hésite. "Dans la tête des gens, cela reste avant tout une rareté à sauvegarder" justifie Franck Lefebvre. "Mais Kelly Hoppen nous a fait découvrir les coraux de culture, élevés en aquarium". Pas question donc d'arracher les animaux de leurs fonds marins ! "La récupération de ce corail mort est très contrôlée, et certifiée par le CITES*" précise-t-il.
De même, c'est un corail noir - l'espère la plus rare - que Kelly Hoppen voulait travailler. L'astuce a donc consisté à teinter un corail blanc, "une difficulté technique" précise Franck Lefebvre. La marque française propose ainsi un objet qu'elle veut rare et durable : seuls 99 exemplaires numérotés seront mis en vente, pour limiter malgré tout l'utilisation du corail. Plus proche de l'objet d'art que du mobilier, puisque ces blocs coûtent quand même 6.500 euros pièce.
Les éléments de Kelly Hoppen s'inscrivent parfaitement dans la nouvelle tendance de Bleu Nature. "Depuis un an, nous travaillons le contraste de matières, entre le bois flotté et brut d'un côté, et le cuir ou le verre trempé de l'autre" explique Franck Lefebvre. A suivre, une prochaine collaboration ?
*Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction.
Un corail Bleu Nature
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic