L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Par C. Chahi Bechkri
,
le 24 janvier 2011
Passionnée de recyclage, la créatrice Nathalie Girardin récupère depuis quelques mois les chutes de la production d'une coutellerie pour habiller des luminaires. Une manière originale de valoriser des déchets tout en mettant à l'honneur le savoir-faire français !
L'idée a fait "tilt" dès qu'elle les a vues. Il y a quelques mois, Nathalie Girardin a eu par hasard entre les mains des plaques d'acier provenant de la coutellerie Claude Dozorme, entreprise familiale située à Thiers et, en tant que créatrice d'objets, elle a tout de suite entrevu un moyen de les valoriser.
Son idée ? Les récupérer pour en faire... des luminaires ! "Dans le jargon des couteliers, on les appelle les chatilles, précise-t-elle. Il s'agit des chutes dans lesquelles sont restées les découpes de fourchettes, de couteaux ou de cuillères autrement dit des déchets issus de la production de l'entreprise". Et de poursuivre : "Ce qui m'a plu dans ces plaques, c'est leur côté brut qui donne aux pièces un caractère industriel".

Valoriser un savoir-faire ancestral

Dédale Suite - Collection "Chute s"
Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
 Persuadée du potentiel de ces plaques, Nathalie Girardin a donc fait part de son projet à Claudine Dozorme, la directrice générale de l'entreprise. Projet auquel cette dernière a immédiatement adhéré. "Jusqu'ici, nos déchets terminaient à la poubelle avant d'être repris par un ferrailleur pour être refondus, explique-t-elle. Les réutiliser est une formidable occasion pour nous de valoriser notre savoir-faire et au-delà de rappeler aux yeux du grand public que le patrimoine de la coutellerie est bien vivant".
Une fois les pièces d'acier récupérées, elles sont façonnées - en cylindre ou en rectangle - par un serrurier, puis traitées de manière à atténuer - mais sans les faire disparaître - les marques de soudure. "Comme les plaques sont récupérées de manière aléatoire, il arrive parfois qu'une fourchette ou une cuillère mal découpée reste solidaire de la plaque", précise la créatrice. "Comme les traces de soudure, ces défauts font tout le charme des pièces".

Style industriel

Dédale Suite - Collection "Chute s"
Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
 Les modèles sont ensuite agrémentés d'un habillage d'intérieur en PVC ou en papier contrecollé que Nathalie veille toujours à choisir de couleur vive, afin de "mieux faire ressortir la beauté de l'acier". A l'issu du processus, les pièces obtenues prennent la forme de suspensions au style résolument industriel. Des créations qui, comme l'indique Nathalie, "peuvent tout à fait trouver leur place dans des cuisines privées ou dans des salles de restaurant".
Jusqu'ici, la collection qui a été baptisée "Chute s" comprend une vingtaine de pièces dont les prix oscillent entre 850 et 1.500 €. Une collection que Nathalie espère parvenir à étoffer rapidement de luminaires, mais pas seulement ! Egalement en... mobilier ! Affaire à suivre.
Pour découvrir quelques-unes des pièces élaborées à partir des chutes de la coutellerie Claude Dozorme, rendez-vous en pages suivantes.
Et pour en voir plus sur Nathalie Girardin, cliquez ici.
Plus de renseignements sur le : www.dedale-suite.com
Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Collaboration inédite - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Dédale Suite - Collection "Chute s"
Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
La créatrice Nathalie Girardin, spécialisée dans le recyclage et le relooking de vieux objets, collabore depuis quelques mois avec la coutellerie Claude Dozorme, basée à Thiers.
Collaboration inédite - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Les "chatilles" - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Les "chatilles" - Dédale Suite - Collection "Chute s"
Les "chatilles" - Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
La créatrice a eu l'idée de récupèrer des plaques d'acier pour habiller des luminaires. "Dans le jargon des couteliers, on les appelle les chatilles, précise-t-elle. Il s'agit des chutes dans lesquelles sont restées les découpes de fourchettes, de couteaux ou de cuillères autrement dit des déchets issus de la production de l'entreprise".
Les "chatilles" - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Processus fabrication - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Processus fabrication - Dédale Suite - Collection "Chute s"
Processus fabrication - Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
Une fois les pièces d'acier récupérées, elles sont façonnées - en cylindre ou en rectangle - par un serrurier, puis traitées de manière à atténuer - mais sans les faire disparaître - les marques de soudure.
Processus fabrication - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Hbaillage coloré - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Hbaillage coloré - Dédale Suite - Collection "Chute s"
Hbaillage coloré - Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
Les modèles sont ensuite agrémentés d'un habillage d'intérieur en PVC ou en papier contrecollé que Nathalie veille toujours à choisir de couleur vive, afin de "mieux faire ressortir la beauté de l'acier".
Hbaillage coloré - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Défauts visibles - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Défauts visibles - Dédale Suite - Collection "Chute s"
Défauts visibles - Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
Les traces de soudure sont laissées visibles et parfois il arrive qu'une fourchette ou une cuillère mal découpée reste solidaire de la plaque.
Défauts visibles - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Modèle cylindrique - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Dédale Suite  - Collection "Chute s"
Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
Les pièces sont fabriquées dans deux formats : soit cylindrique soit rectangulaire et sont vendues à partir de 850 €. Ci-contre le modèle cylindrique proposé en 80 cm ou 45 cm de diamètre.
Modèle cylindrique - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Modèle rectangulaire - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie

Modèle rectangulaire - Dédale Suite - Collection "Chute s"
Modèle rectangulaire - Dédale Suite - Collection "Chute s" © Dédale Suite - Collection "Chute s"
Ci-contre le modèle rectangulaire proposé dans deux longueurs : 100 cm ou 60 cm.
Modèle rectangulaire - Une seconde vie pour les chutes d'une coutellerie
Nous vous recommandons

Habilement transformé, cet ancien couvent où le charme et l'élégance des vieilles pierres se marient parfaitement au confort moderne.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic