L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une exposition design pour redonner goût à la couleur

Par Yasmina Bennaceur
,
le 26 avril 2012
Dans le domaine du design contemporain, où l'on prône souvent des lignes sobres, épurées et avec des tonalités toutes aussi discrètes, la couleur, dans toute sa splendeur, n'a pas forcément sa place. Pour en finir avec cette tendance, la galerie parisienne Perimeter Art&Design et sa designer résidente permanente Maryam Mahdavi, ont demandé à dix designers de présenter leurs pièces phares,en couleur.
"Les gens, et les designers ont peur de la couleur", affirme Maryam Mahdavi, la commissaire et scénographe de l'exposition "La peur de la couleur" qui se déroule actuellement, et jusqu'au 15 juin, à la galerie parisienne Perimeter Art&Design.
Selon le souhait de Maryam Mahdavi, cette exposition de design et d'art contemporain présente le travail revisité de onze designers résidents de la galerie : Aldo Bakker, les frères Campana, Miguel Chevalier, Check Diallo, Janette Laverriere, Tomas Libertiny, Maryam Mahdavi, Ifeanyi Oganwu, Paola Petrobelli, Pierre Paulin, Studio Job.
"Avant d'être designer, je suis coloriste, les couleurs que je choisis dans mon travail représentent le contraire de ce que tout le monde fait et je le revendique", nous explique Maryam Mahdavi.
"Aujourd'hui, la tendance est au design radical, aux formes lisses, tout est cohérent alors que dans mon travail, je défends l'incohérence, je privilégie l'émotion plutôt que la réflexion», se justifie la designer. Et de s'amuser d'être arrivée comme une sorte de "fée clochette" dans cette exposition se déclinant en quatre thèmes, à travers quatre pièces.
La suite de l'article en page suivante.
Une exposition design pour redonner goût à la couleur

"Un parcours initiatique"

la peur de la couleur
la peur de la couleur © Perimeter Art&Design
Cette dernière - que l'ouvrage "La peur de la couleur" (Editions Autrement, 2001), de l'auteur et artiste britannique David Batchelor, a initié - se vit, selon Maryam Mahdavi, comme un véritable "parcours initiatique".
Quatre tableaux, pour lesquels une ou plusieurs tonalités et atmosphères correspondent, dépeignent les différentes étapes de la vie : "La naissance", "L'adolescence", "L'âge adulte" et "Les confessions". "Ce qui ne veut pas dire que ces couleurs sont figées pour chaque étape de la vie", précise la scénographe.
Ainsi, au fil des pièces, l'on découvre (ou re-découvre) des créations récentes auxquelles les designers ont accepté de mettre de la couleur.
Les réalisations s'observent, se scrutent ou se dévoilent à travers "Confessions", un moucharabieh (sorte de paravent oriental), œuvre de la designer libanaise Maryam Mahdavi.
Le pied de la "table Cathédrale", du designer Pierre Paulin, blanc à l'origine, devient ainsi jaune canari (avec l'accord de son épouse) tandis que la "table Nénuphar" de Janette Laverrière, est déclinée, pour l'occasion, en quatre nouvelles couleurs. "Je me suis tout de même vue refuser la transformation colorée de leurs réalisations par quelques designers", s'amuse la scénographe.
Selon David Batchelor, "La couleur n'a eu de cesse d'être assimilée, dans la culture occidentale, à un corps étranger, oriental ou féminin, en même temps qu'elle la reléguait aux domaines de l'infantile et du superficiel."
Maryam Mahdavi, elle, souhaite, à travers cette exposition changer les mœurs : "Cette exposition est un véritable défi lancé aux décorateurs et designers. Il faut essayer de mettre de côté la réflexion, l'intellectualisation et privilégier l'émotion".

La peur de la couleur

Jusqu'au 15 juin
Perimeter Art&Design
47 rue Saint André des Arts
75006 Paris
"Un parcours initiatique"

Soupçon (2011) - Maryam Mahdavi

Soupçon (2011) - Maryam Mahdavi - la peur de la couleur
Soupçon (2011) - Maryam Mahdavi - la peur de la couleur © Perimeter Art&Design
La designer utilise des couleurs fortes, dans la tradition surréaliste qui caractérise son travail.
Soupçon (2011) - Maryam Mahdavi
Nous vous recommandons

La Casa del Desierto est un pavillon de verre chargé de démontrer les capacités de ce matériau en climat extrême.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic