L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Toiture végétalisée : retour sur expérience

Par L C-M
,
le 22 décembre 2008
Imaginée par l'architecte Jacques Vouilloux, la toiture "verte" réalisée en plein cœur de Lyon, il y a dix ans, a fait office de prototype pendant plusieurs années. Une bonne façon d'avoir un retour sur expérience à l'heure où ce type de construction se développe de plus en plus.
Lorsque Jacques Vouilloux a imaginé un coin de verdure en plein cœur du sixième arrondissement de Lyon il y a plus de dix ans, les toits végétalisés étaient encore peu répandus dans la deuxième ville de France. Même si l'architecte a essayé de tenir compte de tous les impératifs liés à ce type d'espace vert, il a fallu, surtout les premières années, opérer certains changements pour optimiser au maximum son entretien.

Un poumon de verdure

Outre le toit végétal, Jacques Vouilloux a créé des petits espaces verts sur les façades de la cour et, en contre bas, un patio verdoyant. L'objectif étant de réaliser un poumon de verdure en plein centre-ville : "En pénétrant dans la cour, un véritable micro-climat s'instaure, explique l'architecte. La qualité de l'air est meilleure et il n'y a plus de bruit, sinon le chant des oiseaux dans les arbres".
Lorsqu'il a pensé son toit, Jacques Vouilloux a misé sur le credo "zéro entretien" : "J'ai voulu installer des végétaux qui ne soient pas forcément originaux mais avant tout résistants comme des herbes folles. Il fallait qu'ils survivent aux conditions extrêmes du toit qui est exposé au froid, au soleil et au vent".

Un projet évolutif

Malgré cette résolution, l'architecte s'est autorisé une petite entorse : "Lors de la réalisation du patio, j'avais installé un oiseau végétal en buis au centre. Mais soit il était trop irrigué, soit il manquait d'eau, il n'a pas tenu plus de cinq ans".
D'autres aléas ont fait de cette réalisation un projet évolutif : "Deux pins plantés à l'origine dans le patio ont dû être retirés. Le paysagiste avait omis que, malgré les 20 cm de terre, ces arbres qui possèdent des racines horizontales ne seraient pas limités en hauteur. En seulement quelques années, ils avaient atteint huit mètres de haut". A leur place, deux pins parasol, plus faciles à tailler, ont été installés. Une modification qui, ajoutée aux autres, a augmenté la somme de travail pour ce projet, à l'époque, peu ordinaire. Mais Jacques Vouilloux n'est pas peu fier de se compter parmi les pionniers de toit "verts" dont le succès n'est désormais plus à faire.
Toiture végétalisée : retour sur expérience

Entrée métallique - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Entrée métallique
Entrée métallique © Jacques Vouilloux
Entrée métallique : Le hall d'entrée - incluant la descente vers des garages - est traité exclusivement en tôles d'acier galvanisé avec un faux - plafond inox poli miroir. Le but étant de surprendre par un côté "froid" qui contrastera avec le patio lorsque l'on découvrira la végétation
Entrée métallique - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Bassin - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Bassin
Bassin © Jacques Vouilloux
Un bassin avec poissons rouges et cascade sur galets au coeur d'un patio au style florentin.
Bassin - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Oiseau en buis

Oiseau en buis
Oiseau en buis © Jacques Vouilloux
L'intérieur du patio avec une végétation naissante et l'oiseau sculpté en buis (année 1997).
Oiseau en buis

Patio - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Patio
Patio © Jacques Vouilloux
Patio en grand montrant la végétation luxuriante qui s'est développée de manière étonnante en créant un véritable micro climat de silence et d'air pur.
Patio - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Les débuts - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Les débuts - Terrasses à leurs débuts
Les débuts - Terrasses à leurs débuts © Jacques Vouilloux
Les terrasses qui sont difficilement accessibles ont été pensées pour demander un minimum d'entretien. Elles sont irriguées par des tuyaux d'arrosage.
Les débuts - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Des contrastes - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Terrasse vue d'en haut
Terrasse vue d'en haut © Jacques Vouilloux
La construction florentine en pierre face au fer forgé et la pergolas en bois face à celle en vêtures de Trespa créé un contraste entre époque traditionnelle et ère industrielle, deux époque que réunit la végétation.
Des contrastes - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Aujourd'hui - Toiture végétalisée : retour sur expérience

Patio vue de dessus
Patio vue de dessus © Jacques Vouilloux
La végétation est luxuriante. Les terrasses sont recouvertes d'herbe folle qui ont transformé le haut des appartements en véritables toits végétalisés.
Aujourd'hui - Toiture végétalisée : retour sur expérience
Articles qui devraient vous intéresser
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic