L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une termitière pour trône, signée Azambourg

Par P.P.
,
le 17 juin 2010
Termitière Azambourg
Termitière Azambourg © ph. X.Muyard - Poltrona Frau
Le designer François Azambourg signe une nouvelle œuvre poétique, avec ce trône réalisé à partir d'une termitière rapportée du Burkina Faso. Fruit d'une collaboration du designer avec l'un de ses anciens élèves et des céramistes africains, le fauteuil a été présenté dans le show-room de la marque italienne Poltrona Frau, à l'occasion des Designer's Days.
Une apparente fragilité, mais un poids d'une tonne. Un monstre de terre qui grouillait à l'origine de termites, au milieu d'une forêt burkinabaise... Et aujourd'hui un trône en majesté dans le showroom de Poltrona Frau, boulevard Saint Germain à Paris. Une fois de plus, François Azambourg a su marquer les esprits, jouant consciemment des contrastes, en rendant hommage à travers ce fauteuil-termitière, au savoir-faire ancestral et à la tradition des céramistes africains, qui travaillent cette terre si particulière des termitières abandonnées.
Une aventure sur deux continents, qui a débuté à l'invitation du fabricant italien, qui confia cette année à François Azambourg la scénographie de son showroom pour les Designer's Days, du 9 au 14 juin derniers. En étroite collaboration avec l'un de ses anciens élèves, Vincent Bailou, designer burkinabé, il imagine alors ce trône de terre et se rend sur place, au Burkina, pour chercher sa matière première : une termitière géante - vidée de ses occupantes bien évidemment - à laquelle les céramistes font subir un traitement spécial pour la durcir. Un matériau aux qualités toutes particulières : "la terre ouvragée par les termites est alvéolée, donc légère, explique François Azambourg dans la présentation de son œuvre. De plus, elle est affinée et enrichie d'additifs secrétés par la salive de la termite, ce qui la rend particulièrement appréciable pour la réalisation de céramiques."

Une "vanité"

La terre, matériau brut, naturel, fragile, se fait avec ce trône, noble, imposante et raffinée, poétique... "Je voulais un objet qui évoque à la fois le savoir-faire et l'audace, des qualités maîtresses de Poltrona Frau, explique le designer. En même temps, il devait avoir la valeur de défi. J'ai alors imaginé ce fauteuil comme une 'vanité', un fauteuil sur lequel on ne puisse s'asseoir sans un certain risque d'écroulement, lourd, fragile et instable." La termitière vide, une nature morte qui, ainsi transformée en trône, devient allégorie de la fragilité du pouvoir...
termitière Azambourg
termitière Azambourg © ph. X.Muyard - Poltrona Frau
 Le pont entre la tradition et la modernité s'opère à Paris, alors que le trône trouve toute sa place dans le showroom où, à ses côtés, sont réunis en cercle tribal dix fauteuils cultes de l'éditeur italien. Un dialogue se crée alors entre les cultures, qui met en évidence toutes les valeurs que Poltrona Frau a souhaité faire passer en faisant appel à François Azambourg, tels l'esthétisme, la qualité, le respect des traditions et des savoir-faire ou encore l'innovation... Et l'éditeur d'expliquer : "Présentés dans un cuir de la même couleur que la terre cuite du trône, ils affirment le raffinement d'une mise en œuvre de haute qualité, où les réflexions sur la forme et les matériaux sont menés de concert."
Une termitière pour trône, signée Azambourg
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic