L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La tuyauterie de la salle de bain

La tuyauterie est ce qui permet l'alimentation et l'évacuation des eaux du réseau de la salle de bain (et/ou de toute la maison). Le cuivre a longtemps été la matière la plus utilisée pour tous les éléments relevant de la tuyauterie mais cela a aujourd'hui changé. Les matériaux de synthèse prennent désormais le relais.


Une gamme assez étendue de matériaux      
La tuyauterie peut en effet se décliner en différents matériaux. Il y a donc tout d'abord le plus connue car le plus ancien : le cuivre, lequel peut être recuit ou écroui. Vient ensuite le PVC qu’on l'utilise essentiellement pour les évacuations d'eaux usagées. Existe également la tuyauterie PER, cette dernière a tendance à remplacer le cuivre ; on en trouve de différentes variétés, à choisir selon les usages et situations. La tuyauterie flexible a, quant à elle, la fonction d'alimenter et évacuer l'eau dans les cas problématiques. Une autre tuyauterie est celle dite multicouche, celle-ci est un dérivé de la tuyauterie PER ; elle a l'avantage d'être d'une étanchéité absolue mais requiert un outillage bien spécifique pour sa mise en place.
Avantages et inconvénients des différentes matières de tuyauterie
Aussi diverses soient-ils, les différents matériaux de tuyauterie présentent tous des avantages et des inconvénients. Commençons par le cuivre, celui-ci a les avantages d'être solide, fiable, esthétique et offre une certaine longévité. Néanmoins sa mise en place nécessite du matériel et il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour son installation.
Le PVC, quant à lui, est facile à monter, il est peu onéreux et on en trouve une large gamme. En contrepartie, sa mise en œuvre est soumise à des règles qu'il est important de maîtriser, ceci étant dû à sa forte dilatation. Faire appel à un professionnel est donc indispensable. Le PVC surchloré est, lui, un très bon isolant et peut, en outre, être encastré sans fourreau de protection. Autre avantage intéressant, il supporte une couche de peinture si on souhaite en améliorer l'aspect. Il ne possède qu'un inconvénient : il ne peut être cintré.
Les avantages du PER sont qu'il ne collecte pas le tartre, il ne craint pas la corrosion et peut être cintré manuellement. Il présente de plus un certain confort acoustique en réduisant les nuisances sonores. L'inconvénient pour ce matériel est qu'il possède un système de raccord bien spécifique.
La tuyauterie multicouche est celle qui présente le plus d'avantages puisqu'elle possède tous ceux du PER avec en plus une bonne longévité, une résistance aux U.V et une faible dilatation. Côté inconvénients, elle nécessite un matériel spécialisé pour les raccords. De plus, aucune norme pour les diamètres n'existe entre les différents fabricants.
Enfin, la tuyauterie flexible a l'intérêt d'offrir une très bonne résistance à la pression de l'eau. Elle peut en outre, de par sa flexibilité, être posée dans les endroits difficiles d’accès et peut même faire office de siphon. Son seul inconvénient est qu'elle est assez onéreuse.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic