L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Déco : et si on n'accrochait plus les cadres ?

le 9 février 2017
Déco : et si on n'accrochait plus les cadres ?
1/12
Pêle-mêle de cadres sur une commode
Pêle-mêle de cadres sur une commode © Fly
Pour être dans la tendance déco du moment, n'accrochez plus vos cadres aux murs ! Au sol, sur une cheminée, pour habiller une tête de lit ou encore une étagère, ils se trouvent une place partout dans votre intérieur ! Finis les trous dans les murs, finis aussi les cadres de travers. La simplicité est ici le maître-mot ! Zoom.
Les cadres accrochés sur les murs, c'est trop traditionnel et démodé ! Désormais, on oublie les normes et on se laisse aller : on ne les accroche plus : on les pose à des endroits stratégiques dans son logement, effet original garanti !
A même le sol, sur une cheminée, sur une étagère ou encore pour habiller une tête de lit, les cadres jouent un rôle clé dans votre décoration. Ils valorisent votre intérieur et font directement écho à votre personnalité !
Rendez-vous en pages suivantes pour découvrir comment sublimer vos pièces de vie avec des cadres non pas accrochés aux murs mais simplement posés...
Déco : et si on n'accrochait plus les cadres ?
  • Déco : et si on n'accrochait plus les cadres ?
  • Un pêle-mêle de cadres pour voyager dans mon salon
  • Des cadres au sol pour une décoration poétique dans ma chambre
  • Un cadre en noir et blanc sur un radiateur en fonte fleuri
  • Un assortiment de cadres pour décorer une tête de lit
  • Des cadres XXL déposés sur des soubassements
  • Un cadre acidulé sur un buffet pour un salon chaleureux
  • Peintures et dessins sur les murs pour un hall d'entrée artistique
  • Des cadres dorés pour sublimer une cheminée effacée
  • Des cadres photo vintage dans un salon au look industriel
  • Des cadres au sol pour un salon ethnique chic
  • Un cadre au sol pour valoriser un espace sous-pente
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic