L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Appartement de charme dans un immeuble du vieux Paris

Par C. Chahi Bechkri
,
le 25 novembre 2013
En remaniant le plan pour le rendre plus fonctionnel et en laissant audacieusement apparaître son ossature en bois, l'architecte d'intérieur Stéphanie Cayet est parvenue à donner un vrai cachet à un appartement parisien. Plutôt ordinaire à l'origine, il possède désormais un charme irrésistible...
Lorsqu'elle évoque le bien que les propriétaires lui ont confié, Stéphanie Cayet est très honnête et franche : "L'appartement était très banal, se rappelle l'architecte d'intérieur. Il n'avait rien de particulier et était plutôt mal agencé". Parmi les principaux problèmes identifiés : d'abord une salle de bains minuscule et éloignée des pièces de nuit. "Il fallait obligatoirement traverser la cuisine pour aller aux toilettes ce qui, vous en conviendrez, n'est vraiment pas pratique", explique notre interlocutrice.
"Le fait que la salle de bains soit aussi isolée nuisait à la fluidité de circulation. Un appartement est toujours plus fonctionnel lorsque toutes les pièces intimes sont proches les unes des autres et idem pour les pièces à vivre".
La suite de l'article et plus de photos en pages suivantes.
Appartement de charme dans un immeuble du vieux Paris

Plan existant remanié

Stéphanie Cayet
Stéphanie Cayet © Stéphanie Cayet
Pour rendre l'appartement agréable à vivre, Stéphanie Cayet s'est donc efforcée de créer une partie jour et une partie nuit bien distinctes l'une de l'autre. La salle de bains est ainsi venue prendre place entre la chambre et le bureau, en remplacement de l'ancien dressing. "Il a fallu créer un faux plafond dans la pièce à vivre pour permettre le raccordement de la salle de bains à un point d'eau. Le compromis valait le coup car nous avons pu y intégrer l'éclairage", précise l'architecte d'intérieur.
Désormais, la partie nuit est réunifiée avec chambre, salle de bains et bureau aménagés les unes à côté des autres sur le même axe.
Ci-contre, le plan existant de l'appartement. On se rend compte que les pièces étaient extrêmement cloisonnées.
Plan existant remanié

Cuisine en lieu et place de la salle de bains

Cuisine en lieu et place de la salle de bains - Stéphanie Cayet
Cuisine en lieu et place de la salle de bains - Stéphanie Cayet © Stéphanie Cayet
Autres inconvénients gênants de l'appartement : la cuisine se trouvait juste derrière la porte d'entrée donc était en plein dans le passage et était dépourvue de coin repas.
Ci-contre, le nouveau plan. Les espaces sont plus fluides et les pièces bien reparties entre jour et nuit.
Cuisine en lieu et place de la salle de bains

Cuisine en U

Cuisine en U - Guillaume Leblanc
Cuisine en U - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
Pour donner à la cuisine plus d'intimité, l'architecte d'intérieur a eu l'idée de l'aménager dans le renfoncement laissé vacant par la salle de bains. Les cloisons ont toutefois été abattues pour que la pièce reste en lien avec le reste de l'appartement. Un long plan de travail la délimite désormais offrant une généreuse zone de travail et de rangement aux occupants.
Cuisine en U

Création d'un "vrai" coin repas

Création d'un "vrai" coin repas - Guillaume Leblanc
Création d'un "vrai" coin repas - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
Libéré de meubles, l'espace qui abritait la cuisine a, quant à lui, été mis à profit pour la création d'un vrai coin repas. Une belle table en bois brut y trône désormais, permettant de d'accueillir de grandes tablées.
Création d'un "vrai" coin repas

Appartement à ossature bois

Appartement à ossature bois - Guillaume Leblanc
Appartement à ossature bois - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
L'appartement remanié, Stéphanie Cayet aurait pu s'arrêter là, mais son attention a été retenue par un détail : l'ossature en bois de l'immeuble, dont une petite partie était visible dans le mur de séparation entre la salle à manger et le salon.
"Si une plus importante partie pouvait être mise à nue, cela pourrait donner du charme à l'appartement", se rappelle avoir pensé l'architecte d'intérieur. Soumise à des charpentiers spécialisés, l'idée a été étudiée et très vite confortée. "Nous avons eu la bonne surprise d'apprendre que nous pouvions retirer tout le plâtre entre les poutres et ce, sans mettre en péril la solidité de l'édifice", explique Stéphanie Cayet.
A noter que l'opération engendrant une intervention sur la charpente, il a fallu obtenir le feu vert de la copropriété avant de lancer les travaux.
Appartement à ossature bois

Cloison irrégulière ouverte

Cloison irrégulière ouverte - Guillaume Leblanc
Cloison irrégulière ouverte - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
L'opération de mise à nu a permis de révéler une belle ossature bois ancienne qui sert de cloison ouverte entre la salle à manger et la cuisine d'un côté et, de l'autre, le salon.
Les pièces sont ainsi clairement délimitées sans pour autant être complètement séparées les unes des autres. Deux ouvertures l'agrémentent d'ailleurs pour faciliter le passage entre elles. Au final, une très belle perspective est créée.
Cloison irrégulière ouverte

Un cachet supplémentaire

Un cachet supplémentaire - Guillaume Leblanc
Un cachet supplémentaire - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
Cette cloison en bois confère énormément de cachet à l'appartement. Elle lui donne de la personnalité, chose qui lui faisait cruellement défaut avant les travaux de rénovation.
Pour mieux la mettre en valeur, des spots ont été disposés tout autour d'elle dans le plafond.
Un cachet supplémentaire

Limitation des coûts

Limitation des coûts - Guillaume Leblanc
Limitation des coûts - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
Les propriétaires disposant d'un budget relativement serré - 40.000 € pour l'intégralité des travaux -, l'architecte d'intérieur a multiplié les astuces pour limiter les coûts.
Les revêtements les plus chers ont ainsi été utilisés avec une extrême parcimonie tandis que le mobilier et les rangements ont, quant à eux, été achetés dans des enseignes accessibles.
Ici, dans la salle de bains, la mosaïque ne recouvre pas l'intégralité du mur. Toute la zone derrière le miroir a été laissée vierge par souci d'économies.
Limitation des coûts

Profusion de rangements

Profusion de rangements - Guillaume Leblanc
Profusion de rangements - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
Concernant les rangements, l'appartement en étant totalement dépourvu, Stéphanie Cayet a déployé les grands moyens. Etagères ouvertes dans la cuisine, niches de part et d'autre du canapé dans le salon, linéaires d'armoires dans la chambre et le bureau... Des solutions nombreuses et variées qui évitent aux propriétaires d'avoir à acheter trop de meubles d'appoint pour compléter et surtout, qui leur offrent une grande capacité de rangement et de nombreuses possibilités décoratives.
Ici, le bureau, seule pièce à être peinte dans une couleur vive.
Profusion de rangements

Grande métamorphose - Appartement de charme dans un immeuble du vieux Paris

Grande métamorphose - Guillaume Leblanc
Grande métamorphose - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
En l'espace de quatre mois de travaux, l'appartement a complètement changé de visage. Il s'avère mieux organisé, plus fluide et surtout, il est doté d'un charme irrésistible. De quoi réaliser une belle plus-value en cas de revente du bien.
Grande métamorphose - Appartement de charme dans un immeuble du vieux Paris

Fiche technique - Appartement de charme dans un immeuble du vieux Paris

Fiche technique - Guillaume Leblanc
Fiche technique - Guillaume Leblanc © Guillaume Leblanc
Lieu : Paris 10ème arrondissement
Programme : rénovation complète avec intervention sur la charpente
Maître d'œuvre : Stéphanie Cayet (www.stephaniecayet.com)
Surface : 60 m2
Durée du chantier : 4 mois
Budget : environ 40.000 €
Fiche technique - Appartement de charme dans un immeuble du vieux Paris
Nous vous recommandons

Jouer avec les volumes, permet d'obtenir un intérieur à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic