L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Voisin solidaire : un job à plein temps

Par C.Chahi
,
le 26 mars 2009
Voisins Solidaires
Voisins Solidaires © Voisins Solidaires
Les créateurs de la Fête des voisins ont lancé le 25 mars, en partenariat avec le Ministère du logement, un programme visant à renforcer la solidarité de proximité au sein de la population. Une aide précieuse pour entretenir, toute l'année, de bonnes relations de voisinage...
Josseline, 82 ans, est retraitée et, depuis qu'elle a perdu son mari, elle doit se débrouiller seule dans la vie. Enfin presque... Car elle a trouvé du soutien auprès de ses voisins. Elle raconte qu'ils l'aident à porter ses courses, qu'ils l'accompagnent au parc, qu'ils l'invitent à manger... Bref, ils sont pour elle comme "une deuxième famille". L'exemple de Josseline prouve que les bonnes relations de voisinage existent, mais sont encore trop rares.
Voilà pourquoi, après avoir créé en 2000 la fête des voisins, Atanase Périfan, fervent défenseur de la solidarité de proximité, vient de lancer Voisins Solidaires, une opération dont le but est d'instaurer une dynamique d'entraide durable entre voisins. "Nous espérons apporter de nouvelles idées de voisinage utile et surtout montrer tous les bons côtés qu'il y a d'être à côté", commente-t-il. Un projet aux objectifs ambitieux qui a été développé en partenariat avec le Ministère du logement. Lors de son lancement officiel, le 25 mars dernier, Christine Boutin n'a d'ailleurs pas caché son enthousiasme : "il s'agit de passer un cap, a-t-elle expliqué, d'aller au-delà de la convivialité d'un soir et de faire de nos immeubles et de nos quartiers, des cellules de solidarité complémentaires des solidarités institutionnelles et familiales".

Des kits prêts à l'emploi

Afin de faciliter l'organisation de ces solidarités, différents outils, à utiliser tout au long de l'année, seront mis gratuitement à la disposition des habitants désireux de se rapprocher de leurs voisins. Citons par exemple, un panneau permettant la diffusion de messages dans son hall d'immeuble ou encore un annuaire afin d'être prévenu en cas de cambriolage, d'incendie ou d'inondation. Les habitants seront également invités à se réunir pour la rentrée scolaire, une bonne occasion pour les parents de mettre en place des gardes partagées, ou avant les grandes vacances, afin peut-être d'organiser la garde d'un animal domestique, l'arrosage des plantes ou la relève du courrier... "Etre voisin solidaire, c'est très simple, conclut Atanase Périfan. C'est réceptionner le colis de la voisine, c'est surveiller l'appartement d'à côté pendant les grandes vacances, c'est aider une maman à monter sa poussette".
Maires, institutionnels, entreprises privés et bailleurs, déjà partenaires de la Fête des voisins, ont aussitôt apporté leur soutien à l'opération. Dès le 19 février, le groupe Habitat du Nord annonçait d'ailleurs être prêt à s'investir dans le projet. Les outils pour devenir Voisins Solidaires devraient ainsi être testés sur trois sites pilotes dans le département du Nord : à Armentières, à Anzin et à Saint-Pol-sur-Mer, soit 950 habitants concernés. Des premières inscriptions encourageantes pour Atanase Périfan qui espère parvenir à mobiliser "1 million de français sur les cinq prochaines années".
Pour en savoir plus, cliquez sur le : www.voisinssolidaires.fr
Voisin solidaire : un job à plein temps
Nous vous recommandons

Jouer avec les volumes, permet d'obtenir un intérieur à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic