L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

L'indice des loyers prend 2,38 %

le 21 juillet 2008
location immobilier louer acheter
location immobilier louer acheter © MAP
L'indice de référence des loyers au deuxième semestre vient d'être annoncé par l'Insee. Malgré un nouveau mode de calcul, il a augmenté de 2,38% sur un an. D'après les spécialistes, il devrait encore progresser au troisième trimestre. Détails.
Le nouvel indice de référence des loyers (IRL) a augmenté de 2,38% sur un an au deuxième trimestre 2008, contre 1,81% au trimestre précédent et +1,24% un an avant. "C'est la plus forte hausse depuis le nouveau calcul de l'indice et même depuis le premier trimestre 2006, mais ce n'est pas encore dramatique", estime Gérard Vittek, chef d'unité de la division comptes et études de l'industrie de l'Insee. Cet indice sert de référence pour plafonner les augmentations des loyers en cours de bail dont le contrat comporte une clause de révision annuelle.
Depuis la loi de février 2008 visant à pousser le pouvoir d'achat le nouvel indice est désormais calculé à partir de la moyenne sur les douze derniers mois de l'indice des prix à la consommation, hors tabac et hors loyers. Auparavant, ce calcul était composé à 60% de l'indice des prix à la consommation, à 20% de l'indice du coût de la construction (ICC) et à 20% de l'indice des prix d'entretien et d'amélioration (IPEA). L'indice, calculé en base 100 en 1998, ressort aujourd'hui à 116,07. La ministre du Logement, Christine Boutin, a expliqué que cette hausse de 2,4% était "due à l'inflation actuelle" mais qu'elle restait "inférieure d'un point à ce qu'elle aurait été (3,4%) si l'indice de référence utilisé jusqu'à présent n'avait pas été modifié".

"Reculer pour mieux sauter"

Ce nouveau mode de calcul, a été instauré notamment afin que l'IRL ne subisse pas les fortes hausses de l'indice du coût de la construction, engendrées par l'envolée du prix des matières premières. Gérard Vittek estime qu'avec l'ancien calcul, «l'indice aurait pris 3,35%». Mais pour Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université de Paris X-Nanterre interrogé par l'Agence France Presse, "ce nouveau mode de calcul c'est reculer pour mieux sauter. (...) On savait que l'IRL ne pourrait qu'augmenter dans le contexte économique actuel et ce n'est pas un changement de calcul qui va changer les choses".
En juin, les prix à la consommation en France ont augmenté de 0,4% par rapport au mois précédent, soit une hausse de 3,6% sur un an. Selon l'Insee, cette hausse est due principalement à celle des produits pétroliers. D'après Gérard Vittek, "vu la hausse des prix à la consommation, il est normal que l'IRL progresse et cela devrait se poursuivre au troisième trimestre. (...) De toute façon, même si les prix à la consommation se stabilisent, il faudra un certain temps pour que cela se répercute sur l'IRL".
L'indice des loyers prend 2,38 %
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic