L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Caméras connectées, comment ça marche ?

Par Victor Miget
,
le 12 juin 2017
Presence
Presence © Netatmo
Alors que les départs en vacances approchent à grands pas, la question de sécuriser son intérieur se pose pour certains particuliers. Des entreprises l'ont bien compris et développent des gammes de caméras connectées, pour garder un ½il chez soi à distance. Appréciable, même si ces produits invitent à s'interroger sur la protection des données et le respect de la vie privée.
Si départ en vacances rime souvent avec détente, il peut néanmoins être source d'inquiétude. En effet, la période est idéale pour les cambrioleurs. Mais sans même aller jusqu'à cette extrémité, certains particuliers veulent simplement savoir lorsque l'un de leurs enfants rentre par exemple.
Autant de situations dans lesquelles certaines entreprises ont vu des opportunités. Des opportunités matérialisées via de nouvelles gammes de caméras de sécurité, à destination des particuliers. Le principe est simple, connectée sur un téléphone, une tablette ou un ordinateur, le particulier peut accéder à sa caméra de sécurité, recevoir des notifications si ces dernières ont détecté quelque chose d'anormale à leur domicile, enregistrer certaines personnes, varier les degrés de détections etc. simple à installer, il suffit généralement de les poser dans un coin, ou de les visser sur un mur pour les modèles extérieurs.

Quid de la sécurisation des données et de la protection de la vie privée ?

Mais lorsqu'il s'agit de caméra de sécurité, qui plus est connectées, deux points sont à prendre en considération. La protection des données, mais aussi les questions qui ont trait au respect de la vie privée. Les modèles de Bosch comptent sur un double encryptage des vidéos et de leur transmission, des données enregistrées pendant 15 jours sur son propre Cloud, avec des serveurs regroupés en Allemagne. "Les utilisateurs restent propriétaires de leurs données" assure Laurent Fantino, Country Manager France chez Bosch.
Concernant la vie privée, la caméra extérieure dispose d'une technologie de masquage pour dissimuler la voie publique, ou la maison de son voisin. Pour le modèle d'intérieur, pour ne pas être filmé, il suffit d'une simple pression du doigt sur la caméra pour la désactiver. "La caméra a été conçue pour qu'elle surveille sans qu'on se sente espionné. Si la caméra est activée, elle sort de son socle. Au moment d'être activée ou désactivée un avertisseur sonore vous le fait savoir. Un signal qui d'ailleurs, ne se désactive pas", précise Laurent Fantino.
Du côté de chez Logitech, chaque caméra est également protégée par un double encryptage et dispose même d'un identifiant unique. Le contenu est, en théorie, accessible seulement aux utilisateurs. Certaines zones peuvent aussi être dissimulées. Du côté de Netatmo, la reconnaissance faciale des caméras se personnalise pour n'enregistrer que les personnes souhaitées. Concernant les données personnelles, "notre système de protection s'apparente à celui des banques", affirme Janina Mattausch. Pour les caméras Netatmo, les vidéos peuvent se stocker directement sur carte SD, plutôt que sur serveur. Bien sûr, il est à noter qu'un encryptage, aussi efficace soit-il, ne protège jamais complètement d'un piratage.
De plus, ces sécurités, ne préservent pas non plus d'utilisations potentiellement abusives. Comme installer une caméra dans une chambre d'enfant ou même d'adolescent, pour épier ses faits et gestes. Comme l'explique Laurent Fantino : "C'est à chacun de respecter la vie privée de l'autre". Pour Vincent Borel, directeur New Ventures chez Logitech : "Une partie de la responsabilité revient à l'utilisateur. Il y a toujours des côtés positifs et négatifs." Bref, si ces produits se destinent à un usage de sécurité, la manière de les utiliser dépend aussi de l'appréciation et de l'éthique de chacun. Petit tour d'horizon des nouveautés récemment introduites sur le marché.

Bosch : 360° Bosch Smart Home et EYES Bosch Smart Home

Dans le cadre de son activité maison connectée, Bosch a présenté une caméra d'intérieure la 360° Bosch Smart Home et une d'extérieure, la EYES Bosch Smart Home. Elles filment toutes deux de jour comme de nuit, en 1080p full HD et enregistrent jusqu'à 200 événements sur un stockage interne et sur le Cloud de Bosch pendant 15 jours.
360° Bosch Smart Home
360° Bosch Smart Home © Bosch
 
L'utilisateur peut accéder en temps réel aux images et au son, puis reçoit des notifications d'événements sur son Smartphone. Avec son capteur de mouvement et un objectif rotatif, la première s'oriente à 360°. Via l'analyse d'images, les deux produits n'enregistrent que les événements jugés importants. Le modèle pour l'extérieur, combiné, à un éclairage, filme lui aussi en HD à 1080p. Ces caméras se configurent sur l'application dédiée, Bosch Smart Home.
EYES Bosch Smart Home
EYES Bosch Smart Home © Bosch
 
Le plus : La sensibilité de la détection peut se paramétrer sur plusieurs niveaux. Un moyen d'éviter la détection d'animaux domestiques et donc, les notifications intempestives.

Netatmo : Presence et Welcome

Netatmo de son côté propose aussi des caméras qui se pilotent via Smartphone sur Netatmo Security et une application, web Security, disponible sur Mac et PC. Là aussi, le produit se décline en intérieur et en extérieur. La caméra d'extérieure "Presence", s'installe rapidement, quelques vis à peine. Elle distingue les personnes des animaux et des voitures, à l'aide d'un algorithme d'intelligence artificielle. Comme Bosch, cela évite les notifications dispensables, comme les vas et viens d'animaux de compagnies. La caméra analyse en temps réel si quelqu'un s'approche d'une habitation, envoie une notification à l'utilisateur pour l'informer de ce qui se produit devant chez lui.
Presence
Presence © Netatmo
 
Le plus : Accompagnée d'une lumière, celle-ci s'allume dès lors qu'un individu s'approche et peut être activée à distance.
La caméra d'intérieur "Welcome", elle, distingue les visages grâce à de la reconnaissance faciale. Dès lors, l'utilisateur sait qui rentre chez lui. Il ne s'agit donc plus seulement de prendre des cambrioleurs sur le fait. "Les utilisations varient. Elles permettent de savoir si une personne âgées est bien rentrée chez soi, ou informe des parents par alerte lorsque leurs enfants rentrent à la maison", explique Janina Mattausch, product marketing manager chez Netatmo.
Welcome
Welcome © Netatmo
 
Le plus : Welcome lance un enregistrement vidéo et envoie une notification lorsqu'une alarme se déclenche.

Logitech : Circle 2

Enfin, Logitech dévoile Circle 2, pour intérieur et extérieur, qui dispose d'une lentille à 180° et filme en 1080p full HD. Avec au choix, des modèles câblés, ou sans fils pour une autonomie de plusieurs mois. Pour l'utiliser, comme les autres, il suffit de passer par une application dédiée. Sur cette dernière, il est par exemple possible de résumer la journée via une fonction débrif, pour parcourir rapidement le contenu.
Circle 2
Circle 2 © Logitech
 
Le plus : De par son design souple et compact, elle peut facilement trouver sa place dans un intérieur. Sur une table, contre un mur...
Caméras connectées, comment ça marche ?
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic