L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

« Refaire sa salle de bains est un gros chantier », FISB

Par Propos recueillis par Stéphanie Gendron
,
le 6 mars 2007
Brigitte Desplats-Redier
Brigitte Desplats-Redier
Envie de changer de salle de bains ? Mais vous ne savez pas par où commencer… Suivez les conseils de Brigitte Desplats-Redier, responsable communication de la Fédération des industriels de la salle de bains (FISB)
Maison à part : Comment le marché de la salle de bains évolue-t-il ?
Brigitte Desplats-Redier : Si la construction de 430.000 logements en 2006 participe à l'essor du marché, la salle de bains est également devenue la pièce que l'on rénove dans la maison. Le wellness (bien-être, ndlr) a pris toute son ampleur. On voit ainsi apparaître des baignoires de très grandes dimensions et des douches avec puits tropicaux, aromathérapie…
On est passé de la salle de bains hygiène à la salle bains de bien-être avec un temps de plus en plus long dans la salle de bains. 40% des Français déclarent apprécier se relaxer dans leur salle de bains.
MAP : Entre douche et baignoire, laquelle choisir ?
B. D.-R.: Presque tous les logements neufs ont une baignoire. Près de 80% des logements disposent ainsi d'une baignoire. Mais la douche se développe. Cela dépend de ses besoins et de l'utilisation de la salle de bains. Au moment où les enfants grandissent, il est intéressant de créer une seconde pièce d'eau avec une douche. Les seniors remplacent quant à eux fréquemment la baignoire par une douche pour un meilleur accès.
MAP : A qui s'adresser pour refaire sa salle de bains?
B. D.-R.: Si le consommateur connaît un installateur, celui-ci l'enverra -voire l'accompagnera-, dans une salle d'exposition professionnelle pour choisir les produits. Sinon, il peut s'y rendre directement (cf rubrique « voir » sur le site Internet www.salledebains.fr), et l'adresse d'un installateur lui sera communiquée.
MAP : Pourquoi passer par un professionnel ?
B. D.-R.: Refaire sa salle de bains est un gros chantier qui fait intervenir plusieurs corps de métier. C'est loin d'être simple. Aussi l'aide d'un bon professionnel est un atout. Il faut savoir également qu'un taux de TVA à 5,5% sera appliqué pour les propriétaires et les locataires de locaux de plus de 2 ans pour des travaux réalisés par un professionnel.
Mais il faut s'assurer de la compétence de l'installateur, des délais et des prix. Le prestataire doit être assuré à deux niveaux : responsabilité civile professionnelle et garantie décennale.
MAP : Quelles sont les différentes étapes à mener pour l'aménagement de sa salle de bains ?
B. D.-R.: Il convient tout d'abord de prendre des idées dans les magazines, sur notre site Internet, sur les salons ou dans les salles d'exposition professionnelles… Il faut ensuite établir un plan en situant l'emplacement des évacuations d'eau, la porte, la fenêtre, le radiateur.
Demandez-vous combien de personnes utiliseront la salle de bains, ce qui engendrera la nécessité de poser un ou deux lavabos, une baignoire et/ou une douche, un WC ou non dans la salle de bains, des espaces rangements…
Il est également important de penser à l'encastrement des canalisations -il faut éviter toute présence de plomb-, de respecter les normes électriques, de prévoir un système de ventilation et d'exiger une étanchéité irréprochable, surtout concernant l'installation d'un receveur.
Concernant l'hydro et la balnéo, vérifiez bien la pression et le débit d'eau surtout à un étage élevé. Le secret d'une réussite repose sur deux sources de lumière : un éclairage direct et un éclairage d'ambiance.

MAP : Quel budget faut-il prévoir ?

B. D.-R.: C'est assez difficile à estimer. On compare souvent le prix d'une salle de bains à celui d'une voiture. En moyenne, il faut compter environ 6000 € pour l'ensemble d'une salle de bains, installation comprise. Mais cela peut grimper jusqu'à 15.000 à 20.000 € pour une salle de bains haut de gamme.
« Refaire sa salle de bains est un gros chantier », FISB
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic