L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un appartement excentrique entre bande dessinée et galerie d'art

Par Valentin Boudonnet
,
le 24 juin 2013
Un vitrail ancien, tel était le point de départ de la rénovation réalisée par Denise Omer, architecte d'intérieur, dans un appartement parisien du 16ème arrondissement. Elle a choisi de suivre deux grands axes : une dualité noir & blanc et des rappels au monde de la bande dessinée. Une direction artistique lui permettant de nombreuses folies.
"Cela n'aurait pas fonctionné, si les propriétaires n'avaient pas eu une confiance absolue en moi" reconnaît volontiers Denise Omer, l'architecte d'intérieur en charge de la rénovation d'un appartement haussmannien de 170 m², dans le 16ème arrondissement de Paris.
Des œuvres d'art contemporaines, de la couleur par petites touches et une prédominance du blanc : l'appartement surprend et témoigne en même temps d'un souci d'originalité chez les propriétaires. Des propriétaires qui n'ont pas "seulement joué le jeu", comme l'avoue Denise, mais "ont été très impliqués et ont surenchéri parfois" en ajoutant des éléments dans la ligne directrice suivie par l'architecte d'intérieur.
L'appartement de 170 m² rénové par Denise Omer et son assistante, Sophie Pico, est donc passé d'un logement "triste, classique et plus aux normes" à un surprenant salon de réception autour duquel viennent s'articuler chambres, cuisine et trois salles de bains. L'origine de cette transformation ? Un vitrail ancien, en très mauvais état.

Un enchaînement naturel

"Ce vitrail donnait sur une petite cour située au rez-de-chaussée, il était assez vieux, nous avons donc décidé de le remplacer par un autre plus contemporain" explique Denise Omer. Le vitrail étant installé et surplombé par un plafond noir, l'architecte d'intérieur a eu le sentiment qu'elle ne devait pas s'arrêter là. Elle a donc peint le sol en noir également, créant ainsi une sorte d'arche en U, encadrant le nouveau vitrail. "Lorsqu'on entrait dans le logement, on n'avait qu'une envie, c'était de couper cette entrée en deux" justifie-t-elle.
L'arche étant en bois noir, il a paru, alors, naturel pour Denise Omer de la "laisser couler jusqu'au salon et inciter, de cette façon, les visiteurs à entrer." Afin de créer un contraste avec cette trainée, un parquet très clair a été choisi. Une opposition qui a même poussé l'architecte d'intérieur à continuer sur une "direction artistique" allant dans ce sens, c'est-à-dire une dualité noir et blanc.
Suite de l'article en page suivante.
Un appartement excentrique entre bande dessinée et galerie d'art

Un appartement excentrique et contemporain

Un appartement excentrique et contemporain - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
Un appartement excentrique et contemporain - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Une dualité que va, alors, exploiter Denise Omer dans les moindres recoins de l'appartement. Même si les propriétaires avaient une attirance particulière pour le style contemporain, l'architecte d'intérieur souhaitait, elle, "jouer un peu avec le caractère ancien du logement." Elle a donc dessiné un mince filet noir sur toutes les moulures afin de créer un rendu bande-dessinée.
Le résultat s'avère très proche également des croquis bruts réalisés par les architectes. Toutefois, dans sa conception de l'aménagement, une époque doit toujours l'emporter sur l'autre, et ici, c'est le contemporain qui domine.
En ce qui concerne les touches de couleurs qui viennent réveiller l'appartement, Denise Omer dit s'être inspirée du travail du peintre Mondrian. Le logement, dans sa globalité, réserve le blanc aux revêtements (sols et murs) et vient, ici et là, surprendre par un meuble entièrement jaune ou une sculpture rouge. Comme dans la salle à manger où se côtoient une table, des chaises et une cheminée entièrement repeinte en jaune.
A ce sujet, Denise Omer, ayant choisi cette couleur pour la porte vitrée qui sépare le salon de la salle à manger, a demandé la permission de s'en servir également pour repeindre l'ancienne cheminée. Elle raconte qu'elle a fait cette proposition aux propriétaires par SMS, et ces derniers auraient accepté aussitôt en répondant : "Nous aimons le contemporain, donc étonnez-nous !" De la salle de bains avec son carrelage noir et blanc réservée à l'un des enfants, aux meubles du salon qu'elle et Sophie Pico ont dessiné dans leur intégralité, Denise Omer, suivant cette consigne, a pu laisser libre cours à son imagination.

Un salon pour recevoir, la chambre parentale pour l'intime

Néanmoins, dans cet élan créatif, seules deux pièces se montrent plus classiques conformément aux souhaits des propriétaires : la cuisine, qui n'a pas été rénovée par Denise Omer, mais par un cuisiniste portugais qui l'a peinte en blanc contrastant avec un sol noir. Ensuite, la chambre parentale, qui offre un mariage assez raffiné entre un esthétisme classique et une création plus moderne, représentée par le coin salle de bains. "Le salon un peu pop est clairement fait pour recevoir, mais dans l'intime, on revient à un aménagement plus traditionnel et doux" explique Denise Omer.
Hormis le vitrail et une ou deux suppressions de cloisons, le travail de gros œuvre a été plutôt réduit sur ce chantier. La majeure partie de l'enveloppe, environ 350.000 €, a donc été réservée à l'aménagement et à la décoration. A noter que les propriétaires ont acheté, de leur propre chef, un certain nombre des décorations visibles dans le logement.

Découvrez en pages suivantes les photos de cette réalisation.

Fiche technique :

Maître d'oeuvre : Denise Omer et Sophie Pico - www.denisomerdesign.com
Lieu des travaux : 16ème arrondissement, Paris
Superficie logement : 170 m²
Durée des travaux : plusieurs mois
Budget : 350.000 € (décoration + gros œuvre)
Un appartement excentrique et contemporain

Un appartement mal agencé

Un appartement mal agencé - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
Un appartement mal agencé - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Ce plan date de l'état des lieux et s'il ne recèle pas d'énormes différences architecturales avec le plan de l'appartement après la rénovation, il témoigne cependant de la grandeur du logement.
On voit ainsi que la partie à gauche concernait déjà le côté "réception" et que la partie à droite était réservée à la vie de famille au quotidien.
Un appartement mal agencé

Une rénovation complète

Une rénovation complète - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
Une rénovation complète - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
La principale différence se trouve bien entendu dans l'arche au milieu de l'entrée.
L'usage des pièce a, parfois, un peu changé comme la salle à manger qui n'existait pas avant et se trouve désormais juste en face de l'entrée.
Les chambres disposent aussi dorénavant presque toutes d'une salle de bains et d'un dressing personnel.
Une rénovation complète

L'entrée - avant/après

L'entrée - avant/après - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
L'entrée - avant/après - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Ce premier avant/après permet de constater l'ampleur du changement effectué dans l'entrée.
A gauche, il y avait effectivement un ancien vitrail et le revêtement mural type "vert-de-gris" ne faisait pas très moderne ni contemporain.
Désormais, l'entrée est toute blanche ; l'on voit se découper l'arche noire au milieu de l'entrée. On peut également remarquer que le sol n'a pas été modifié, mais juste peint.
L'entrée - avant/après

L'entrée - un avant-goût surprenant

L'entrée - un avant-goût surprenant - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
L'entrée - un avant-goût surprenant - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Chaque visiteur est accueilli par la statue, rouge pétante, d'un chinois (ressemblant aux autochtones de "Tintin et le Lotus bleu")
L'entrée - un avant-goût surprenant

Le vitrail contemporain

Le vitrail contemporain - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
Le vitrail contemporain - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Loin de ressembler à un vitrail d'église, cette installation peut faire penser à l'intérieur d'un vaisseau spatial avec ses lumières fluos et sa trame noire.
Elle vient couper en deux l'entrée.
Le vitrail contemporain

Le salon - une pièce de réception aux allures de galerie d'art

Le salon - une pièce de réception aux allures de galerie d'art  - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
Le salon - une pièce de réception aux allures de galerie d'art - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Bien que vide lors de l'état des lieux, le salon d'origine possédait déjà quelques différences avec celui aménagé à l'heure actuelle.
Premièrement, les semi-cloisons qui avaient été installées pour créer une légère séparation entre les pièce n'existent plus. L'architecte d'intérieur les a fait enlever pour ouvrir la pièce et créer un gigantesque espace salon.
Ensuite, le revêtement mural poursuit celui le style engagé dans l'entrée, c'est-à-dire blanc et trame noire sur le sol.
Denise Omer (ainsi que Sophie Pico) a dessiné tous les meubles du salon : du meuble télé, aux canapés, en passant par la table dorée.
L'aménagement a d'ailleurs été imaginé au centimètre près et notamment les canapés, qui devaient parfaitement rentrer en symétrie perpendiculaire avec la trame noire provenant de l'entrée.
Le salon - une pièce de réception aux allures de galerie d'art

Le salon - un vaste coin télé

Le salon - un vaste coin télé - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
Le salon - un vaste coin télé - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Le salon - un vaste coin télé

La salle à manger - un jaune or qui réveille l'oeil

La salle à manger - un jaune or qui réveille l'oeil - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
La salle à manger - un jaune or qui réveille l'oeil - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Outre le lustre en LED, renvoyant à la frise murale, l'originalité de la pièce dans le choix de la couleur jaune.
Denise Omer considère ce choix comme une référence à Mondrian. Ainsi, la cheminée, le saladier et la porte vitrée également arborent cette couleur peu commune. Le reste est, quant à lui, plus classique puisque seuls les rideaux, à motifs pixelisés, viennent se démarquer.
La salle à manger - un jaune or qui réveille l'oeil

Une des salles de bains réservée à l'un des enfants

Une des salles de bains réservée à l'un des enfants - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
Une des salles de bains réservée à l'un des enfants - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Selon Denise Omer, cette salle de bains noire et blanche est réservée au fils des propriétaires.
Elle mélange à la fois le style un peu rétro, avec le quadrillage noir et blanc, et l'équipement moderne. Tout aussi originale que le reste du logement, elle constitue sans doute l'une des seules pièces à assumer un côté un peu "vintage".
Une des salles de bains réservée à l'un des enfants

La chambre parentale, plus "traditionnelle"

La chambre parentale, plus "traditionnelle" - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation
La chambre parentale, plus "traditionnelle" - Denise Omer - 16ème arrondissement rénovation © Denise Omer
Si Denise Omer reconnaît s'être principalement concentrée sur l'entrée et l'espace salon-salle à manger, la chambre, bien qu'assez classique, est caractérisée par une originalité qui est propre à l'architecte d'intérieur.
Ici, pas de folie en termes de couleurs, pas de référence à l'art contemporain, la chambre est constituée uniquement d'un grand lit (une tête de lit designée par Denise Omer), d'un dressing et d'un coin salle de bains. Ce dernier se veut, par ailleurs, assez moderne pour contraster avec le reste de la chambre.
La chambre parentale, plus "traditionnelle"
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic