L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une parure végétale géante pour les Champs-Elysées

Par Carine Lauga
,
le 20 mai 2010
Esquisse 7 détail - Nature Capitale
Esquisse 7 détail - Nature Capitale © Nature Capitale - G.Weil, L. Medioni - SACD, INPI
Du 22 au 24 mai, la célèbre avenue parisienne se parera de ses plus beaux atours verts lors de l'événement "Nature Capitale". De l'Arc de triomphe au Rond-Point des Champs-Elysées, pas moins de 8.000 parcelles végétales de 1.2 m2 et quelque 150.000 plants recouvriront l'axe routier, qui sera exceptionnellement fermé pour l'occasion. Quand la nature reprend sa place dans la ville...
Vingt ans après "La Grande Moisson", qui avait vu les Champs-Elysées se transformer en un champ de blé gigantesque, cette fois, ce sont les arbres et autres végétaux qui vont revêtir la plus belle avenue du monde. Au soir du 22 mai, Journée mondiale de la Biodiversité, "Nature Capitale" créera l'événement durant le week-end de la Pentecôte sur une idée du créateur et metteur en scène d'art de la rue, Gad Weil, associé à la plasticienne et paysagiste Laurence Médioni.
Nature Capitale
Nature Capitale © Nature Capitale - G. Weil, L. Médioni - SACD, INPI
 "'Nature Capitale', c'est une œuvre de la rue. Elle n'a pas de propos autre, que celui de nous interroger collectivement sur le rapport de l'Homme et de la nature, sur la place de la nature dans la ville, sur le monde que nous voulons, où le travail des hommes et des femmes de la ruralité continuera de nous nourrir", explique Gad Weil. Ainsi, 8.000 parcelles de 1.2 m2 issues de 150 essences agricoles et forestières, et 150.000 jeunes plants (50 cm), 11.000 baliveaux (2 m) et quelque 500 grands arbres (4 à 7 m) recouvriront l'avenue pendant 2 jours et 1 nuit. Parmi les principaux partenaires de l'événement, France Bois Forêt, qui en profitera pour faire découvrir ses différents métiers et mettre en avant le rôle primordial de la forêt, son importance dans la société et l'économie française. L'objectif de la filière est clairement de prouver que "faire le choix du bois, c'est faire le choix durable par nature".

Vitrine universelle

Nature Capitale
Nature Capitale © Nature Capitale - G. Weil, L. Medioni - SACD, INPI
 Si cette œuvre végétale se veut créative et artistique avant tout, elle n'en révèle pas moins des aspects de communication considérables. Quoi de mieux que les Champs-Elysées, la plus célèbre avenue française, pour s'attirer, l'espace d'un week-end, les regards du monde entier ? L'organisation, qui attend plus d'un million de visiteurs sur place, entend offrir à la planète "un regard curieux et direct sur le fragile équilibre entre l'homme et son environnement". Et pour parfaire l'objectif de partage, d'échange et d'interrogation sur notre avenir, chacun pourra devenir "essaimeur" et acquérir, via le site web de Nature Capitale, l'un des 8.000 fragments qui composent l'œuvre. En effet, cet événement artistique monumental repose sur un montage financier inédit : deux-tiers provenant de partenaires privés ; un tiers de l'acquisition par le grand public. Ainsi, le coût d'un fragment s'élèvera à 700 €, certains fragments seront dédiés à la confection d'éclats, qui, eux, seront vendus au prix de 145 €. Enfin, pour les budgets plus serrés, mais tout autant impliqués, des packs "duos" et des "pots" seront commercialisés à respectivement 59 et 14 €. Nature Capitale s'engage également à replanter tous les arbres qui n'auront pas été acquis sous la forme de fragments ou d'éclats.

Réduire le bilan carbone

Nature Capitale - G.Weil, L. Medioni - SACD, INPI
Nature Capitale - G.Weil, L. Medioni - SACD, INPI © Nature Capitale - G.Weil, L. Medioni - SACD, INPI
 Côté logistique, la couverture végétale des Champs-Elysées sera acheminée par quelque 200 camions, alors qu'il en avait fallu 500, il y a 20 ans, pour revêtir l'avenue de blé. En revanche, l'investissement aura été identique pour les deux opérations, soit 4.2 millions d'euros, Nature Capitale tirant parti d'un nouveau modèle de développement plus "minimaliste" qu'en 1990, renforcé par les nouvelles technologies actuelles. Le tout fondé sur une politique résolument éco-responsable. De fait, les sites de production des végétaux se sont organisés au plus près pour réduire les distances de transport, les matériaux pour exposer et accueillir le végétal ont été choisis avec soin. Au final, cette œuvre éphémère s'inscrit dans une dimension responsable, durable et... rentable.
Une parure végétale géante pour les Champs-Elysées
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic