L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Prisunic : le design à portée de tous

Par Céline Chahi
,
le 24 septembre 2008
A l'occasion du quarantième anniversaire du catalogue Prisunic, le VIA expose les meubles qui ont fait son succès. MAP en profite pour retracer l'histoire de cette enseigne devenue culte. Couleurs pop, matières plastiques, lignes épurées... : immersion dans le design des années 70 !
L'enseigne Prisunic a disparu depuis près de trente ans mais beaucoup s'en souviennent encore. Grâce à une offre riche et qualitative, elle a su s'imposer dans la vie quotidienne des Français au point de devenir dans les années 70, "l'emblème du renouveau dans notre pays". C'est Françis Bruguière, chef du département achats "maison", qui décide en 1967 de créer une collection de meubles contemporains pour compléter l'offre prêt-à-porter et accessoires de Prisunic. Un projet ambitieux dont la concrétisation passe par la mise en place d'un bureau de création interne et de collaborations avec des designers de renoms.

Imagination débridée

Séduits par l'idée de « rendre le design accessible à tous », nombreux sont ceux qui acceptent de se lancer dans l'aventure : d'abord Terence Conran, puis Olivier Mourgue, Gae Aulenti, Marc Held, Jean-Pierre Garrault sans oublier Marc Vaidis et Danielle Quarante. Leur contribution est à la hauteur des espérances de Françis Bruguière : "les meubles imaginés à cette époque étaient pleins d'audace et de fraîcheur", commente-t-il interrogé par Maison à part. Fortement influencés par les mutations qui s'opèrent dans la société de l'époque, les designers font preuve d'une grande créativité. Ils n'hésitent plus à oser la couleur (rouge, orange, blanc) et à utiliser de nouveaux matériaux (la mousse, par exemple) dont la mise en œuvre exige l'élaboration de nouveaux procédés industriels. Des créations très diverses qui avaient comme points communs d'être "combinables, empilables et évolutives". "Nous avions un vrai sens de l'identité de Prisunic, c'était presque une religion", confirme Janine Roszé, designer intégrée, dont les propos sont rapportés dans le livre d'Anne Bony, Prisunic et le design.
Ancré dans le réel
Expo Prisunic et le design - VIA
Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
 
Toujours sous l'impulsion de Françis Bruguière, un catalogue de vente par correspondance est édité en 1968. Elaboré avec soin, cet outil promotionnel apporte aux consommateurs non seulement une vision globale de l'offre Prisunic mais également des idées de décoration. "Les catalogues se sont énormément appuyés sur la photographie, raconte l'instigateur du projet. Elle nous permettait de présenter les produits dans une ambiance réelle et vivante". Au total, près de 4.000 objets y sont référencés : des meubles mais également des tapis, des luminaires, de la vaisselle... Le succès est quasi-immédiat. Le style "Prisu" plait parce qu'il répond aux nouveaux modes de vie de la population. Le maître mot ? La liberté. D'ailleurs, même les personnalités de l'époque y adhérent. Jeanne Moreau par exemple qui fera l'acquisition d'un tapis siège d'Olivier Mourge et Karl Lagerfeld, séduit par le lit à l'allure futuriste de Marc Held. L'écrivain Edmonde Charles-Roux ira même jusqu'à s'équiper presque exclusivement de meubles Prisunic : les lits en tube, une table sur tréteaux une lampe boule... "L'ensemble avait de l'allure, une grande simplicité. La vraie élégance est sans genre, c'est quelque chose d'autre. Les objets élégants sont les seuls qui durent", confie la présidente d'honneur du VIA à Anne Bony.
Design intemporel
Les designers gardent de leur collaboration avec Prisunic un excellent souvenir. Un plaisir encore palpable aujourd'hui à la vue des soixante pièces exposées à la galerie du VIA. Dans sa déambulation, le visiteur ne manquera pas d'être frappé par la cohérence qui se dégage des collections Prisunic et par leur caractère intemporel. Assurer la pérennité de son travail, telle fut d'ailleurs la principale préoccupation de Marc Berthier. Interviewé dans le magazine Elle en octobre 1979, il déclare : "je fais des meubles transitoires, utilisables dans l'immédiat mais adaptables aux maisons de demain". Le pari est réussi, même aux yeux de Françis Bruguière, qui révèle : "j'ai été frappé de voir que tous ces meubles ont bien résisté à l'épreuve du temps". Pour le VIA, la saga Prisunic doit d'ailleurs être prise en exemple. Gérard Laizé, directeur de la structure, aimerait ainsi voir, comme dans les années 70, "les distributeurs s'approprier la jeune création". Reste à savoir si le message sera entendu.
Prisunic et le design - livre d'Anne Bony
Prisunic et le design - livre d'Anne Bony © Editions Alternatives
 
Exposition Prisunic et le design - Galerie VIA
Jusqu'au 30 novembre 2008
29-35 avenue Daumesnil
75012 Paris
www.via.fr
Livre : Prisunic et le design d'Anne Bony
Editions Alternatives (Groupe Gallimar)
Prix public indicatif : 25 €
Disponible en librairie, à la galerie et sur le site Internet du VIA.
Pour découvrir quelques uns des meubles édités par Prisunic et présentés à la galerie du VIA, cliquez sur suivant.
Prisunic : le design à portée de tous

Térence Conran - Prisunic : le design à portée de tous

Térence Conran - Expo Prisunic et le design - VIA
Térence Conran - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Au premier plan : Fauteuil Conran, modèle réalisé pour l'exposition par la société 1 point 3
A l'arrière plan : Siège-coffre Conran, collection privée de Michel Cultru.
Térence Conran - Prisunic : le design à portée de tous

Jean-Pierre Garrault

Jean-Pierre Garrault - Expo Prisunic et le design - VIA
Jean-Pierre Garrault - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Sièges "mousse" justaposables de Jean-Pierre Garrault, réalisés pour l'exposition par l'AFPIA Nord-Est.
Jean-Pierre Garrault

Danielle Quanrante - Prisunic : le design à portée de tous

Danielle Quanrante - Expo Prisunic et le design - VIA
Danielle Quanrante - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Sièges moulés de Danielle Quanrante, collection du Musée d'Art Moderne Saint-Etienne.
Danielle Quanrante - Prisunic : le design à portée de tous

Marc Berthier - Prisunic : le design à portée de tous

Marc Berthier - Expo Prisunic et le design - VIA
Marc Berthier - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Bureau et chaise Ozoo de Marc Berthier, collection privée de Marc Berthier.
Marc Berthier - Prisunic : le design à portée de tous

Prisunic - Prisunic : le design à portée de tous

Prisunic - Expo Prisunic et le design - VIA
Prisunic - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Bureau, fauteuil, lit et chaise tube, design studio Prisunic, modèles réalisés pour l'exposition par les compagnons du devoir.
Accessoires : prêts XXO, Habitat, Yves Cambier, Catherine Le Guay.
Prisunic - Prisunic : le design à portée de tous

Marc Vaidis - Prisunic : le design à portée de tous

Marc Vaidis - Expo Prisunic et le design - VIA
Marc Vaidis - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Chauffeuse relax Marc Vaidis, modèle réalisé par l'AFPIA Nord-Est.
Etagères Bloc Studio Prisunic, collection privée Yves Cambier.
Accessoires : prêt de XXO.
Lampe Boule et cylindre, modèle réalisé pour l'exposition par la société SCE.
Marc Vaidis - Prisunic : le design à portée de tous

Patrick Gingembre - Prisunic : le design à portée de tous

Patrick Gingembre - Expo Prisunic et le design - VIA
Patrick Gingembre - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Chaises Ginger de Patrick Gimgembre : prêt de XXO.
Patrick Gingembre - Prisunic : le design à portée de tous

Au bureau - Prisunic : le design à portée de tous

Au bureau - Expo Prisunic et le design - VIA
Au bureau - Expo Prisunic et le design - VIA © MAP
Tréteaux et plateau de Jean-Claude Muller, collection privée d'Yves Cambier.
Chaise pliante Gae Aulenti, collection privée d'Yves Cambier.
Rangements rouges Studio Prisunic, collection privée de Janine Roszé.
Bloc jaune Studio Prisunic, collection privée d'Yves Cambier.
Chaise Marc Held : prêt de XXO.
Etagère haute Jean-Pierre Garrault/Delors, collection privée Jean-Pierre Garrault.
Lampe Boule et cylindre Studio Prisunic, modèle réalisé pour l'exposition par la société SCE.
Accessoires : prêt XXO, Habitat, Erwan Codevelle.
Au bureau - Prisunic : le design à portée de tous
Nous vous recommandons

Laissez vous séduire par une habitation domotique tout confort. Volets, lumières et chauffage, tout est contrôlable à distance.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic