L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Polémique sur les acariens : les fabricants de moquette contre-attaquent

Par C. Chahi Bechkri
,
le 1 février 2016
Polémique sur les acariens
Polémique sur les acariens © Balsan
Lassés d'entendre dire que leur produit, la moquette, est un nid à acariens, les fabricants se sont rapprochés des médecins experts l'ARCAA (Association de recherche clinique en allergologie et asthmologie). Contrairement aux idées reçues, ces derniers assurent qu'elle n'est pas propice à la prolifération. Un verdict que l'UFTM est bien décidée à faire connaître au plus grand nombre.
Les fabricants de moquette repartent en guerre contre les idées reçues. Mais cette fois, ils arrivent avec des "armes". Après avoir essayé en 2008 la stratégie des slogans ludiques tels que "I love moquette" ou "Moquette is back" accompagnés d'une pluie de goodies, ils ont décidé d'opter pour un angle d'attaque plus sérieux. L'UFTM (Union des Fabricants de Tapis et de Moquettes) s'est en effet rapprochée des médecins experts l'ARCAA (Association de recherche clinique en allergologie et asthmologie). A leur demande, ces derniers ont réalisé une étude bibliographique ayant pour but de déterminer l'origine des acariens et d'identifier les facteurs de développement. Il faut dire qu'en plus du grand public, les fabricants ont cette fois dans leur collimateur les allergologues qui sont encore nombreux à préconiser à leurs patients de retirer de chez eux la moquette. Une prescription qui, d'après les données collectées par l'ARCAA, ne serait pas pertinente.
La literie pointée du doigt à la place de la moquette
Selon ses médecins experts, notamment le docteur Fabien Squinazi, diplômé de la Faculté de médecine de Paris, qui a mené les travaux, "les acariens ne peuvent pas vivre ni se développer dans la moquette". En effet, d'après ce que l'on sait sur eux, ils ne survivent pas en pleine lumière ni au grand air et ont besoin de "nourriture", à savoir de squames humaines. De quoi faire se tourner les regards vers la literie - dans laquelle nous passons en moyenne 8h/jour - et non pas vers la moquette... Il ressort également qu'humidité et température excessives peuvent favoriser leur apparition. Selon Fabien Squinazi, rien n'indique donc que la moquette soit à l'origine du développement des acariens. Et l'ARCAA de révéler, en guise de preuve, que les acariens sont quasi-inexistants des bureaux alors que le revêtement y est massivement présent. L'association indique, par ailleurs, que comparée aux sols durs, la moquette a l'avantage de limiter les allergènes en suspension dans l'air.
A l'issue de ce travail sur les acariens, un label d'actions et de conseils baptisé "Combattre les acariens et les allergies" a été créé. Déjà à l'origine des labels «Allergènes contrôlés» et «Air intérieur contrôlé», l'ARCAA espère ainsi réussir à combattre les idées reçues sur la moquette - "c'est la literie, la source primaire des acariens", martèle-t-elle - et apprendre, notamment au corps médical mais aussi au grand public, à mieux connaître les facteurs qui favorisent le développement des acariens.
Polémique sur les acariens : les fabricants de moquette contre-attaquent
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic