L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Meurice offre un lifting à ses chambres

Par Claire PHAM
,
le 23 juillet 2009
Le Meurice, l'un des plus prestigieux palaces parisiens fait peau neuve en changeant la décoration de ses 160 chambres et suites. Charles Jouffre, auteur des décors du Grand Foyer à l'Opéra Garnier, est chargé de cet ambitieux projet qui devrait être terminé en 2011. Découvertes en images.
Le palace parisien Le Meurice a connu, au cours de sa "longue" existence (plus de deux cents ans), quatre grandes remises à neuf, la dernière en 2007 avec Philippe Starck, toujours dans un souhait de modernisation et d'embellissement. Parallèlement aux travaux de remise à neuf des ailes Mont-Thabor et Castiglione, ainsi que du corps central, les chambres et suites ont également été rénovées.
"L'empreinte parisienne"
portrait de Charles Jouffre
portrait de Charles Jouffre © Le Meurice
 
"Il y a environ deux ans, nous avons décidé de rafraîchir la décoration et le style des chambres de l'Hôtel. Mon projet était de leur donner un caractère plus contemporain, tout en conservant le style Louis XVI, propre à l'Hôtel", explique Franka Holtmann, directrice du Meurice. Elle a ainsi fait appel à Charles Jouffre, tapissier des plus grands décorateurs. Une première pour ce dernier, plus habitué à participer et non recréer entièrement l'ambiance d'un lieu.
Après avoir vécu trois jours à l'Hôtel, "pour s'inspirer du lieu", une évidence lui saute aux yeux : "je voulais absolument que le Meurice reste un palace parisien. Les clients, essentiellement étrangers, viennent chercher cette empreinte parisienne", souligne Charles Jouffre. Et de continuer : "j'ai donc essayé de dynamiser et de moderniser le lieu en amenant un touche actuelle moins 'vieillotte' et 'ringarde'. L'univers était très chargé, agressif, avec des couleurs trop appuyées. Il fallait donc trouver un esprit plus apaisé, avec des tons plus doux, plus sereins, afin que les clients trouvent un repos visuel".
Ingres à l'honneur
Sa principale source d'inspiration ? Les tableaux du peintre français néo-classique Ingres. L'ocre est la couleur choisie, "plus subtile et moins franche que d'autres". Cependant, pour rester dans "l'esprit" du peintre, quelques touches de couleurs pourpre, rouge et violine sont parsemées à travers les meubles, chaises ou coussins. Le mobilier du XVIIIème siècle a également été revisité et réactualisé. "Nous sommes respectueux du style XVIIIème, mais nous avons apporté une touche qui dynamise l'ambiance. Ainsi, un bureau en acajou avec des bronzes dorés et vieillis et cuir vert s'est transformé en un bureau noir mat, avec des bronzes en argent un cuir violine. Des fauteuils aux patines jaunasses vieillissantes laissent la place à des patines grises argentées...", détaille l'artiste. L'humour n'est pas en reste ! A l'instar du sein découvert des tableaux du peintre Ingres, Charles Jouffre a souhaité ajouté des photos de statues parisiennes et de Vénus aux corps dénudés.
Mention spéciale pour la moquette, qui a demandé plus de trois mois de travail. Entièrement définie et créée par le décorateur, elle possède deux tons de taupe "violacée", avec un motif arabesque très XVIIIème siècle. "La moquette sera la même dans toutes les chambres afin d'unifier le lieu. Cependant, une surprise dans la moquette des corridors devrait arriver en septembre/octobre", s'enthousiasme le décorateur.
Sérénité, luxe, volupté, glamour... A ce jour, une soixantaine de chambres et suites ont été repensées, avec pour objectif de finir les 160 pièces de l'Hôtel d'ici deux ans.
Pour découvrir quelques chambres et suites du Meurice, cliquez sur suivant.
Le Meurice
228, rue de Rivoli
75 001 Paris
T : 01 44 58 10 75
www.lemeurice.com
Le Meurice offre un lifting à ses chambres

Une chambre "classique"

Une chambre "classique" - Le Meurice
Une chambre "classique" - Le Meurice © Le Meurice
Après avoir vécu trois jours à l'Hôtel, "pour s'inspirer du lieu", une évidence saute aux yeux de Charles Jouffre : "je voulais absolument que le Meurice reste un palace parisien. Les clients, essentiellement étrangers, viennent chercher cette empreinte parisienne".
Prix public indicatif de la chambre: 665 €
Une chambre "classique"

Le salon de la Deluxe Suite

Le salon de la Deluxe Suite - Le Meurice
Le salon de la Deluxe Suite - Le Meurice © Le Meurice
"J'ai donc essayé de dynamiser et de moderniser le lieu en amenant un touche actuelle moins 'vieillotte' et 'ringarde'. L'univers était très chargé, agressif, avec des couleurs trop appuyées. Il fallait donc trouver un esprit plus apaisé, avec des tons plus doux, plus sereins, afin que les clients trouvent un repos visuel", raconte le décorateur.
Le salon de la Deluxe Suite

L'Executive Suite avec vue sur les Tuileries

L'Executive Suite avec vue sur les Tuileries - Le Meurice
L'Executive Suite avec vue sur les Tuileries - Le Meurice © Le Meurice
Sa principale source d'inspiration ? Les tableaux du peintre français néo-classique Ingres. L'ocre est la couleur choisie, "plus subtile et moins franche que d'autres".
Prix public indicatif de la suite : 3.000 €
L'Executive Suite avec vue sur les Tuileries

Le salon Executive Suite

Le salon Executive Suite - Le Meurice
Le salon Executive Suite - Le Meurice © Le Meurice
Cependant, pour rester dans "l'esprit" du peintre, quelques touches de couleurs pourpre, rouge et violine sont parsemées à travers les meubles, chaises ou coussins. Le mobilier du XVIIIème siècle a également été revisité et réactualisé.
Le salon Executive Suite

La chambre Deluxe

La chambre Deluxe - Le Meurice
La chambre Deluxe - Le Meurice © Le Meurice
"Je me suis vraiment fait plaisir. C'est une grande chance d'avoir été appelé sur ce projet et de travailler dans ces conditions là ! L'Hôtel incarne désormais le 'palace de demain' : hyper confort, très cosy, pas prétentieux avec un service très performant tout en étant très discret", explique l'artiste.
Prix public indicatif de la chambre: 920 €
La chambre Deluxe

La Junior Executive Suite

La Junior Executive Suite - Le Meurice
La Junior Executive Suite - Le Meurice © Le Meurice
Mention spéciale pour la moquette, qui a demandé plus de trois mois de travail. Entièrement définie et créée par le décorateur, elle possède deux tons de taupe "violacée", avec un motif arabesque très XVIIIème siècle. "La moquette sera la même dans toutes les chambres afin d'unifier le lieu".
Prix public indicatif de la suite : 1.750 €
La Junior Executive Suite

Croquis de Charles Jouffre

Croquis de Charles Jouffre - Le Meurice
Croquis de Charles Jouffre - Le Meurice © Le Meurice
Charles Jouffre a eu carte blanche sur ce projet. Bien évidemment, Franka Holtmann, directrice du Meurice, validait toutes les décisions que ce soit dans le choix des tissus, moquette, motifs, couleurs...
Croquis de Charles Jouffre
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic