L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les prix de l'immobilier de luxe reculent à Paris

le 29 avril 2013
immo luxe
immo luxe
Selon le cabinet immobilier Daniel Féau, les prix des biens immobiliers de luxe ont diminué de 8% à 10% au premier trimestre, à Paris et dans la proche couronne située à l'ouest de la capitale. De son côté Barnes, spécialiste de l'immobilier haut de gamme, note un "début d'année actif". Détails.
Alors que les notaires annonçaient une baisse des prix de l'immobilier pour 2013, le marché du luxe semble déjà emprunter ce chemin, selon les derniers chiffres du cabinet immobilier Daniel Féau.
Ainsi, au premier trimestre, les prix des biens immobiliers haut de gamme ont chuté entre 8% et 10% à Paris et dans la proche couronne située à l'ouest de la capitale. Sur cette période, la valeur du stock de mandats affiche 5,4 milliards d'euros, soit une hausse par rapport au dernier trimestre de 2012 (5 milliards). Selon le cabinet immobilier, il ne devrait pas y avoir une "chute plus sensible" notamment pour des raisons de stock "historiquement faible", d'image de sécurité liée à l'immobilier ou encore d'appétence des clients étrangers pour Paris.

Un début d'année actif, selon Barnes

De son côté, le spécialiste de l'immobilier haut de gamme Barnes affirme que le début de l'année est très actif tant à Paris qu'en région parisienne, "vendeurs et acheteurs étant devenus plus raisonnables", précise Barnes.
Selon ce dernier, le marché connaît deux grandes tendances : "le marché des biens inférieurs à 2 M€ reste attractif alors que les transactions de biens supérieurs à ce prix connaissent une forte baisse" ; "les biens d'exception situés dans les meilleurs immeubles des beaux quartiers et disposant de belles vues sur la Seine ou sur les monuments et jardins de Paris sont toujours très recherchés par une clientèle internationale fortunée". Ainsi, le prix moyen des biens vendu par Barnes est passé de 1.800.000 € l'an passé à 1.500. 000 € aujourd'hui du fait de la baisse du nombre de ventes des biens supérieurs à 4 M€.

Des Chinois en demande de biens

Côté clientèle, les Européens "ont quasiment disparu", selon Barnes. Reste les Russes, les Moyen-Orientaux et les Chinois. En France, les biens prisés notamment des Russes et des pays comme l'Ukraine, la Biélorussie, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan sont situés dans les beaux quartiers de Paris, sur la Côte d'Azur (Cannes, Villefranche-sur mer, Beaulieu, Saint-Jean-Cap-Ferrat et Saint-Tropez) et dans les stations des Alpes : Courchevel, Chamonix et Megève.
Les Chinois ont également montré un intérêt pour des vignobles dans le bordelais, des châteaux dans le Sud et dans la Vallée de la Loire, des golfs partout en France, des hôtels particuliers à Paris, des appartements avec terrasse disposant d'une vue imprenable sur un monument... "Les Chinois recherchent dans l'immédiat, essentiellement des propriétés style vignobles et haras, mais il parait probable que, dans un 2ème temps, ils souhaitent également acquérir un pied-à-terre de prestige à Paris", a conclu Thibault de Saint Vincent, Président de Barnes.
Les prix de l'immobilier de luxe reculent à Paris
Nous vous recommandons

Laissez vous séduire par une habitation domotique tout confort. Volets, lumières et chauffage, tout est contrôlable à distance.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic