L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Rénovation énergétique : les régions s'en mêlent

Par C.Chahi
,
le 25 février 2010
Rénovation énergétique - Rhône Alpes
Rénovation énergétique - Rhône Alpes © IERA
Dans le cadre du contrat de projets Etat-Régions 2007-2013, le Gouvernement et les régions se sont notamment engagés à soutenir financièrement la rénovation énergétique des logements. Résultat : de nombreux appels à projet sont lancés en direction des bailleurs sociaux, des collectivités, mais également des particuliers. Zoom sur quelques-unes de ces initiatives régionales.
Pays de la Loire, Franche-Comté, Bretagne, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées... Dans le cadre du contrat de projets Etat-régions 2007-2013, toutes les régions de France se sont engagées à programmer des opérations ciblées en faveur de l'amélioration des performances énergétiques des logements implantés sur leur territoire. Inciter les habitants à entreprendre des travaux, mais également les soutenir financièrement en accordant aux projets qu'elles jugent convaincants des subventions, dont le montant varie du simple au double d'une région à l'autre. En Franche-Comté, l'aide accordée par la Région aux particuliers propriétaires d'une maison individuelle peut ainsi aller jusqu'à 11.000 € tandis qu'en Franche-Comté, elle n'est que de 5. 000 €, voire 7.000 € pour les projets engagés dans la certification Effinergie®.
Comment sont mises en place ces opérations ? En général, la Région lance un appel à projets qui est diffusé par son réseau local d'espaces Info-énergie, structures créées en 2001 pour informer et conseiller le public sur la maîtrise de l'énergie et l'utilisation des énergies renouvelables. Les candidats - qui peuvent, selon les cas, aussi bien être des particuliers, des bailleurs sociaux ou des collectivités -, doivent ensuite déposer un dossier de candidature. En Alsace, la Région indique d'ailleurs le nombre de projets reçus sur un compteur. En principe, la sélection des projets se fait sur des critères techniques, architecturaux et, bien évidemment, de performance, dans la mesure où l'objectif principal est de parvenir à réduire significativement les consommations énergétiques des logements concernés.

Un label à la clé

La Franche-Comté fait partie des régions à avoir, en partenariat avec l'ADEME, lancé, pour la deuxième année consécutive, ce type d'appel à projets. Baptisé Effilogis, il porte sur la rénovation de 100 logements à basse consommation dans l'habitat individuel et 300 dans l'habitat social. Un programme ambitieux puisqu'il vise l'obtention de la certification Bâtiment Basse Consommation pour chacun des logements. Plus connue sous le nom de label BBC, elle n'est délivrée qu'aux bâtiments dont la consommation en énergie primaire n'excède pas 80 kWh/m².an. "Cet appel à projets veut encourager les expériences qui démontrent qu'il est possible de rénover un patrimoine immobilier thermiquement vétuste en bâtiments sobres, confortables et durables pour tous", explique Marie-Guite Dufay, présidente de la Région.
En 2009, sur les 74 candidatures déposées par les particuliers, 70 avaient été sélectionnées. Grâce à l'enveloppe accordée par la Région, Marie-Claude et Jean-Pierre, couple installé à Besançon, ont ainsi pu rénover leur pavillon construit dans les années 60. Au programme : remplacement des menuiseries extérieures, isolation des murs renforcée, installation de panneaux solaires thermiques, aménagement d'une véranda bioclimatique.... "Les travaux réalisés dans notre maison devraient nous permettre de diviser par 3 notre facture énergétique, estiment les propriétaires. L'appel à projet, en association avec des crédits d'impôts, nous a ouvert davantage de possibilités".
De la Franche-Comté à la Région Rhône Alpes, il n'y a qu'un pas... en matière de rénovation énergétique ! Après avoir lancé en 2006 un premier appel à projets portant sur la construction de maisons à "basse énergie", la Région Rhône-Alpes a en effet décidé, elle-aussi, de mettre l'accent sur la rénovation. D'ici le 31 décembre 2010, elle devrait ainsi avoir apporté son soutien à 100 projets avec, là encore, pour la moitié d'entre eux, la volonté d'obtenir une certification. "La performance énergétique est plus difficile à atteindre dans la démarche de rénovation, nécessitant des investissements parfois très lourds, reconnaît-on du côté de l'espace Info-Energies. Et pourtant, c'est en diminuant les consommations d'énergie du parc d'habitations existant ( en moyenne 450 kWh/m2 et par an) que nous pourrons lutter efficacement contre le changement climatique".

Panoplie d'outils

Parallèlement à ces appels à projets, certaines régions proposent aux particuliers de les aider à financer des audits qui permettent de déterminer la nature et le coût des travaux à réaliser pour rendre leur logement moins énergivore. En Franche-Comté, par exemple, la Région finance la part principale de l'opération, soit 450 €, ne laissant ainsi plus que 150 € à la charge des propriétaires. Attention toutefois, car le dispositif ne concerne que les bureaux d'études ayant passé une convention avec la Région.
Pour faire connaître toutes ces aides aux habitants, les régions, à l'instar de la Bretagne ou de l'Alsace, mettent à leur disposition toute une panoplie d'outils : des sites Internet notamment, sur lesquels des brochures d'informations portant sur les énergies renouvelables sont téléchargeables gratuitement.
A l'issue de chaque cession de travaux, la Région organise souvent des journées portes ouvertes pour faire découvrir au grand public ces réalisations exemplaires, une bonne manière de les confronter à la réalité de la rénovation énergétique.
Rénovation énergétique : les régions s'en mêlent
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic