L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Gaz : les tarifs réglementés sont-ils une entrave à la concurrence ?

Par S.C.
,
le 12 septembre 2016
Gaz
Gaz © farvatar
Alors que les tarifs réglementés du gaz en France devraient diminuer en moyenne de 0,8% en octobre, le Conseil d'Etat doit désormais trancher sur leur validité. La Cour de justice européenne (CUJE) estime, quant à elle, que ces tarifs préférentiels constituent une entrave au marché concurrentiel.
Légaux ou non ? Evoqués le 22 août 2016 au cours du premier Conseil des ministres, les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie (ex-GDF) sont toujours dans le viseur de la justice européenne. La Cour de justice européenne (CJUE) a, en effet, estimé dans un rapport rendu public, mardi 6 septembre 2016, que l'imposition de tarifs réglementés du gaz par l'Etat français "pouvait se justifier sous certaines conditions, c'est-à-dire, par la sécurité de l'approvisionnement et la cohésion territoriale, mais pouvait aussi s'avérer discriminatoire." Avant de reconnaître qu'ils "constituent bien une entrave à un marché concurrentiel."
Par conséquent, la CJUE laisse au Conseil d'Etat la responsabilité d'en juger.
Les tarifs réglementés devraient diminuer de 0,8% en octobre 2016
Par ailleurs, comme l'indiquait le journal Le Figaro, mercredi 7 septembre, ces tarifs réglementés devraient diminuer en moyenne de 0,8% en octobre 2016. Une baisse qui interviendrait après trois mois consécutifs de hausse.
Rappelons que les tarifs réglementés du gaz n'incluent pas encore les diverses taxes, mais comprennent les coûts d'approvisionnement d'Engie. Ils sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.
Enfin, la baisse attendue d'environ 0,8% constitue une moyenne, car l'évolution est différente pour les foyers se chauffant au gaz, pour ceux qui n'utilisent le gaz que pour la cuisson et pour ceux qui en ont un double usage cuisson et chauffage.
S'ils subsistent pour les particuliers, les tarifs réglementés ont été totalement supprimés au 1er janvier 2016 pour les clients professionnels du gaz naturel et de l'électricité, qui ont dû obligatoirement souscrire une offre à prix libre.
Gaz : les tarifs réglementés sont-ils une entrave à la concurrence ?
Nous vous recommandons

Matériaux, couleurs, styles... Découvrez quelles sont les grandes tendances de la salle de bains cette année.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic