L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Vacances : destination maison pour les Américains

Par Céline Chahi
,
le 17 juillet 2008
Stay At home vacations
Stay At home vacations © Sonya etchison - Fotolia
Hausse des prix du carburant oblige, les Américains préfèrent rester chez eux au lieu de partir en vacances. Une tendance qui pousse à trouver de nouvelles activités pour s'occuper à la maison et qui permet au tourisme local de se développer. Explications.
L'été 2008 ne sera pas comme les autres pour les Américains. Beaucoup d'entre eux ont en effet décidé d'opter pour les "stay at home vacations" ou, par contraction, "staycations" c'est-à-dire de rester chez eux au lieu de partir en vacances.
Première raison pouvant expliquer un tel phénomène : la flambée du prix du baril de pétrole qui, rappelons-le, a atteint cette semaine près de 147 dollars. A cela vient s'ajouter, comme le signale Claudine Barry, analyste au sein du réseau de veille en tourisme du Québec, "le contexte économique défavorable, les contraintes liées à l'organisation et à la planification d'un voyage et les longs trajets en voiture avec les enfants".

Jouer au touriste dans sa propre ville

Surfant sur cette nouvelle tendance, des sites Internet regroupent des idées d'activités à pratiquer chez soi pour s'occuper. On y apprend comment "minimiser les tâches ménagères", "se déconnecter du bureau" ou encore comment "jouer au touriste dans sa propre ville".
Les professionnels de l'hôtellerie, bien décidés à profiter de cette manne touristique, proposent d'ailleurs des promotions spéciales pour les habitants ayant décidé de visiter leur lieu de résidence. "La Virginia Tourism Corporation propose une série de forfaits qui, ne requièrent pas de voiture pour les déplacements, explique Claudine Barry. Sur le site Internet de l'organisme, on fait valoir que la Virginie regroupe des villes, villages parcs et centres de villégiatures où il est possible de séjourner deux ou trois jours sans avoir besoin d'une automobile".

Les "staycations" en France cet été ?

Du côté de l'hexagone en revanche, il semble que les touristes français n'aient pas renoncé à partir malgré la flambée du prix du pétrole. "Les départs ont été aussi nombreux cet été, voire plus nombreux qu'en 2007", indique-t-on à la Direction du Tourisme du ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi. Il faut dire que de nombreuses offres alléchantes avaient vu le jour pour inciter les français à voyager. On retiendra celle très médiatisée de l'Office de tourisme des Sables d'Olonne. Ce dernier s'est engagé à rembourser un plein d'essence aux vacanciers ayant réservé quatre nuits dans la station balnéaire avant le 8 juillet.
Vacances : destination maison pour les Américains
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic