L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Seuls 6% des logements sont adaptés au vieillissement de la population

Par Avec AFP
,
le 16 décembre 2013
Expo Un appart automne'home
Expo Un appart automne'home © RNB / MAP
Le rapport remis ce mercredi par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) démontre que la France accuse un grand retard en matière d'adaptation de son parc de logements. Il avance quelques propositions pour sensibiliser les personnes de plus de 65 ans. Détails.
Cécile Duflot, ministre du Logement, et Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, ont reçu, ce mercredi 11 décembre 2013, le rapport de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) et de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) relatif à l'adaptation des logements au vieillissement. Objectif : préparer un projet de loi sur l'autonomie des personnes âgées.
Il en ressort un chiffre édifiant : seuls 6% du parc immobilier français est adapté aux plus de 65 ans. Un taux inférieur à la moyenne européenne, plaçant la France loin derrière l'Allemagne (8%), le Danemark (12%) ou les Pays-Bas (16%). Plus alarmant : une personne âgée sur deux en France n'a pas d'enfant vivant à proximité, en cas de besoin, constate l'étude.

Inciter à la réalisation de travaux d'adaptation

Le rapport de l'Anah et du Cnav fait ainsi plusieurs propositions pour sensibiliser les personnes âgées, mais aussi les aidants et les professionnels à l'importance de réaliser des travaux d'adaptation des logements. Et de rappeler que les personnes de plus de 65 ans habitant des logements peu ou pas adaptés représentent 62% des 450.000 chutes enregistrées chaque année à domicile.
Parmi les propositions émises, il y a le lancement d'un guide qui rendrait plus lisible la marche à suivre pour entamer des travaux. Ce manque d'information serait à l'origine du faible nombre de demandes d'aide, note l'étude. La simplification des circuits de financement et de réalisation des travaux, la coordination des acteurs ou la création d'un "dossier unifié de demande d'aide" constituent autant de pistes pour augmenter le parc adapté.

Un budget consacré aux aides à l'habitat

Enfin, les auteurs du rapport, Isabelle Rougier (Anah) et Pierre Mayeur (Cnav) souhaiteraient que soit "sanctuarisé" au niveau national, un budget pour les aides à l'habitat.
Rappelons que l'objectif de l'Élysée est que 80.000 logements soient adaptés aux contraintes du vieillissement d'ici à 2017, tandis que l'Anah a chiffré à 2 millions le nombre de logements qui nécessitent une adaptation. A l'horizon 2030, on comptera quelque 20 millions de personnes de plus de 65 ans, et 24 millions d'ici à 2060 (Insee).
Seuls 6% des logements sont adaptés au vieillissement de la population
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic