L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Que fait-on vraiment dans la salle de bains ?

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 14 mars 2013
Une étude du fabricant Ideal Standard est allée observer les faits et gestes de huit familles européennes, pour savoir comment elles utilisaient réellement leur pièce d'eau. Les premières conclusions ont été présentées au salon ISH 2013 à Francfort.
Pour certains, c'est un lieu de détente. Pour d'autres, un coin où la famille se retrouve pour un moment privilégié. Quelle que soit l'utilisation que l'on a de la salle de bains, la pièce est centrale dans la vie quotidienne. Mais qu'y fait-on vraiment ? L'entreprise Ideal Standard a tenté de répondre à cette question, en lançant une vaste étude auprès de familles européennes. Les premières conclusions ont été présentées mardi 12 mars à Francfort, lors du salon professionnel ISH 2013.
"Notre objectif est de créer la salle de bains optimale pour un foyer donné, explique Kerris Bright, directrice marketing d'Ideal Standard. Nous avons donc décidé d'observer comment les familles utilisaient réellement leur salle de bains." Aidé par l'anthropologue John Curran, le fabricant de salles de bains a interrogé pas moins de 4.000 personnes sur leur usage de la pièce d'eau.

Des détecteurs de mouvement dans huit salles de bains

Mais l'étude ne se limite pas aux affirmations des particuliers : Ideal Standard est directement allé voir... dans leurs salles de
Etude SdB
Etude SdB © Ideal Standard
 bains ! A l'aide d'un système de détection de mouvements, les faits et gestes des membres de huit foyers ont été observés pendant deux semaines. Ces enregistrements ont permis de réaliser une carte de la salle de bains en fonction de la fréquence d'utilisation de chaque zone.
Dans chaque maison, l'étude met en avant les problèmes techniques de la pièce : difficultés de circulation, baignoire trop grande compte tenu de son utilisation limitée, zones peu fréquentées, etc. "Il en ressort que les salles de bains sont souvent agencées d'une manière contre-productive" estime John Curran. En résulte également le manque d'intérêt pour la baignoire, souvent trop grande, sauf dans les familles avec enfants.
La suite de l'article et les cartes des salles de bains, en pages suivantes.
Que fait-on vraiment dans la salle de bains ?

A chaque famille son utilisation de la salle de bains

Remplacer baignoire douche
Remplacer baignoire douche © Perene
En fonction du schéma familial, l'utilisation de la salle de bains est très différente. Lieu de jeu pour les enfants, c'est aussi "un endroit qui nous permet de nous transformer en personnage public le matin, et de redevenir une personne privée le soir" estime le designer Achim Pohl. "Les parents se servent de cette pièce comme d'un moyen de s'échapper du quotidien, tandis que les célibataires en ont une utilisation très pratique" explique John Curran.
Les plus de 55 ans ont tendance à se réapproprier les lieux, comme un coin détente. Dans les foyers constitués d'adultes uniquement, l'utilisation de la pièce d'eau se limite au strict minimum, "probablement pour limiter les conflits avec les colocataires" estime John Curran. Les familles avec enfants, quant à elles, sont les foyers les plus insatisfaits par leur salle de bains.
"Les couples auraient-ils tout compris ?" continue l'anthropologue. Ce sont, en effet, ceux qui utilisent la salle de bains de la manière la plus optimale - et statistiquement les plus satisfaits de l'aménagement de leur pièce. "Plus l'on réunit d'individualités différentes, plus il est compliqué de créer la salle de bains idéale", conclut Achim Pohl.
En pages suivantes, découvrez les cartes des salles de bains des huit familles participantes à l'étude.

Le saviez-vous ?

- Le temps moyen que l'on passe dans la salle de bains le matin est de 25 minutes et 59 secondes.
- Les Britanniques sont de loin les plus rapides, avec 19min 42s, soit près de 8 minutes de moins que les Allemands (27min 35s), les Italiens (27min 33s) et les Français (27 min 11s).
- Les femmes passent en moyenne 1min 13s de plus que les hommes dans la salle de bains.
- Parmi les personnes qui possèdent une baignoire, seuls 36% s'en servent quotidiennement.
- Les Britanniques sont ceux qui utilisent le moins leur baignoire : à peine une à deux fois par mois pour 33% de ceux qui en possède une.
- Les Français sont les plus grands amateurs de bains : 50% s'en servent au moins une fois par jour.
- Les moins de 30 ans passent en moyenne 1 min 39s de plus sur les toilettes que les plus de 55 ans.
- 35% des maisons françaises ont des toilettes séparées.
- 95% des Italiens possèdent un bidet et l'utilisent au moins une fois par jour.
- Les Allemands sont les moins satisfaits de leurs salles de bains, tandis que les Britanniques sont les plus satisfaits.
Source : Etude Ideal Standard "Bathroom behaviours, how to optimise bathroom spaces for moderne households", mars 2013.
A chaque famille son utilisation de la salle de bains

La salle de bains d'une célibataire française

Etude SdB
Etude SdB © Ideal Standard
Aurélie Poss, France
Aurélie vit seule à Paris, dans un appartement moderne équipé d'une nouvelle salle de douche à l'italienne. La salle de douche est équipée d'un lavabo, de W.-C. et d'une douche à l'italienne. Aurélie considère cette pièce comme un lieu de "transformation" et reconnaît passer beaucoup de temps sous la douche. Elle est assez satisfaite de sa salle de douche mais idéalement, elle souhaiterait aussi pouvoir prendre un bain.
La salle de bains d'une célibataire française

La salle de bains d'une italienne célibataire

La salle de bains d'une italienne célibataire - Etude SdB
La salle de bains d'une italienne célibataire - Etude SdB © Ideal Standard
Fiammetta Vitali, Italie
Fiammetta vit seule à Milan dans un appartement disposant d'une seule chambre à coucher. Sa salle de bains comporte une baignoire équipée d'une douche d'appoint ainsi qu'un lave-linge. Pour Fiammetta, la salle de bains est un lieu de "transformation" et une pièce qui doit être extrêmement pratique. C'est l'endroit où l'on s'apprête mais c'est aussi une buanderie. C'est également les toilettes du chat puisque sa litière est installée dans cette pièce.
La salle de bains d'une italienne célibataire

La salle de bains d'un couple allemand sans enfant

La salle de bains d'un couple allemand sans enfant - Etude SdB
La salle de bains d'un couple allemand sans enfant - Etude SdB © Ideal Standard
Martin Bischof, Allemagne
Martin (33 ans) vit avec sa petite-amie à Solingen, en Allemagne. Ils disposent d'une vaste salle de douche avec une cabine de douche, des W.-C. et un lavabo. Ayant des horaires différents, le couple se dispute très rarement la salle de douche mais considère davantage cet espace comme un lieu de "transformation" plutôt que comme un lieu de détente. Martin estime que l'ajout d'une baignoire inciterait le couple à passer plus de temps dans cette pièce et que sa petite-amie apprécierait de pouvoir se délasser dans un bain.
La salle de bains d'un couple allemand sans enfant

La salle de bains d'une famille britannique avec un enfant

La salle de bains d'une famille britannique avec un enfant - Etude SdB
La salle de bains d'une famille britannique avec un enfant - Etude SdB © Ideal Standard
Sara Galer, Royaume-Uni
Sara vit avec son mari Paul et leur petit garçon de trois ans Sam à Rotherham, en Angleterre. Ils habitent une maison possédant cinq chambres à coucher, une petite salle de bains familiale et une salle de bains attenante à la suite parentale. La baignoire et la douche sont toutes deux très sollicitées car pour Paul, la douche est l'occasion de méditer sur ses nouvelles idées professionnelles tandis que pour leur fils, le bain s'inscrit dans le prolongement du temps de jeu.
La salle de bains d'une famille britannique avec un enfant

La salle de bains d'une famille allemande avec enfants

La salle de bains d'une famille allemande avec enfants - Etude SdB
La salle de bains d'une famille allemande avec enfants - Etude SdB © Ideal Standard
David Ochsenknecht, Allemagne
David habite à Wuppertal en Allemagne avec sa compagne Nicole, leur fils de 4 ans Yannis et un petit deuxième fera prochainement son arrivée dans la famille. La salle de bains principale de la famille est équipée d'une baignoire et d'une douche d'appoint ainsi que d'une cabine de douche. La famille rêve de disposer d'un espace pour se détendre et se ressourcer mais déclare que leur salle de bains actuelle ne leur inspire ni l'un ni l'autre.
La salle de bains d'une famille allemande avec enfants

La salle de bains d'une famille française avec deux enfants

La salle de bains d'une famille française avec deux enfants - Etude SdB
La salle de bains d'une famille française avec deux enfants - Etude SdB © Ideal Standard
Arnaud et Aurelie Thizy, France
Aurélie et Arnaud Thizy vivent à Lyon avec leurs deux enfants de trois ans et cinq mois. Leur salle de bains fait office de salle de bains familiale. Elle est équipée d'une combinaison baignoire-douche avec pommeau et accueille un lave-linge et un sèche-linge. Parmi les membres de la famille, Aurélie est celle qui passe le plus de temps dans la salle de bains, à baigner les enfants, à jouer avec eux dans le bain et à s'occuper du linge. L'aspect le plus frustrant de la salle de bains familiale est le manque de place pour accrocher les serviettes de bains et les vêtements. De ce fait, les deux se retrouvent souvent sur le sol.
La salle de bains d'une famille française avec deux enfants

La salle de bains d'une colocation entre adultes en Grande-Bretagne

La salle de bains d'une colocation entre adultes en Grande-Bretagne - Etude SdB
La salle de bains d'une colocation entre adultes en Grande-Bretagne - Etude SdB © Ideal Standard
Marta Kisluk, Royaume-Uni
Marta vit avec son petit-ami et son cousin dans le nord de Londres, dans un appartenant à deux niveaux. La salle de bains principale, équipée d'un combiné baignoire-douche, se situe à l'étage et est partagée par tous les résidents. La douche est particulièrement sollicitée le matin : Marta et son petit-ami se disputent tous les jours pour être prêts avant 8 heures. La douche permet à Marta de se revigorer avant de partir travailler, bien qu'elle soit souvent frustrée par la faible pression obtenue et qui s'explique par l'emplacement de la salle de bains, au dernier étage de la maison.
La salle de bains d'une colocation entre adultes en Grande-Bretagne

La salle de bains de deux colocataires italiens

La salle de bains de deux colocataires italiens - Etude SdB
La salle de bains de deux colocataires italiens - Etude SdB © Ideal Standard
Alberto Mora, Italie
Alberto vit à Milan avec son colocataire. Ils disposent d'une salle de bains, équipée d'une baignoire et d'un bidet. Les colocataires se disputent régulièrement la salle de bains le matin, ce qui donne souvent lieu à une utilisation commune de cet espace. Il arrive donc parfois que l'un des colocataires prenne son bain pendant que l'autre se brosse les dents. Pour Alberto, le principal inconvénient de la salle de bains réside dans le manque d'espace de rangement, et il préfèrerait disposer d'une douche plutôt que d'une baignoire.
La salle de bains de deux colocataires italiens
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic