L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une heure dans le noir pour la planète

le 31 mars 2008
earth hour
earth hour © Earth hour - DR
Sur les quatre continents, la lumière a été coupée pendant une heure de 20h à 21h samedi 29 mars, afin de promouvoir la lutte contre le réchauffement climatique. Initiée à Sydney l'an dernier, l'opération a concerné cette année plus d'une trentaine de pays.
Greg Bourne, responsable de la branche australienne du Fonds mondial pour la nature WWF et organisateur de l'opération, ne peut que se féliciter :"des dizaines de millions" de personnes ont éteint la lumière dans les lieux publics mais aussi dans leur maison samedi dernier après le lancement effectué à Sydney. En Océanie, en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, 375 villes ou collectivités étaient annoncées comme allant être plongées dans le noir pour participer à la lutte contre le réchauffement climatique.
"Eteindre les lumières pendant une heure ne va pas diminuer d'un coup les émissions" à effet de serre, a reconnu auprès de l'AFP Charles Stevens, du Fonds mondial pour la nature WWF. "Mais cela agit comme un gros catalyseur pour de plus grands changements. Cela incite les gens à commencer à consommer moins d'énergie."

Dubaï a éteint la lumière

Les trois châteaux du roi Carl XVI Gustaf de Suède, plusieurs édifices publics d'Irlande, de San Francisco, de Chicago, de Toronto, de Rome, de Copenhague, de Manille ou encore de Bangkok ont ainsi été éteints le temps de l'opération.
Pour la première fois, Dubaï s'est également joint à cette initiative partie d'Australie en 2007."Dubaï est la première ville arabe à proclamer son soutien", a souligné un communiqué local du WWF. Quelque 1,3 million de personnes vivant cet état des Emirats arabes unis, ont donc été invitées à éteindre toutes les lumières non essentielles à 20 heures, le 29 mars, "pour prouver qu'il est possible d'agir contre le réchauffement climatique."
En France, Paris a notamment participé à l'opération similaire "Cinq minutes de répit pour la planète" en 2007.
Une heure dans le noir pour la planète
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic