L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Marcher peut produire de l'électricité

Par L C-M
,
le 19 avril 2010
trottoir électricité
trottoir électricité © Toulouse DR
Transformer les pas quotidiens des citadins en énergie. La folle idée qui a germé dans la tête des ingénieurs d'une société néerlandaise a pris la forme, pendant plusieurs semaines, d'un passage pour piétons de Toulouse. Retour sur cette expérience originale.
Après l'utilisation de l'eau, du vent ou du soleil, un nouveau type d'énergie a été expérimenté, ces derniers jours, pour produire de l'électricité : la marche. Sous un porche situé dans le centre-ville de Toulouse (Haute-Garonne), un prototype de trottoir qui active l'éclairage public lorsque des piétons marchent dessus a été installé. Un dispositif encore insolite qui pourrait bien préfigurer l'éclairage public des villes de demain.

Comment ça marche ?

Conçu par la société néerlandaise Sustainable Dance Club, ce trottoir se compose de huit dalles en plexiglas de 65 cm sur 65 cm. Chaque pas produit un déplacement vertical de 1 cm sur la surface du dispositif. Ce mouvement et les micro-vibrations induites par la marche sont ensuite transformés par un générateur en énergie électrique. Un piéton peut ainsi produire jusqu'à 50 watts et alimenter, sans aucune production de gaz à effet de serre, un réverbère et des rampes de leds.

Une petite révolution

"C'est une révolution intellectuelle", fait remarquer l'adjoint à la mairie de Toulouse, Alexandre Marciel, à l'AFP car "on fait passer les gens d'un regard où les déplacements sont consommateurs d'énergie à un regard où ils pourraient être producteurs d'énergie".
Cette expérience n'est pas une première en Europe. Il y a un an et demi, la société néerlandaise avait déjà mis au point à Rotterdam (Pays-Bas), une piste alimentée par les danseurs dans une boite de nuit. D'un coût d'installation estimé à 3.500 euros le mètre carré, le dispositif permettait de produire entre 4 et 8 watts pour un pavé de 65 cm2, soit entre 400 et 700 W pour la piste de la discothèque (6 m2).
A l'avenir, la société espère transformer ces essais afin d'équiper, cette fois, de grandes infrastructures urbaines. A commencer par les gares, les aéroports ou encore les centres commerciaux...

Pédaler pour s'éclairer !

Le Crowne Plaza, un hôtel de luxe de la capitale danoise propose carrément à ses clients de pédaler sur des vélos pour alimenter l'établissement en électricité. Selon la responsable de la communication de l'hôtel, interrogée par l'AFP, "une personne en petite forme doit pédaler pendant environ 10 minutes pour produire 10 watts/heure et une en bonne forme peut produire jusqu'à 100 watts/heure en 60 minutes". Pour motiver les clients, une récompense a même été prévue : les personnes qui produiront au moins 10 watts/heure d'électricité se verront offrir un repas d'une valeur de 27 euros. Avis aux sportifs!
Marcher peut produire de l'électricité
Nous vous recommandons

Découvrez cette maison basse consommation qui s’intègre parfaitement dans son environnement marquant sa différence grâce à son esthétisme et en offrant d'excellentes performances énergétiques.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic