L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Facebook lance sa propre version du Bon Coin

Par R.N.-B.
,
le 6 octobre 2016
Facebook Marketplace, le nouveau service de vente
Facebook Marketplace, le nouveau service de vente © Facebook
Le réseau social Facebook a créé Marketplace, un service de petites annonces de vente d'objets, concurrent direct du Bon Coin, d'eBay ou de PriceMinister. Le géant américain joue sur une facilité d'utilisation accrue pour les utilisateurs de smartphones. Découverte.
Le Bon Coin, eBay, PriceMinister et autre Craigslist n'ont qu'à bien se tenir. Facebook vient d'annoncer le lancement de son propre service de vente d'objets entre particuliers, baptisé Facebook Marketplace. Le géant des réseaux sociaux marche ainsi sur les plates-bandes des mastodontes de la vente d'occasion, parmi lesquels Amazon Marketplace et la FNAC (qui a lancé sa section MarketPlace en 2009).
La nouvelle plateforme a été mise en ligne lundi 3 octobre dernier, pour les utilisateurs du réseau de plus de 18 ans habitant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Les autres pays, dont la France, devraient y avoir accès dans les mois à venir.

Facilité de mise en ligne des annonces...

Par rapport à ses concurrents, Facebook joue sur la facilité d'utilisation pour les possesseurs de smartphones : ils n'ont qu'à photographier l'objet, lui donner un prix et le mettre en vente en ligne en quelques clics. Aussi simple que de poster directement une photo sur un réseau social.
Les acheteurs potentiels, quant à eux, ont accès à Marketplace via un bouton de l'application Facebook. S'affichent alors tous les objets mis en vente par des utilisateurs aux alentours - l'application ayant préalablement défini la géolocalisation du téléphone. Une belle promesse pour les amateurs de chine, déjà adeptes du Bon Coin.

... mais pas d'intervention dans la transaction en elle-même

En revanche, après la mise en contact entre les particuliers, Facebook laisse vendeurs et acheteurs finaliser l'échange (envoi ou remise en mains propres) et le paiement. Le service est donc un facilitateur, plutôt qu'une réelle plateforme de vente en ligne.
Ce nouvel outil devrait tout de même connaître un beau succès, à l'image de celui du réseau social. Un bémol toutefois : à peine quelques jours après son lancement, Facebook Marketplace a été pris d'assaut par des utilisateurs... plutôt mal intentionnés ! Les petites annonces vendant drogues, armes, médicaments ou animaux se sont multipliées, échappant, semble-t-il, au contrôle du géant américain. Le groupe a, depuis, annoncé la mise en place d'une modération, avant l'élargissement du service à un plus grand nombre d'utilisateurs.
Facebook lance sa propre version du Bon Coin
Nous vous recommandons

Habilement transformé, cet ancien couvent où le charme et l'élégance des vieilles pierres se marient parfaitement au confort moderne.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic