L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Sept petites maisons d'hôtes dans la prairie bretonne

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 16 septembre 2013
Au cœur des Côtes d'Armor, un couple amoureux de la campagne a décidé d'ouvrir un gîte, puis deux, puis trois... Les Lamour sont aujourd'hui propriétaires de sept "Petites maisons dans la prairie" dans le même hameau. Chacune est décorée avec un soin particulier, à partir d'objets chinés et de structures... surprenantes !
L'aventure des "Petites maisons dans la prairie" commence par une histoire d'amour. Celle de Liz, jeune irlandaise venue en Bretagne pour perfectionner son français, et Corentin, dont les parents sont propriétaires d'une ferme-auberge où la jeune femme travaille. Mais aussi, celle de ce couple pour la rénovation et la décoration de bâtisses anciennes, qu'ils transforment en gîtes et chambres d'hôtes. Sept maisonnettes, disséminées dans le lieu-dit Le Mourvet Noir, dans les Côtes d'Armor, et qui portent les prénoms de leurs anciennes occupantes...
Sept petites maisons d'hôtes dans la prairie bretonne

Rose, la première Petite maison dans la prairie

Rose, la première Petite maison dans la prairie - Petites maisons dans la prairie
Rose, la première Petite maison dans la prairie - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Lorsque Liz et Corentin Lamour reprennent l'affaire familiale, en 2000, ils s'installent dans l'ancien corps de ferme de la propriété. "Très vite, la maison est devenue trop petite pour accueillir ma famille de passage en France, nous raconte la propriétaire. Nous avons donc acheté une bâtisse voisine pour en faire des chambres d'amis". Ainsi naquit Rose (ci-contre), la première des maisons d'hôtes que le couple met en location une partie de l'année.
Rose, la première Petite maison dans la prairie

Louise, le corps de ferme devenu gîte

Louise, le corps de ferme devenu gîte - Petites maisons dans la prairie
Louise, le corps de ferme devenu gîte - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Liz prend un plaisir qu'elle ne soupçonnait pas à décorer et aménager la demeure : entre les vide-greniers, les dépôts Emmaüs et les annonces sur Internet, la jeune femme déniche tout le nécessaire pour créer une atmosphère unique. "Les couleurs me sont venues naturellement, j'y ai vraiment pris goût" nous avoue-t-elle. Le couple décide alors d'accueillir des visiteurs dans leur propre maison, baptisée Louise, du nom de la grand-mère de Corentin.
Ici, le salon de la maison Louise, où trône un poêle ancien.
Louise, le corps de ferme devenu gîte

Louise, rénovée du sol au plafond

Louise, rénovée du sol au plafond - Petites maisons dans la prairie
Louise, rénovée du sol au plafond - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Le couple restaure avec patience l'habitation, construite pendant la guerre avec des matériaux de fortune. "C'est ce qui fait son charme" glisse Liz. Chaque pièce est ensuite décorée différemment, et l'inspiration est soufflée à la propriétaire notamment par les carreaux au sol, comme ici, dans l'une des chambres du gîte Louise.
Louise, rénovée du sol au plafond

Une déco romantique pour la maison d'hôtes Marie

Une déco romantique pour la maison d'hôtes Marie - Petites maisons dans la prairie
Une déco romantique pour la maison d'hôtes Marie - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Grisés par le plaisir d'accueillir les touristes, et par la joie de rendre vie à des habitations anciennes, les propriétaires acquièrent Marie, une petite maison qui appartenait à une parente des Lamour, toujours dans le même hameau. "Ici, nous avons opté pour un style plutôt romantique, notamment dans la décoration des chambres" nous explique Liz.
Une déco romantique pour la maison d'hôtes Marie

Du mobilier chiné dans le gîte Marie

Du mobilier chiné dans le gîte Marie - Petites maisons dans la prairie
Du mobilier chiné dans le gîte Marie - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Dans la maison Marie, comme dans la plupart des autres gîtes des Lamour, des pièces pour le moins surprenantes ont été installées. Cet objet en bois, transformé en table d'appoint, est à l'origine... un moule de fonderie, bien que les propriétaires ne soient pas tout à fait certains de son précédent usage ! "Une usine a fermé ses portes près de notre village, nous avons récupéré de nombreuses pièces pour les utiliser en décoration" précise Liz Lamour.
Du mobilier chiné dans le gîte Marie

Joséphine, décorée sur le thème des années 50

Joséphine, décorée sur le thème des années 50 - Petites maisons dans la prairie
Joséphine, décorée sur le thème des années 50 - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Joséphine, du nom de l'arrière-grand-mère de Corentin Lamour, est l'addition suivante à la série des Petites maisons dans la prairie. La demeure est décorée sur le thème des années 50 : briques ajoutées au sol, moquette orange dans la chambre en mezzanine, papier peint et vaisselle à motifs dessinés par Orla Kiely, une créatrice irlandaise, etc.
Joséphine, décorée sur le thème des années 50

Une serre comme dressing chez Joséphine

Une serre comme dressing chez Joséphine - Petites maisons dans la prairie
Une serre comme dressing chez Joséphine - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Dans l'une des chambres de Joséphine ayant une belle hauteur sous plafond, Liz Lamour a installé... une serre ancienne en métal, chinée sur Internet ! "Nous sommes allées la chercher très loin, mais cela ne nous faisait pas peur, se souvient-elle. Elle sert aujourd'hui de dressing et apporte une touche industrielle à la maison".
Une serre comme dressing chez Joséphine

Une décoration inspirée des anciennes écoles chez Jeanne

Une décoration inspirée des anciennes écoles chez Jeanne - Petites maisons dans la prairie
Une décoration inspirée des anciennes écoles chez Jeanne - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Vient ensuite Jeanne, une maison où a vécu la mère de Corentin Lamour. Celle-ci honore l'ancienne profession de Liz : professeur.
La décoration du gîte est ainsi dédiée aux anciennes écoles, du panneau en métal affiché à l'extérieur, aux tables d'écoliers installées dans les différentes pièces. "Dans la cuisine, nous avons installé un grand tableau noir où les hôtes laissent de petits messages" nous explique la propriétaire.
Une décoration inspirée des anciennes écoles chez Jeanne

Une chambre de la maison d'hôtes Jeanne

Une chambre de la maison d'hôtes Jeanne - Petites maisons dans la prairie
Une chambre de la maison d'hôtes Jeanne - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
L'une des chambres - celle destinée aux enfants - est d'ailleurs décorée de plusieurs affiches anciennes, chinées par Liz Lamour et son mari. Les chaises d'écolier et les lits en métal rappellent l'époque des pensionnats...
Une chambre de la maison d'hôtes Jeanne

Anne, sur le thème de l'Irlande

Anne, sur le thème de l'Irlande - Petites maisons dans la prairie
Anne, sur le thème de l'Irlande - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Pour la maison d'hôtes Anne (qui prend le nom, cette fois, d'une tante du propriétaire), Liz Lamour souhaitait imposer un thème fort, et non des moindres : l'Irlande. "Mais, finalement, le résultat n'était pas vraiment réussi" avoue-t-elle en riant.
En résulte tout de même une ambiance majoritairement verte, notamment dans la salle de bains, qui mêle mobilier design et matériaux bruts.
Anne, sur le thème de l'Irlande

Un silo pour salle de bains dans le gîte Anne

Un silo pour salle de bains dans le gîte Anne - Petites maisons dans la prairie
Un silo pour salle de bains dans le gîte Anne - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Cette surprenante salle de bains est installée dans... un silo, "ou est-ce le haut d'un phare ?" s'interroge Liz Lamour. Toujours est-il que cette structure en métal arrondie a dû être coupée pour rentrer dans la maison ! L'extérieur a été sablé puis peint. Une pièce unique en son genre qui donne tout son charme à la demeure.
Un silo pour salle de bains dans le gîte Anne

Florence, en vert et rose

Florence, en vert et rose - Petites maisons dans la prairie
Florence, en vert et rose - Petites maisons dans la prairie © Petites maisons dans la prairie
Enfin, la dernière des sept maisons porte, comme les autres, le prénom de son occupante précédente : Florence. L'habitation d'à peine 35 m² offre un cocon romantique pour un repos à deux. Elle est décorée de vert et de rose, "parce que je n'arrive pas à me décider entre les deux couleurs !" avoue Liz Lamour.
Gîtes et maisons d'hôtes Les Petites maisons dans la prairie
Liz et Corentin Lamour
Le Mourvet Noir
22170 Plélo
www.chambres-gites-bretagne.fr
Florence, en vert et rose
Articles qui devraient vous intéresser
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic