L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une tête de lit entièrement faite maison

Par Un tutoriel créé par Mireia Salazar, en exclusivité pour Maison à part
,
le 10 mars 2011
Vous souhaitez donner de la personnalité à votre chambre ? Vous avez déjà de belles tables de chevets avec de jolies lampes posées dessus ? C'est déjà un premier point positif mais pour lui donner une vraie identité, rien ne vaut une tête de lit originale ! Il est d'ailleurs tout à fait possible de la fabriquer soi-même. Maison à part vous le prouve à travers un pas à pas brico-déco. Au programme : peinture acrylique, fausse patine et même un peu d'électricité... De quoi réviser ses classiques !
Modèles au style trop marqué ou surchargés d'éléments... Parce qu'il n'est pas toujours facile de trouver "la" tête de lit de ses rêves, Maison à part vous propose son aide pour la créer. L'idée étant de réaliser intégralement une tête de lit d'inspiration japonisante.
Pas besoin en effet d'être un spécialiste du bricolage pour fabriquer ce genre d'élément décoratif : tout le monde peut y parvenir à condition, bien sûr, de suivre scrupuleusement les instructions qui suivent et de vous procurer tout le matériel nécessaire !
Concernant les fournitures, vous devriez d'ailleurs toutes les trouver dans votre magasin de bricolage habituel, pour peu qu'il propose un rayon de découpe du bois.

Phase de préparation

Pour toute création nécessitant autant de matériel, pensez à bien préparer votre projet en amont sur papier : dessinez un plan (même très simple), prévoyez les mesures de vos planches à découper et listez vos fournitures proprement.
Tout ce travail de préparation vous fera gagner du temps (et peut-être même économiser un peu d'argent) lors de votre passage en magasin. Un plan clair permettra, par exemple, au responsable du rayon bois de vous faire gagner quelques découpes en optimisant le nombre de passages de lame. Par ailleurs, un chiffrage précis des éléments nécessaires devrait également vous aider à accélérer votre passage dans les différents rayons.
Pour découvrir toutes les étapes de la création de cette tête de lit, rendez-vous en pages suivantes.
Une tête de lit entièrement faite maison

Le lit brut

Le lit brut - Les ateliers de Mireia
Le lit brut - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Le lit utilisé dans cette démonstration est un modèle japonais de type "futon" sur cadre, qui comporte des tiroirs de rangement s'intégrant en-dessous. Très pratique, il manque cependant d'un peu de pep's... D'où l'idée de créer une tête de lit japonisante sur mesure, à partir de techniques simples et de matériaux facilement disponibles en magasin de bricolage.
Le lit brut

Le matériel nécessaire

Les Ateliers de Mireia
Les Ateliers de Mireia © Les Ateliers de Mireia
Notre tête de lit sera composée d'un grand panneau de médium, ainsi que de six étagères (les deux étagères basses étant un peu plus grandes). Un système électrique sera même installé, pour que chacun utilisateur puisse lire de son côté.

Matériel nécessaire :

- 1 bâche de protection (2,60 €)
- un rouleau à peinture (8 € en 160 mm)
- une sous-couche blanche (acrylique ou gesso, entre 13 et 18 € du litre)
- un pot de peinture acrylique rouge grenat (16,90 € les 0,75 l)
- un pot de peinture acrylique marron foncé, réglisse ou wengé (16,90 € les 0,75 l)
- un bac à peinture (entre 2 et 3 €)
- deux tampons mousse (1 euro les 2, en magasin de loisirs créatifs)
- 12 petites équerres métalliques (0,50 € pièces, soit 6 € au total, mais vous pouvez utiliser des équerres de récupération, puisque nous allons les peindre)
- 48 vis à bois, pour fixer les équerres (donc adaptées au diamètre du trou des équerres)
- un tournevis (plat ou cruciforme, selon les vis choisies)
- 2 planches de stickers branches de cerisier japonais (10 € les deux planches)
- un niveau à bulle (pour fixer les étagères horizontalement)
A noter que tout le matériel utilisé se rince à l'eau, pas besoin donc de produits chimiques pour nettoyer votre rouleau ou vos mains.
Et pour ce qui est du médium, il vous faut :
- un grand panneau de médium (épaisseur 2 cm, 240 cm x 140 cm)
- deux carrés de médium (épaisseur 2 cm, 25 cm de côté)
- quatre petits carrés de médium (épaisseur 2 cm, 15 cm de côté)
Pour du médium de 2 cm d'épaisseur, comptez environ 15 € le mètre carré. Si vous faîtes réaliser la découpe du panneau de médium dans votre magasin de bricolage, prévoyez un budget compris entre 0,50 et 1 € supplémentaire par passage de lame.
Le matériel nécessaire

La sous-couche

La sous-couche - Les ateliers de Mireia
La sous-couche - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Avant de vous lancer dans la peinture, pensez à poser votre planche sur une grande bâche, pour ne pas risquer de tâcher votre sol, puis, à l'aide du rouleau, passez une sous-couche de blanc sur l'ensemble de la face avant et des tranches.
Il n'y a pas besoin que la couche de blanc soit parfaitement uniforme, puisque le support sera ensuite recouvert de deux couches de peinture rouge.
Cette sous-couche a pour but de "saturer" votre support en bois, pour que la couleur que vous passerez ensuite soit bien éclatante.
Pour la grande planche, la face arrière importe peu, puisqu'elle sera contre le mur mais, il ne faut pas oublier les tranches.
Les étagères quant à elles, seront, à peindre sur toutes les faces et tranches.
Une fois la sous-couche passée, laissez sécher plusieurs heures.
La sous-couche

La peinture rouge - 1ère couche

La peinture rouge - 1ère couche - Les ateliers de Mireia
La peinture rouge - 1ère couche - Les ateliers de Mireia © Les Ateliers de Mireia
Une fois la peinture blanche bien sèche, passez une première couche de rouge au rouleau. Si vous utilisez le même rouleau que pour le blanc, rincez le bien à l'eau avant de vous en servir puis essorez-le bien avant de passer le rouge, pour éviter de diluer la peinture.
La peinture doit être posée en "croisant les passes" autrement dit en passant successivement le rouleau dans deux directions perpendiculaires (d'avant en arrière, puis de gauche à droite, par exemple). Grâce à cette technique, vous répartirez mieux la peinture.
Si la couleur n'est pas uniforme à la 1ère couche, c'est normal : il faut attendre la deuxième couche pour qu'elle le devienne.
Par contre, pensez à peindre les étagères sur toutes les faces.
Comme à l'étape précédente, laissez ensuite sécher plusieurs heures.
La peinture rouge - 1ère couche

La peinture rouge - 2ème couche

La peinture rouge - 2ème couche - Les Ateliers de Mireia
La peinture rouge - 2ème couche - Les Ateliers de Mireia © Les Ateliers de Mireia
Passez une 2e couche de rouge, pour obtenir un résultat régulier et une couleur bien franche, puis laissez à nouveau sécher plusieurs heures.
Le temps de séchage n'est pas à négliger car superposer des couches de peinture pas encore sèches génère de gros défauts : la
peinture reste collante par endroits, finit par s'écailler... Bref, le projet n'est pas durable.
La peinture rouge - 2ème couche

La fausse patine

La fausse patine - Les Ateliers de Mireia
La fausse patine - Les Ateliers de Mireia © Les Ateliers de Mireia
Dans cette étape, l'idée est de créer un effet de patine, en utilisant une 2ème couleur de peinture acrylique. Concrêtement, il s'agit simplement de venir moucheter les arêtes des planches de médium avec la peinture marron. Elle donnera un bel effet "vieilli" à l'ensemble du projet et soulignera les contours des planches.
Procédez par petites touches : ne chargez pas trop votre éponge, il faut y aller progressivement.
Pour vous donner un repère, la peinture ne doit pas cacher les petites alvéoles de la mousse. Si elle les masque, c'est qu'il y a trop de peinture, tamponnez alors votre mousse sur les bords de votre bac pour enlever de la peinture.
"Patinez" ensuite toutes les arêtes de la face rouge.
Et pour les étagères, pensez, là encore, à patiner également le dessous.
La fausse patine

La patine des équerres

La patine des équerres - Les ateliers de Mireia
La patine des équerres - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Pour éviter que les équerres en métal argent ne ressortent sur le fond rouge, elles doivent également être peintes.
Passez une couche de couleur rouge au tampon mousse, puis laissez sécher. Avec un 2e tampon mousse, ajoutez ensuite des tâches de marron, plus marquées que pour notre effet de patine. Laissez bien sécher.
Si vous en avez, des vis noires seront plus discrètes quand il s'agira de fixer les étagères.
La patine des équerres

Le système électrique

Le système électrique - Les ateliers de Mireia
Le système électrique - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Passons maintenant à l'électrisation de la tête de lit.
Pour ce faire, il vous faut :
- deux lampes (c'est le poste budgétaire le plus important ici)
- du fil électrique
- deux interrupteurs muraux
- un domino
- une prise électrique
Attention à votre schéma électrique : chaque lampe doit être branchée sur son interrupteur pour être indépendante, mais l'ensemble doit mener à l'alimentation. Au cas où le dispositif ne ne fonctionne pas du premier coup, prévoyez d'ailleurs un fusible de rechange !
Si vous n'êtes pas sûr de vous, n'hésitez pas à consulter le vendeur du rayon électricité, il sera de bon conseil !
Le système électrique

Les interrupteurs - Une tête de lit entièrement faite maison

Les interrupteurs - Les ateliers de Mireia
Les interrupteurs - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Si vous installez le système électrique, pensez aussi à peindre vos interrupteurs lorsque vous peindrez vos équerres. D'ailleurs, cela vous reviendra bien moins cher de les acheter blancs et de les customiser, plutôt que de les acheter de la bonne couleur.
Fixez ensuite tous les éléments à la bonne place. Pensez à vérifier que vos étagères soient bien posées horizontalement. Pour ce faire, une deuxième personne et un niveau à bulle vous seront bien utiles !
Dans cet exemple, les étagères sont toutes calées à 4 cm du bord extérieur. La plus haute est située à 7 cm du bord haut, la suivante est positionnée 39 cm plus bas, comme la troisième mais vous pouvez bien évidemment adapter ces mesures en fonction de votre lit.
Les interrupteurs - Une tête de lit entièrement faite maison

Mise en place

Mise en place - Les ateliers de Mireia
Mise en place - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Pour mettre en place vos tête de lit, il suffit simplement de l'installer contre le mur et le cadre de lit. Vu le poids de ce dernier, des tatamis et du matelas futon posés dessus, elle ne risque pas de bouger !
Si votre mur n'est pas droit, vous pouvez ajouter une ou deux cales en carton plié cachées derrière la planche de médium.
L'ensemble donne une belle présence au lit dans la chambre, mais il manque encore quelque chose pour lui donner son style...
Mise en place

Les stickers - Une tête de lit entièrement faite maison

Les stickers - Les ateliers de Mireia
Les stickers - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Deux planches de stickers représentant des branches de cerisiers japonais vous permettront de lui donner une vraie personnalité.
Comptez environ 30 mn pour placer joliment vos éléments.
Ici, au niveau du positionnement, l'idée a été de simuler l'envol des fleurs de cerisier portées par une brise...
Les stickers - Une tête de lit entièrement faite maison

Résultat final - Une tête de lit entièrement faite maison

Résultat final - Les ateliers de Mireia
Résultat final - Les ateliers de Mireia © Les ateliers de Mireia
Le lit est à présent finalisé, la tête de lit a trouvé son identité, en accord parfait avec le style du lit !
Résultat final - Une tête de lit entièrement faite maison
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic