L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Photovoltaïque : les demandes de raccordements explosent

Par C.Chahi
,
le 28 août 2009
Maison traditionnelle à panneaux photovoltaïques
Maison traditionnelle à panneaux photovoltaïques © tourdel'énergie2008
ERDF enregistre depuis 2008 une hausse de demandes concernant le raccordement des panneaux solaires photovoltaïques au réseau électrique. Un afflux de requêtes auxquelles l'entreprise avoue avoir, pour l'instant, du mal à faire face...
1.600 demandes en 2006, 7.000 en 2007, 25.000 en 2008 ! Les chiffres communiqués par Electricité réseau distribution de France ( ERDF) concernant les demandes de raccordement de panneaux solaires au réseau électrique sont particulièrement éloquents. Depuis 2008, les installations photovoltaïques, étant donné l'intérêt financier qu'elles présentent, se multiplient en France. "Près de 25.000 demandes nouvelles ont été enregistrées, soit une progression de 350% par rapport à 2007", indiquait à l'époque la filiale d'EDF dans son rapport annuel. En tête de liste, bons taux d'ensoleillement obligent, les régions Rhône-Alpes, la Bourgogne, la Méditerranée, l'Ouest, le Sud-ouest...
Une tendance à la hausse qui, si l'on en croit les données rendues public au mois de juillet dernier par l'entreprise, devrait encore s'accentuer cette année puisqu'en l'espace de six mois, elle a déjà reçu 22.826 demandes de raccordement, émanant pour l'essentiel de particuliers. Difficile de faire face pour ERDF qui, comme l'a avoué mi-août Bruno Fort, chef de département à la direction raccordement, à l'AFP, "n'avait pas imaginé que le développement des panneaux solaires se fassent aussi rapidement".

Bientôt 4 mois d'attente ?

Principale conséquence de ce manque d'anticipation : un allongement dans les délais de raccordement. Un problème dont l'entreprise a rapidement pris conscience et qu'elle n'a d'ailleurs pas cherché à cacher dans son rapport annuel 2008. "Le délai de raccordement reste trop élevé, pouvant atteindre huit mois", pouvait-on y lire. Huit mois au lieu de quatre : la grogne monte chez les particuliers concernés qui dénoncent souvent "un manque de réactivité" de la part d'ERDF.
De son côté, l'entreprise affirme pourtant tout mettre en œuvre pour tenter de "redresser la situation, en particulier dans les régions sud de la France qui représentent 80% des demandes". Les procédures administratives ainsi été récemment simplifiées et un numéro de téléphone a été ouvert pour renseigner les demandeurs. Grâce à ces mesures, le délai d'attente serait déjà passé de huit à cinq mois. L'ambition affichée est de parvenir à le ramener à quatre mois d'ici la fin de l'année.
Photovoltaïque : les demandes de raccordements explosent
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic