L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Immobilier : Tester son bien avant de l'acheter, c'est possible !

Par M.M
,
le 10 novembre 2016
Tester son futur logement, c'est possible !
Tester son futur logement, c'est possible ! © Flying Colours Ltd
Le réseau immobilier Capifrance a lancé, mardi 8 novembre, un service unique en France : le bien "à l'essai". Le principe est simple. Les acquéreurs pourront désormais tester le futur logement avant de s'engager définitivement. Explications.
Le service est totalement inédit dans le secteur de l'immobilier. "Lorsque l'on pense innovation, on imagine tout de suite technologie", explique Emmanuel David, directeur marketing et communication de l'enseigne. "Or, l'innovation est partout. Notre nouveau service du bien "à l'essai" en est la preuve." Le réseau montpelliérain de conseillers immobiliers, Capifrance, propose en effet aux futurs acquéreurs de tester leur bien avant de l'acheter. L'objectif ? Conforter leurs décisions d'achat en y séjournant quelques heures ou une nuit.
Rassurer les futurs acquéreurs et booster le marché de l'immobilier
Si le nouveau service interpelle, Capifrance en souligne ses bienfaits sur le secteur de l'immobilier. "Il va permettre de rassurer les acheteurs sur la qualité du bien et de lever certains de leurs doutes", précise Emmanuel David. Et le lancement officiel du service, mardi 8 novembre, semble déjà conforter l'enseigne : "En quelques heures seulement, plus de 500 propriétaires ayant un mandat exclusif avec Capifrance se sont rués vers la nouvelle offre."

Un service contrôlé par des conseillers immobiliers Capifrance

Pour pouvoir bénéficier de ce nouveau service, les propriétaires et vendeurs de biens, devront obligatoirement avoir un mandat exclusif avec Capifrance. En outre, l'enseigne assure contrôler de près le service grâce au déploiement, sur tout le territoire, de conseillers d'experts immobiliers. "Ils garantissent une visibilité maximale des biens estampillés "à l'essai" sur les sites de transactions immobilières, comme Se Loger ou Paru-Vendu", explique le professionnel. Ils sélectionneront les acheteurs pertinents ayant un réel intérêt à visiter et donc à tester le logement."
Si toutes les conditions sont remplies, le propriétaire devra choisir la durée (pas plus de 16 heures) et fixer ou non un tarif pour la visite du bien.
Emmanuel David nous précise : "Un acheteur potentiel, qui souhaite tester un bien, devra obligatoirement avoir effectué une pré-visite. Ce premier échange devra déterminer si oui ou non ce dernier est apte à convoiter le logement en question."
"Et même si les acheteurs ne passent pas par le service du bien "à l'essai", le simple fait que le vendeur accepte le processus du test les rassure dans leur choix. Cela accélérerait même la procédure d'achat", confie en dernier lieu l'enseigne.
Bon à savoir : Pour soutenir ce lancement inédit, c'est l'humoriste Anthony Kavanagh qui a pris le rôle d'ambassadeur. A travers une web-série, il se prête à des séances (insolites !) de son futur bien... De quoi faire rire vendeurs et acheteurs (frileux ou pas).
Immobilier : Tester son bien avant de l'acheter, c'est possible !
Nous vous recommandons

Les beaux jours seront bientôt là et vous savez que votre envie d'aller piquer une tête sera irrépressible. C'est le moment de concrétiser votre envie de piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic