L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Axor Starck Organic : "Une révolution pour le robinet", Ph. Starck

Par Pauline Polgár
,
le 24 septembre 2012
Le 18 septembre, le célèbre designer Philippe Starck et Philippe Grohe, responsable de la marque Axor chez Hansgrophe, ont fêté vingt ans de collaboration avec le lancement, à Berlin, de l'Axor Starck Organic, une nouvelle gamme de robinetterie au design et la technologie uniques. "A big revolution for the robinet", dixit le designer.
"Where is life ? Where is the energy of life ?" - "Où est la vie ? Où est l'énergie de la vie ?". Ces questions ont été au cœur du travail de Philippe Starck pour la conception de la gamme Axor Starck Organic (ASO) présentée ce mardi 18 septembre. Après vingt ans de collaboration avec la marque de design phare du groupe Hansgrohe, à rechercher le "plus dans le moins" en créant les nouvelles icônes de la salle de bains, le designer a réussi à franchir une nouvelle étape.
"J'ai travaillé à savoir comment faire moins tout en restant humain. Et j'ai trouvé deux éléments : le végétal - en forêt, la forme d'un arbre, d'une fleur en train de naître, c'est très beau et cela produit une énergie incroyable ; puis j'ai vu ma femme, cette ligne, il n'y a rien de plus élégant que le corps". De ces observations, le designer en a tiré une conclusion : il fallait "Combiner l'élégance de la nature, celle de l'humain, de l'énergie de la vie, la haute technologie et une vision de l'avenir, l'écologie". Le résultat ? Un robinet à la ligne unique, "à l'harmonie parfaite" pour le designer, qui invite à une nouvelle utilisation du robinet.

Économie et plaisir

Outre le réglage séparé de la quantité d'eau et de la température, l'ouverture du robinet au niveau des mains permet un usage plus pratique et non salissant. Une importante recherche a été réalisée également sur le jet d'eau. Philippe Starck nous confiera d'ailleurs travailler sur cette idée d'"eau creuse", soit obtenir une sensation de générosité du jet, tout en étant dans l'économie de l'eau, une ressource en danger.
ASO Starck Axor Hansgrohe
ASO Starck Axor Hansgrohe © Axor Starck Organic - Axor, Hansgrohe DR
 ASO instaure un nouveau standard de 3,5 litres/minutes - les mitigeurs lavabo offrent communément un débit de plus ou moins 7 litres/minutes - avec une eau propulsée comme dans une douche, par 90 buses individuelles disposées sur 24 mm. Enfin, notons que le robinet nécessite 30% de matière en moins pour sa fabrication et, grâce à un système de gainage interne, le contact de l'eau potable avec le corps du mitigeur est impossible : il n'est ainsi plus possible de trouver des traces de plomb ou nickel dans l'eau à la sortie.

Quel futur pour la salle de bains ?

La collection, qui comporte une quarantaine de produits et accessoires, afin de faire entrer "la nature partout dans la maison" pour Philippe Grohe, sera disponible en novembre prochain.
Mais à force d'aller vers l'essentiel, quelle est la prochaine étape ? Quel futur pour la salle de bains ? "C'est une vraie question, répond Philippe Starck, jusqu'où aller ? Utilisera-t-on encore l'eau pour se laver ? Aujourd'hui, il faut travailler sur la qualité de l'eau : chaque goutte sauvée, c'est pour le futur." Et d'ajouter : "Il ne faut pas oublier également que la salle de bains est avant tout une pièce de plaisir".
Retrouvez en page suivante, une interview de Philippe Grohe, réalisée à l'occasion du lancement de l'ASO.
Axor Starck Organic : "Une révolution pour le robinet", Ph. Starck

Trois questions à Philippe Grohe, directeur de la marque Axor, chez Hansgrohe

Philippe Grohe, Axor
Philippe Grohe, Axor © Philippe Grohe, Axor - ph. Kuhnle & Knoedler
Maison à part : La caractéristique de la marque Axor, est de faire appel à des designers pour ses produits. Comment définiriez-vous le travail du designer ? C'est, pour vous, un initiateur, un facilitateur de projet... ?
Philippe Grohe : C'est un partenaire à 100%. Il faut que j'ai une confiance et je leur en donne énormément, nous en lui et lui dans ma capacité technologique et dans ma volonté d'aller au bout du projet. Avec Axor, on essaie de partir d'une vision, d'une vraie vision mais aussi d'arriver à réaliser et de la réaliser jusqu'au bout ou au moins une bonne part. avec Axor on ne peut pas faire juste un robinet.
C'est une coopération totale. Parfois, c'est le designer qui va me pousser à faire un développement technologique et quelques fois c'est moi qui lui amène et lui ouvre un champ de travail. La plupart du temps c'est un peu entre les deux C'est un grand match de ping-pong et quelques fois on ne sait plus qui a commencé.
Maison à part : Pourquoi cette signature pour ce projet Axor Starck Organic : "Follow your heart, Follow your head" ("Suivre son coeur", "suivre sa tête" ndlr) ?
Philippe Grohe : Les gens doivent voir derrière le design, les valeurs qui y sont associées. Ce produit est tellement nouveau... Le "Head" and "Heart", montre cela. Bien au delà de l'ASO, c'est un slogan que l'on peut appliquer à tous nos projets. Un produit, cela n'est pas juste un concentré de technologie - symbolisé par le "Head" ici, ndlr - ou juste une belle forme - le "Heart", ndlr. Il faut qu'il y ait une vraie symbiose entre ces deux paramètres, un sens derrière. Avec l'un et l'autre, on a un bon produit.
Maison à part : Avec Philippe Starck, le travail sur cette nouvelle gamme a pris trois ans, êtes-vous déjà sur autre chose ? L'aventure continue ensemble ?
Philippe Grohe : Nous avons encore bien des projets ! D'ailleurs deux d'entre eux se concrétiseront bientôt... Il y aura de nouveau des surprises, mais je n'en dirai pas plus !
Propos recueillis par Pauline Polgár
Trois questions à Philippe Grohe, directeur de la marque Axor, chez Hansgrohe

Un jet qui allie plaisir et économie

Un jet qui allie plaisir et économie - ASO Starck Axor Hansgrohe
Un jet qui allie plaisir et économie - ASO Starck Axor Hansgrohe © PP - MAP
Pour Philippe Starck, le travail avec Axor et Hansgrohe permet d'aboutir à la réunion des caractéristiques essentielles qui font un "modèle parfait" de robinet : "une alliance entre la nécessité d'économiser l'eau, la durabilité et la qualité du produit, sans oublier le plaisir.". Il nous confiera d'ailleurs travailler sur cette idée d'"eau creuse", soit obtenir une sensation de générosité du jet, tout en étant dans l'économie de l'eau, ressource en danger. ASO instaure ainsi un nouveau standard de 3,5 litres/minutes - les mitigeurs lavabo offrent communément un débit de plus ou moins 7 litres/minutes - avec une eau propulsée comme dans une douche, par 90 buses individuelles disposées sur 24 mm.
Un jet qui allie plaisir et économie

Technologie et design

Technologie et design - ASO Starck Axor Hansgrohe
Technologie et design - ASO Starck Axor Hansgrohe © PP - MAP
Philippe Grophe présente une coupe du robinet afin de montrer l'important travail réalisé à l'intérieur. Le robinet nécessite 30% de matière en moins pour sa fabrication et, grâce à un système de gainage interne, le contact de l'eau potable avec le corps du mitigeur est impossible : il n'est ainsi plus possible de trouver des traces de plomb ou nickel dans l'eau à la sortie.
Technologie et design

Une large gamme de produits

Une large gamme de produits - ASO Starck Axor Hansgrohe
Une large gamme de produits - ASO Starck Axor Hansgrohe © PP-MAP
ASO a été lancé mondialement depuis Berlin le 18 septembre dernier. La gamme comporte une quarantaine d'accessoires, du porte-savon au porte-verre, en passant par différentes tailles de mitigeur.
A noter un prix public indicatif pour le mitigeur lavabo 280, 508,30€.
Pour un robinet lave-mains, il faudra compter 388,70€, prix public indicatif.
Une large gamme de produits
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic