L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le renouveau des ustensiles de cuisine

Par C. Chahi Bechkri
,
le 6 avril 2012
En l'espace de seulement quelques années, les ustensiles de cuisine ont complètement changé de visage. A la fois plus esthétiques et plus fonctionnels, ils s'exposent désormais sur les plans de travail au lieu d'être enfouis dans les tiroirs. Décryptage.
Finis les poêles ultra-lourdes difficiles à manipuler, les planches à découper en bois démesurées inlogeables dans les tiroirs et les couteaux que l'on doit constamment aiguiser pour qu'ils coupent bien ! En l'espace de quelques années seulement, tout l'univers des ustensiles de cuisine, de la conservation à la préparation, a subi de profonds et marquants bouleversements. "C'est la conséquence directe de la multiplication des programmes de télévision consacrés à la cuisine, analyse Didier Bourbon, responsable de la boutique Kitchen Bazaar de la Défense. Beaucoup de particuliers se sont découvert une véritable passion pour la cuisine et, forcément, pour s'y adonner, ils ont besoin de matériel. Mais attention, ils sont très difficiles : ils veulent cuisiner comme des pros".

Plus esthétiques et plus fonctionnels

Afin de répondre aux besoins de cette nouvelle clientèle constituée de novices, les fabricants ont donc cherché à simplifier leur offre en rendant leurs produits plus faciles à utiliser, plus ergonomiques, plus légers et moins encombrants. "Les gens veulent cuisiner certes, mais, ils n'ont pas forcément suffisamment assez de place chez eux, ni de temps pour le faire dans de bonnes conditions, explique Marie Garnier, chef de gamme internationale chez Maastrad. Il faut donc que les produits s'adaptent à eux, qu'ils se replient, se rétractent, se composent d'éléments amovibles, par exemple, de manière à pouvoir entrer dans leurs placards".
Des changements importants donc, qui ont été rendus possibles grâce, notamment, à l'arrivée du design mais, aussi à l'utilisation de nouveaux matériaux : la silicone, grâce à laquelle toutes les formes sont imaginables, la céramique pour les poêles et les lames des couteaux, le bambou pour les planches à découper... "Le design est devenu capital dans la conception des articles de cuisine, confirme Nicolas Roque, responsable de la distribution en France des produits Cuisipro et Joseph Joseph. Grâce à lui, on a réussi non seulement à embellir les produits - désormais, ils s'exposent d'ailleurs sur les plans de travail au lieu d'être rangés dans les tiroirs - mais, aussi, à apporter de nouvelles solutions aux utilisateurs".
Dans le même temps, les fabricants ont aussi mis au point une myriade de nouveaux ustensiles inédits - certains les qualifieront plutôt de "gadgets" - dédiés à un usage précis tels que des découpe-salade, qui permettent de retirer le cœur de la salade et de séparer les feuilles en un seul geste, des lunettes spéciales oignons censées empêcher de pleurer lors de l'épluchage des oignons ou encore des échappe-vapeur pour garder les couvercles des casseroles ouverts pendant les cuissons.
Maison à part vous propose de revenir dans le détail sur ces changements en pages suivantes.
Le renouveau des ustensiles de cuisine

Une esthétique complètement renouvelée

Passoire - Habitat
Passoire - Habitat © Habitat
Le premier changement notable porte sur l'esthétique des produits. Désormais, en effet, les ustensiles de cuisine sont proposés dans de multiples formes mais, aussi, dans une large palette de coloris et de dimensions. "Chez Mastraad, on renouvelle constamment les couleurs, indique Marie Garnier, chef de gamme internationale. L'univers de la cuisine est devenu comme celui de la mode : désormais, il obéit à des tendances".

Une touche de fantaisie

"La retenue qui pouvait exister avant a complètement disparu, renchérit Didier Bourbon. Désormais, on ose toutes les fantaisies : les passoires se transforment en fleurs, par exemple, les balances se parent de motifs graphiques et les spatules de couleurs flashy". Le phénomène est tel qu'aucun accessoire de cuisine n'y échappe : ni les torchons, ni les poubelles, ni même, plus étonnant, les éponges. En 2008, d'ailleurs, les 5.5 designers avaient fait beaucoup parler d'eux en imaginant pour Scotch-Brite un set de cinq éponges dont la fonction était immédiatement identifiable grâce à leur forme.
Rendez-vous en page suivante pour lire la suite.
Une esthétique complètement renouvelée

Des silhouettes plus élégantes et plus fines

Cookut
Cookut © Cookut
Outre cette fantaisie, l'on remarque aussi que les silhouettes des ustensiles se sont considérablement adoucies et affinées. Les manches viennent ainsi s'inscrire dans la continuité du corps des poêles au lieu d'en être dissociés, même choses pour les poignées des cocottes qui se retrouvent ainsi dotées de larges rebords.
Les produits imaginés par la société Cookut (voir ci-contre) illustrent particulièrement bien cette tendance. Avec leurs couleurs pop et leurs formes dynamiques, ils s'apparentent presque à de véritables objets de décoration. "Nous avons mis l'accent sur la finesse car nous souhaitons que nos produits puissent passer directement du feu à la table ou rester en dehors des placards sans perturber le reste de la décoration", explique Théo Dumont, le manageur de la marque.
Au final, les utilisateurs n'hésitent plus à laisser visibles leurs ustensiles sur leur plan de travail - on fait d'ailleurs de très beaux porte-couteaux et des égouttoirs design - et à les exhiber fièrement devant leurs convives.
Des silhouettes plus élégantes et plus fines

Des nouveaux matériaux aux propriétés innovantes

Alessi
Alessi © Alessi
Ces dernières années, il y a également eu énormément de changement au niveau des matériaux. Si le téflon, l'inox et la fonte ont longtemps été les stars de nos cuisines, ils ont progressivement été détrônés par d'autres matériaux plus vertueux et, surtout, offrant de meilleures performances techniques.

Des poêles à fond blanc...

Au niveau des ustensiles de cuisson, le matériau dont on entend le plus parler en ce moment est la céramique. Son principal avantage est de ne contenir aucun composant chimique nocif pour la santé. On lui attribue aussi une excellente conductivité et une anti-adhérence exceptionnelle, ce qui permet de réduire la dose de matière grasse au moment de la cuisson et facilite le nettoyage. Pour finir, il s'adapte à tous les modes de cuisson - induction, gaz, vitrocéramique et électrique - et peut se teinter. On a ainsi vu apparaître sur le marché des poêles aux couleurs acidulées à l'extérieur et à fond blanc à l'intérieur. "Les utilisateurs peuvent ainsi mieux voir ce qu'ils cuisinent", souligne Théo Dumont, manageur de la marque Cookut.
Très en vogue également, les revêtements à base de cristaux de diamants qui sont apréciés pour leur grande résistance à l'abrasion, leur haut degré de conductibilité et leur bonne anti-adhérance.
D'une manière générale, la tendance est aux matériaux dits "écologiques". D'ailleurs, même le fabricant historique de poêles, Téfal, s'y est mis. En 2010, il a lancé une gamme de moules à gâteaux fabriqués à partir d'aluminium 100% recyclé.
La suite de l'article en page suivante.
Des nouveaux matériaux aux propriétés innovantes

Des couteaux plus tranchants

Mastraad
Mastraad © Mastraad
Le renouveau touche aussi les couteaux dont les lames, traditionnellement en acier, sont désormais proposées en céramique fine. Le matériau possède un excellent pouvoir coupant. "Contrairement aux autres, les couteaux en céramique n'ont pas besoin d'être aiguisés", précise-t-on chez Cookut.
Le seul inconvénient que l'on peut lui reprocher est sa grande fragilité. Il est fréquent d'ailleurs que l'on se blesse en utilisant les couteaux et que la pointe des lames se casse. Un problème que la société Cookut a résolu en arrondissant le bout des lames. Simple, mais il fallait y penser !
Des couteaux plus tranchants

Et des planches à découper anti-bactériennes...

Et des planches à découper anti-bactériennes... - Cookut
Et des planches à découper anti-bactériennes... - Cookut © Cookut
De leur côté, les planches à découper sont désormais disponibles dans une large gamme de matériaux : bambou, verre, plastique...
Certains fabricants, à l'instar de la société Cookut, vont même jusqu'à détourner certains matériaux de leur utilisation première. Cette dernière a eu l'idée de transposer en cuisine une matière utilisée, à la base, dans l'univers de la réfrigération. Il en résulte des planches à découper aux propriétés anti-bactériennes, un véritable plus pour les accros de l'hygiène.
Et des planches à découper anti-bactériennes...

Des réponses mieux adaptées aux besoins

Cuisipro
Cuisipro © Cuisipro
Autre phénomène marquant dans le secteur de la cuisine : l'accroissement du nombre d'accessoires disponibles. Résultat : les enseignes entièrement spécialisées dans la vente d'ustensiles de cuisine se multiplient. "Par ailleurs, complète le responsable de la distribution des produits Cuisipro et Joseph Joseph en France, les espaces dédiés à la cuisine s'agrandissent dans les magasins généralistes. On y trouve de tout, non seulement des ustensiles, des livres mais aussi du linge de maison et une sélection d'articles issus d'épiceries fines. Cela a pris une telle ampleur qu'il a parfois fallu réorganiser complètement certains points de vente".

L'heure est à la spécialisation

Cette multiplication du nombre de références proposées s'explique par le fait que les consommateurs, dont les connaissances culinaires se sont considérablement améliorées ces dernières années, expriment des besoins de plus en plus précis. "Ils veulent un ustensile pour chaque aliment et offrant, si possible, plusieurs fonctions, de manière à pouvoir le transformer de différentes manières", confirme Marie Garnier de chez Mastraad. On a donc vu apparaître sur le marché toutes une gamme d'ustensiles ultra-spécialisés : épluche-asperges, retourneur à poissons, cuit œufs, infuseur à herbes aromatiques ... Pour n'en citer que quelques-uns !
La suite de l'article en page suivante.
Des réponses mieux adaptées aux besoins

Une plus grande facilité d'utilisation

Joseph Joseph
Joseph Joseph © Joseph Joseph
Plus esthétiques, les ustensiles sont aussi, et surtout, plus pratiques et plus faciles à utiliser. Car, s'ils aiment cuisiner, les Français ne disposent pas forcément chez eux de suffisamment de place, ni de temps pour le faire dans de bonnes conditions.
Les fabricants ont donc apporté des améliorations notables à tous les ustensiles existants : certains ont été allégés, d'autres rendus plus maniables et ergonomiques ou enrichis de nouvelles fonctions.
Désormais, les planches à découper possèdent des compartiments qui permettent de récupérer directement les aliments après les avoir découpés ou de rainures afin de récolter plus facilement le jus des préparations. Par ailleurs, la plupart des accessoires se rétractent et se replient de manière à pouvoir facilement se ranger dans les tiroirs et les placards.
Suite et fin en page suivante.
Une plus grande facilité d'utilisation

Conclusion - Le renouveau des ustensiles de cuisine

Conclusion - Cuisipro
Conclusion - Cuisipro © Cuisipro
En l'espace de quelques années, notre regard a complètement changé sur les ustensiles de cuisine. Nous ne les voyons plus comme de simples outils pour cuisiner mais aussi comme des objets de décoration qui peuvent servir à embellir notre intérieur.
Après les avoir longtemps cachés, nous les exhibons comme des signes extérieurs de richesse. D'ailleurs, s'il était auparavant mal vu d'offrir un ustensile de cuisine en guise de cadeau de Noël, c'est aujourd'hui une pratique extrêmement courante et les bénéficiaires en sont ravis !
Et pour voir plus de nouveautés, cliquez ici.
Conclusion - Le renouveau des ustensiles de cuisine
Nous vous recommandons

Découvrez cette résidence norvégienne secondaire recourant à un procédé original : le bois utilisé est chauffé avec de l'alcool furfurylique afin de renforcer sa solidité et sa durabilité.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic