L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

EDF-GDF : les tarifs continuent de grimper

Par Marie Castets
,
le 28 août 2008
gaz
gaz © DR
Les consommateurs d'électricité et de gaz vont voir leur facture augmenter respectivement de 2 % et 5 %. Une hausse de plus qui s'accompagne néanmoins de la mise en place de tarifs adaptés pour les personnes aux revenus les plus modestes. Explications.
C'est en se déclarant "soucieux de préserver le pouvoir d'achat des français tout en garantissant un service public de l'énergie de qualité" que les ministères de l'économie et de l'énergie ont annoncé conjointement la décision de réviser les tarifs de gaz et d'électricité... à la hausse. Deux arrêtés publiés au journal officiel du 14 août sont venus confirmer cette nouvelle.

Augmentation des prix

Les tarifs de l'électricité affichent désormais une progression de 2 % qui intervient, selon EDF pour compenser "la hausse sensible de ses coûts d'achat" et l'accélération de ses investissements "qui dépasseront 20 milliards d'euros en France sur la période 2008-2010, pour garantir la sécurité d'approvisionnement du pays". La dernière hausse datait de août 2007.
Ce qui n'est pas le cas pour le tarif du gaz qui augmente pour la troisième fois depuis le début de l'année (+ 4 % en janvier et + 5.5 % en avril) et dont le kilowattheure affiche 0,237 € de plus, soit + 5 % en moyenne. Une nouvelle envolée que GDF attribue à la "conjoncture pétrolière" : "depuis le début de l'année, la hausse des prix des produits pétroliers est constante [...] ce qui conduit à un renchérissement du prix gaz", explique la structure sur son site Internet. Une hausse qui n'est pas près de se tasser. Selon la CRE (Commission de Régulation de l'Energie), qui avait émis un avis défavorable à cette augmentation, le tableau est beaucoup plus noir. Car le calcul effectué ne tient pas compte de l'augmentation des tarifs de l'utilisation des réseaux de distribution de gaz naturel (+ 5,6 % appliquée depuis le 1er juillet à GDF) et qui aurait due légalement être répercutée sur les consommateurs (+1,4 %). Même chose concernant EDF, qui d'après les évaluations de la CRE devrait à son tour être ponctionné de 10 % sur quatre ans au titre de l'utilisation des réseaux, ce qui devrait avoir un impact sur la facture des particuliers (+ 3,6 % sur quatre ans).

Renforcement des aides

Parallèlement à l'augmentation des prix de l'énergie, les pouvoirs publics ont officialisé la mise en place du tarif spécial de solidarité du gaz, réservé aux personnes dont les ressources n'excèdent pas 620,58 € par mois. Dès cette année, les premiers bénéficiaires toucheront une aide forfaitaire de 118 €. Plus d'un million de personnes seraient concernées par ce dispositif qui complète le tarif électrique de première nécessité en vigueur depuis le 1er janvier 2005 et dont les plafonds d'éligibilité ont été revus à la hausse (7447 € annuels contre 5520 € auparavant). Reste à savoir si ces tarifs sociaux permettront de mieux faire passer la pilule.

Que faire en cas d'impayés ?

Une pluie de décrets concernant le gaz et l'électricité s'est abattue au journal officiel du 14 août. Une des gouttes réglementaires décrit la procédure à suivre en cas d'impayés de factures de gaz, d'électricité, de chaleur ou d'eau.

Délais

Un non-paiement au-delà de 14 jours après la date limite (ou la date d'envoi de la facture si la date limite est antérieure), vous expose à une possible réduction, voire coupure de fourniture. Mais avant cette ultime sanction, le fournisseur doit vous en informer par écrit et vous préciser que vous disposez d'un délai supplémentaire de 15 jours pour vous acquitter de votre dette. Si vous n'avez toujours pas payé dans ce nouveau délai, le fournisseur est tenu de vous aviser de la coupure ou de la réduction de fourniture au moins 20 jours avant de le faire.

Dérogation

Si vous saisissez le fonds de solidarité pour le logement d'une demande d'aide relative à votre situation d'impayés, vous bénéficiez du maintien de la fourniture d'eau d'électricité, de gaz ou de chaleur, pendant deux mois. Si l'aide financière vous est accordée, le fournisseur vous propose des solutions alternatives pour régler votre facture.
Source : décret n°2008-780 du 13 aout 2008 (JO du 14)
EDF-GDF : les tarifs continuent de grimper
Nous vous recommandons

Laissez vous séduire par une habitation domotique tout confort. Volets, lumières et chauffage, tout est contrôlable à distance.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic