L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une piscine miroir immergée dans la campagne iséroise

Par C. Chahi Bechkri
,
le 26 avril 2017
Pour assouvir l'envie de piscine d'un couple de propriétaires isérois, Olivier Berthet, paysagiste/pisciniste de la région lyonnaise, a imaginé un bassin de 7 x 7 m à effet miroir. Subtilement intégré entre le jardin et la terrasse de leur habitation, il reflète le ciel et le paysage environnant. A la clé : une baignade au calme dans un cadre 100% nature...
Les piscines d'exception ne sont pas forcément les plus grandes ni les plus équipées et les plus chères. La preuve avec ce bassin situé en Isère. Si ces dimensions (7x7 m pour une profondeur de 1,55 m) et sa forme n'ont rien de grandioses, son cadre, en revanche, est rare et unique : il est implanté en pleine campagne donc dans un environnement à la fois calme et spacieux. Calme et espace, deux atouts précieux qui à eux-seuls lui confèrent un caractère exceptionnel.

Un bassin qui reflète le paysage

Son charme naturel est cependant accru par sa particularité technique : il ne s'agit pas en effet d'un bassin traditionnel mais d'un bassin miroir. "L'eau passe au-dessus des margelles sur les quatre faces, elle vient ainsi affleurer la terrasse", précise Olivier Berthet, paysagiste/pisciniste de la région lyonnaise, qui a imaginé tout le projet de restructuration des espaces extérieurs. Il en résulte un somptueux effet d'optique : le paysage et le ciel se reflètent dans l'eau. L'espace de baignade se transforme ainsi un lieu de contemplation...
Rendez-vous en pages suivantes pour découvrir plus d'images et tous les détails de cette réalisation.
Une piscine miroir immergée dans la campagne iséroise

Un vaste ensemble paysagé

Un vaste ensemble paysagé
Un vaste ensemble paysagé © Carré d'Arc/Fabemi
Chargé d'aménager les abords extérieurs d'une maison iséroise fraîchement rénovée, le paysagiste et pisciniste Olivier Berthet, a imaginé tout un ensemble comprenant une vaste terrasse habillée de dalles céramique, une piscine à débordement de 7x7 m pour une profondeur de 1,55 m, un bassin d'agrément carré destiné à accueillir des carpes Koï, de la pelouse en plaques, des massifs, des talus et un système d'arrosage.
Un vaste ensemble paysagé

Une piscine miroir

Une piscine miroir
Une piscine miroir © Carré d'Arc/Fabemi
Le bassin a la particularité d'être un bassin miroir : la surface de l'eau déborde de la structure pour venir affleurer la terrasse dans laquelle elle s'inscrit. Grâce à ce débordement sur ses quatre faces, le paysage et le ciel s'y reflètent.
Une piscine miroir

Structure en panneaux polypropylène/béton

Structure en panneaux polypropylène/béton
Structure en panneaux polypropylène/béton © Carré d'Arc/Fabemi
"Nous avons installé une structure Mondial Piscine en panneaux polypropylène remplis de béton. Ensuite, nous avons montés des murs d'étaiement en périphérie puis coulé la dalle béton de la terrasse avant de finir les remblais. Autour de la piscine, nous avons réalisé des caniveaux de 20 cm capables d'accueillir de grandes quantités d'eau et nous les avons dissimulés sous les margelles en céramique posées en porte-à-faux", explique le professionnel.
Structure en panneaux polypropylène/béton

Des dalles en céramique

Des dalles en céramique
Des dalles en céramique © Carré d'Arc/Fabemi
Pour habiller les abords de la piscine, le paysagiste a opté pour des margelles ainsi qu'une rangée de dalles de la Ligne Céramique Carré d'arc (Groupe Fabemi). La terrasse est également recouverte de ces mêmes dalles mais qui ne sont pas collées mais posées sur plots.
Des dalles en céramique

Deux nuances pour structurer les espaces

Deux nuances pour structurer les espaces
Deux nuances pour structurer les espaces © Carré d'Arc/Fabemi
Pour distinguer la piscine de la terrasse, le paysagiste a joué sur les nuances de teintes. Les margelles sont plus foncées (teinte anthracite) que les dalles (teinte gris béton), elles délimitent ainsi mieux visuellement les contours de la piscine.
Deux nuances pour structurer les espaces

Des caniveaux habilement cachés

Des caniveaux habilement cachés
Des caniveaux habilement cachés © Carré d'Arc/Fabemi
Les caniveaux de récupération de la piscine, qui redirigent l'eau vers des bacs de récupération, sont cachés par les margelles en céramique. Au final, il ne reste qu'une fente de 3 cm.
Des caniveaux habilement cachés

Vue dégagée sur le paysage

Vue dégagée sur le paysage
Vue dégagée sur le paysage © Carré d'Arc/Fabemi
Pour assurer la sécurité du bassin, qui est installé en hauteur par rapport au terrain qui le jouxte, Olivier Berthet a opté pour des garde-corps transparents en verre. "Grâce à eux, la vue sur le paysage n'est pas coupée", précise-t-il.
Vue dégagée sur le paysage

Un bassin à carpes

Un bassin à carpes
Un bassin à carpes © Carré d'Arc/Fabemi
Détail insolite du projet : à la demande des propriétaires, un bassin carré de de 4 x 4 m spécialement destiné à accueillir des carpes Koï a été aménagé à quelques mètres de la piscine. Il est agrémenté d'une paroi vitrée qui permet de pouvoir facilement observer les poissons.
A noter : des margelles Lyas en teinte Ardennes de chez Bradstone habillent le bassin.
Un bassin à carpes

Fiche technique - Une piscine miroir immergée dans la campagne iséroise

Fiche technique
Fiche technique © Carré d'Arc/Fabemi
Programme : restructuration des abords d'une maison
Maître d'œuvre : Olivier Berthet, paysagiste/pisciniste de la région lyonnaise
Caractéristiques piscines : piscine miroir de 7x7 m pour une profondeur de 1,55 m (modèle Mondial Piscine en panneaux polypropylène remplis de béton)
Matériaux mis en œuvre : Margelles en dalles Astoria teinte anthracite et dalles Venise teinte gris béton pour le dallage autour de la piscine et la terrasse : ligne Céramique Carré d'arc (Groupe Fabemi)
Fiche technique - Une piscine miroir immergée dans la campagne iséroise
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic