L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le petit électroménager pro fait un carton auprès du grand public

Par Yasmina Bennaceur
,
le 22 juin 2012
Selon une récente étude, de plus en plus de Français achètent du petit électroménager inspiré du monde professionnel. Café "comme au bistro", pain "comme chez le boulanger", centrale vapeur "comme au dressing", ces nouvelles machines qui permettent de se sentir "comme un pro à la maison" nous simplifieraient la vie et nous rendraient, même, plus heureux !
"Le cocooning est mort, vive le hiving", pour Gérard Salommez, Président du GIFAM (groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager), le petit électroménager inspiré du monde professionnel a de beaux jours devant lui !
Contrairement au cocooning, qui signifie rechercher du confort chez soi et dans sa famille, le "hiving", qui vient de l'anglais "hive" (ruche), prône d'être bien chez soi, comme les abeilles, mais sans s'y replier : on s'active, on bouge, on se réalise et on invite les gens à la maison. Et d'après Gérard Salommez, le petit électroménager inspiré du monde professionnel, permettrait de vivre amplement ce style de vie : "Ce ne sont pas des produits professionnels mais ils ont des performances très proches". D'après l'étude, ces objets, efficaces et simples d'utilisation, nous faciliteraient la vie et nous rendraient même plus heureux, un bonheur que nous aurions envie de partager.
La suite de l'article en pages suivantes.
Le petit électroménager pro fait un carton auprès du grand public

Qui achète du matériel "pro" ?

Qui achète du matériel "pro" ? - électroménager
Qui achète du matériel "pro" ? - électroménager © Alpatec
Selon l'étude*, les acheteurs de petit électroménager dit "professionnel" sont en majorité des femmes (64 %) âgées de 48 ans en moyenne. Elles ont un certain pouvoir d'achat - 51 % d'entre elles font partie d'une catégorie socio professionnelle aisée (cadre, etc...) - mais sont aussi soucieuses de la santé de leur famille.
L'engouement pour ce genre d'électroménager s'explique par plusieurs facteurs : les trente-cinq heures et les RTT, qui donnent plus du temps libre, mais aussi le boom du "bio" et les nombreuses campagnes émanant du ministère de la Santé pour lutter contre l'obésité : "manger cinq fruits et légumes par jour" ; "manger moins gras, moins sucré, moins salé".
En outre, l'étude montre que les acheteurs de ce type d'électroménager sont très équipés, ainsi, 44 % des utilisateurs d'aspirateurs ultra performants et sans sac possèdent également un robot à café mais aussi des produits high-tech (smartphone, tablette numérique) et/ou des appareils liés au bricolage.
Le public qui investit dans le petit électroménager "pro" veut avant tout se faciliter la vie et le quotidien. Dans 60% des cas, il recherche un appareil plus performant pour gagner du temps mais aussi pour garantir une qualité d'exécution des tâches domestiques. Ces appareils permettent d'être aussi efficace qu'un pro : on repasse comme au pressing, on boit un expresso comme au café, on prend une bière pression comme au pub, on cuisine comme un chef...
Dans le choix de l'appareil, la marque intervient dans 59 % des cas, suivent les caractéristiques techniques (efficacité et performance). Le prix n'arrive lui qu'en troisième position, un facteur qui s'explique par la catégorie socioprofessionnelle des acheteurs, ces derniers sont cependant très, exigeants sur l'efficacité des produits, ils deviennent des "consomm-acteurs" qui se renseignent sur Internet, via des forums, avant d'acquérir tel ou tel appareil.
*Etude réalisée en ligne auprès de cinq cents personnes par TNS Sofres, du 4 au 22 mai 2012.
La suite de l'article en pages suivantes.
Qui achète du matériel "pro" ?

La marque, vecteur de fierté

La marque, vecteur de fierté - électroménager
La marque, vecteur de fierté - électroménager © Bosch
L'étude démontre également que l'utilisation de ce genre d'appareils permet à ses acquéreurs d'avoir une image valorisante d'eux-mêmes. On se sent comme un chef et on se met volontiers en scène dans la cuisine ouverte, à la vue de la famille et des invités.
Par ailleurs, d'après les personnes interrogées, utiliser un appareil de marque suscite une certaine satisfaction et fierté. En effet, à l'heure où certains souffrent d'un manque de reconnaissance sur leur lieu de travail, ces appareils permettent de reprendre la main, une fois rentré chez soi. On s'approprie d'ailleurs la marque : les utilisateurs disent souvent "mon Kenwood", "mon KitchenAid", comme on dit "mon iPhone" ou "ma Swatch". L'impact de ces appareils au sein de la famille est parfois tel qu'ils forment des "tribus" dont les gens possédant la même machine à café ou le même blender font partie.
Selon l'étude, la notion de plaisir et de partage est également particulièrement présente dans l'achat de ce type d'appareils, 95 % des personnes interrogées se décrivent comme aimant faire plaisir aux autres et 53 % déclarent aimer être entourées de beaucoup de gens. Faire plaisir aux autres mais aussi à soi : pour 20 % des acheteurs, l'une des principales raisons d'achat est le plaisir éprouvé lors de l'activité. Le design est, quant à lui, un élément important pour 15 % des acquéreurs.
La suite de l'article en pages suivantes.
La marque, vecteur de fierté

Un patrimoine familial

Un patrimoine familial - électroménager
Un patrimoine familial - électroménager © Brandt
L'achat du petit électroménager "pro" est perçu comme à la fois comme un investissement et une façon d'adoucir le côté fastidieux des tâches ménagères, qui ne sont plus une corvée. Près de trois quart des personnes interrogées déclarent d'ailleurs utiliser leurs appareils plusieurs fois par semaine.
Avec l'appui de sociologues, psychiatres et anthropologues, Anne Eveillard, journaliste et auteur de l'ouvrage "Ces machines qui parlent de nous"évoque même un certain attachement à l'objet qui, comme la cocotte minute, devient patrimonial : "son utilisation s'est transmise de génération en génération, il en sera certainement de même avec ce petit électroménager issu du monde professionnel !"
Découvrez en pages suivantes quelques appareils qui font actuellement un carton auprès du grand public.
Un patrimoine familial

Robot "Cooking Chef" - Kenwood

Robot "Cooking Chef" - Kenwood - électroménager
Robot "Cooking Chef" - Kenwood - électroménager © Kenwood
La cuisson induction sur un pétrin de boulanger.
Prix public indicatif : 1.200 €
Robot "Cooking Chef" - Kenwood

Centrifugeuse "Avance" - Philips

Centrifugeuse "Avance" - Philips - électroménager
Centrifugeuse "Avance" - Philips - électroménager © Philips
Son système d'extraction de jus avec tamis inversé permet d'extraire jusqu'à 2,5 l de jus en une seule fois.
Prix public indicatif : 200 €
Centrifugeuse "Avance" - Philips

Robot hachoir pro - Riviera & Bar

Robot hachoir pro - Riviera & Bar - électroménager
Robot hachoir pro - Riviera & Bar - électroménager © Riviera & Bar
Doté de 3 grilles acier (3, 4.8 et 8 mm), et de kits Saucisses et Kebbés, ce robot hachoir design est conçu pour être ultra-polyvalent.
Prix public indicatif : 300 €
Robot hachoir pro - Riviera & Bar

Robot à café "Automatic" - Magimix

Robot à café "Automatic" - Magimix - électroménager
Robot à café "Automatic" - Magimix - électroménager © Magimix
Outre la préparation de diverses boissons, il est également possible d'enregistrer différents réglages de sa boisson (intensité et quantité de café, part de lait) et l'obtenir par simple pression d'une touche.
Il est de plus possible d'obtenir deux boissons au lait en même temps.
Prix public indicatif : 1.250 €
Robot à café "Automatic" - Magimix

Machine à bière en pression - Krups

Machine à bière en pression - Krups - électroménager
Machine à bière en pression - Krups - électroménager © Krups
"BeerTender B90" permet de boire une bière pression fraîche comme au pub.
Pour une meilleure précision, le volume fût (4 leds) est indiqué. Quand la dernière led clignote, le fût est presque vide.
Prix public indicatif : 250 €
Machine à bière en pression - Krups
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic