L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le rooftoping, une plongée vertigineuse sur les villes

Par Céline Galoffre
,
le 27 janvier 2014
Amateurs de sensations fortes, la tendance du rooftoping devrait vous séduire. L'idée ? Prendre des photos du haut des toits d'immeubles de manière à offrir des vues incroyables sur la ville. Un des pionniers en la matière est le Canadien Tom Ryaboi. Décryptage et rencontre.
Prêts à sauter dans le vide ? Non, pas de panique. Ceux que l'on nomme les skywalkers (NDLR : marcheur dans le ciel) ont trouvé la parade pour offrir cette sensation aux moins intrépides d'entre nous.
En effet, bon nombre d'entre eux ont succombé à ce que l'on appelle le rooftoping, une tendance qui consiste à prendre des photos de ville du haut des toits. Attention, ici, il faut avoir le cœur bien attaché, mais le phénomène fait des émules, notamment en Russie. Depuis plusieurs mois, amateurs et professionnels de la discipline se mettent en scène les pieds dans le vide au sommet d'immeubles afin de réaliser des clichés de tours et de rue.

A l'assaut des toits

Et le résultat est là et visible sur Instagram puisque ces grimpeurs fous postent leurs exploits sur le réseau social. La pratique se démocratise donc et a désormais ses adeptes qui n'hésitent plus à partir à l'assaut des sommets des cités urbaines pour capturer le moment clé : celui qui les bouleversera. Car ici, tout est une question d'instinct avec, pour ces têtes brulées, une mentalité proche des sportifs de l'extrême. "Un face à face entre l'humain et l'altitude, depuis ses plus vertigineuses constructions", commentent certains. Et le mouvement s'amplifie ces derniers temps.
Ainsi, une exposition, parrainée par Nissan à l'occasion de la sortie d'un nouveau modèle, a été récemment organisée à Paris. Des photographies de Tom Ryaboi, un des pionniers en la matière, mais aussi Andrew Tso, Aurelie Curie, Taran Cypher étaient présentés au public. Et le buzz a fonctionné. Phénomène urbain ? Art contemporain ? En tout cas, la mode semble lancée.
Trois questions à Tom Ryaboi, 34 ans, pionnier du rooftoping
1 - Comment avez-vous eu l'idée du faire du rooftoping ?
Quand j'étais petit, je grimpais sur tout : les arbres bien sûr, mais aussi toutes sortes d'objets en particulier les réfrigérateurs. Une attirance pour la hauteur qui ne m'a jamais quitté. Quand ma famille a déménagé en ville, je suis naturellement passé des arbres aux bâtiments. Dans ce contexte, prendre des photos me permettait de capturer certains de ces moments. Par la suite, j'ai continué à shooter des grands moments mais cette fois au sommet d'endroits beaucoup plus hauts.
2 - Que répondez-vous à ceux qui taxent cette pratique de dangereuse ?
Je ne sais pas si c'est plus dangereux que traverser une route ? Je n'ai pas vraiment de réponse à donner, chacun vit sa vie comme bon lui semble.
3- Quel rapport entretient le rooftoping avec la ville ? Quelle ville vous a surpris durant vos ascensions ?
Le rooftoppping permet de voir la ville autrement. Il y a tant de choses que l'on ne peut pas apprécier simplement du sol. Observer l'espace urbain du sommet d'un gratte-ciel est paisible. S'aventurer sur les hauteurs des toits permet d'apprécier toute l'impétuosité, la force et la grandeur urbaine.
Côté surprise, Paris me surprend. Même si elle ne dispose pas de beaucoup d'immeubles élevés, son caractère et ses flux sont uniques ! Les mouvements du trafic sont calmes, irréguliers et fascinants à regarder. Les détails des constructions sont complexes et particuliers. Une grande différence par rapport à l'Amérique du Nord ou l'Asie. Aujourd'hui, j'aimerais explorer la Défense.
Découvrez un aperçu de l'exposition qui s'est déroulée à Paris en pages suivantes.
Le rooftoping, une plongée vertigineuse sur les villes

Le rooftoping : des photos en altitude

Aurélie Curie
Aurélie Curie © Aurélie Curie
Ici, une photo d'Aurélie Curie qui met en avant la vision dense de la ville.
Le rooftoping : des photos en altitude

Vue plongeante sur la ville

Tom ryoboi
Tom ryoboi © Tom ryoboi
Ici, une photo de Tom Ryaboi, un des pionniers en la matière puisqu'il a participé au lancement du phénomène dès 2007.
Vue plongeante sur la ville

Sur les toits du monde

Vidéo Floor
Vidéo Floor © Vidéo Floor
Le phénomène du rooftoping explose. Des expositions se montent autour de la tendance. Récemment, Paris a accueilli une manifestation autour des ces clichés.
Sur les toits du monde

Vue sur Paris

Vue sur Paris
Vue sur Paris © T. Ryaboi/rooftoping exposition à Paris
L'exposition parisienne, qui s'est tenue sur les Champs Elysées, était parrainée par Nissan, qui en a profité pour présenter un nouveau modèle.
Vue sur Paris
Nous vous recommandons

Mise au goût du jour dans un esprit campagne chic, cette demeure a retrouvé lustre et cachet.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic