L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Insolite : le carré Hermès version fauteuil

Par V.M
,
le 23 janvier 2018
Quatre foulards composent un fauteuil
Quatre foulards composent un fauteuil © Carlo Rampazzi/Sergio Villa
Le designer Carlo Rampazzi réutilise des carrés Hermès vintage pour créer des fauteuils chics sur-mesure, uniques et très colorés ! Une récup' de luxe, qui ne manquera pas d'interpeller. Zoom.
S'assoir sur un carré Hermès, voilà une idée farfelue qui peut coûter cher ! Et Pourtant, c'est bien ce qu'a fait le designer Carlo Rampazzi. Ce dernier a ressorti ses vieux foulards en soie pour les transformer... en fauteuils, ou en poufs.
"J'ai toujours eu des carrés Hermès dans mes armoires. Ils étaient là, avaient été mis une fois pour ne plus servir, ni être vus. Mais pourquoi ne plus les regarder ? Donc, dans ma fantaisie, je les ai mis sur un fauteuil", raconte Carlo Rampazzi.

Des carrés vintage qui s'offrent une seconde vie

En effet, tout part de l'armoire, où de carrés vintage chinés çà et là. Comme l'explique Sergio Villa, associé de Carlo Rampazzi, "l'idée c'est que la cliente vienne nous voir avec ses vieux carrés Hermès, pour qu'on lui confectionne son propre fauteuil".
Quatre foulards suffisent, la structure en bois, elle, est recouverte d'une laque dont la teinte fait écho aux foulards sélectionnés. "Il y a une recherche sur les couleurs, en fonction des carrés. Au final, chaque client possède des pièces uniques avec des finitions très luxueuses", affirme Sergio Villa.
Les fauteuils sont laqués aux couleurs des carrés
Les fauteuils sont laqués aux couleurs des carrés © Carlo Rampazzi/Sergio Villa
 
Bien sûr, de manière à préserver les foulards, ces derniers sont doublés. Mais malgré tout, ces créations ne sont pas faites pour un usage quotidien explique Carlo Rampazzi. "Ce n'est pas pour le salon, ni pour boire un verre ou regarder la télé." Si s'y assoir n'est pas contre-indiquer, il s'agit surtout d'un élément décoratif.

Des pièces qui ne laissent pas indifférentes

Pour l'heure, il existe quelques modèles exposés à Paris, puis à Milan. Dans le 7ème arrondissement de Paris, derrière la porte de la galerie Noi au 14 rue de Lille, un grand et un petit fauteuil, accompagnés d'un pouf, ont été réalisés avec les carrés de Carlo Rampazzi. "Ce sont les miens. Ces pièces sont très personnelles, c'est vraiment du sur-mesure". Des modèles uniques, qui ont tous un point commun : le cheval, symbole des carrés Hermès, qui parcoure les fauteuils comme un fil conducteur.
Les chevaux sont comme le fil conducteur
Les chevaux sont comme le fil conducteur © Carlo Rampazzi/Sergio Villa
 
Le résultat final est atypique et plutôt baroque. Un dernier point totalement assumé par le designer pour qui : "Il faut que les compositions soient chargées, quand elles ne le sont pas, c'est fade !" Des compositions, qui, si elles ne seront pas du goût de tous, ne manqueront pas d'interpeller.
Insolite : le carré Hermès version fauteuil
Nous vous recommandons

Découvrez les solutions de constructeurs pour des maisons plus performantes et plus confortables.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic