L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Quel revêtement pour les murs d'une salle de bains ?

Par C.C.
,
le 10 juillet 2009
courrier des lecteurs
courrier des lecteurs © MAP
Isabel et Maxime viennent d'acheter un logement neuf et s'interrogent sur le revêtement à installer au niveau des murs de leur salle de bains qui ont été laissés bruts de placo. Pour les protéger des éclats d'eau, ils envisagent de les habiller avec des lambris en PVC. Plusieurs questions se posent à eux : ce revêtement est-il le plus approprié ? La pose de lambris ne risque-t-elle pas d'abîmer les murs neufs ? Une fois posés, protègeront-t-ils efficacement les murs contre l'humidité ? Voici quelques éléments de réponse...
Isabel et Maxime hésitent à installer des lambris en PVC dans leur salle de bains :
Bonjour,
Nous y réfléchissons à la possibilité de mettre des lambris en PVC dans notre salle de bains mais nous avons lu sur différents forums que cela risque d´abîmer les murs et le placo derrière.
À Leroy Merlin, on nous a vaguement parlé de certaines peintures étanches qui pourraient protéger les murs, cela dit ils ne les commercialisent pas encore.
Auriez-vous des conseils à nous donner concernant la préservation des murs ? Des astuces pour que l´humidité et l´eau ne passe pas entre les joints ? Connaissez-vous des peintures ou des enduits qui pourraient nous aider ? Des marques de PVC particulières qui garantissent une meilleure protection ?
revêtements de sols
revêtements de sols © Image prétexte - DR
 
Le mail envoyé par Isabel et Maxime nous invite à réfléchir à l'utilisation des lambris en PVC mais nous incite, plus largement, à nous interroger sur le type de revêtement à installer dans une salle de bains. Il soulève également la question de l'humidité, problème récurrent dans cette pièce de la maison. En effet, comment éviter que les murs ne se dégradent dans un endroit où l'eau est omniprésente ? Pour éclaircir ces points, Maison à part a interrogé Fabrice Knoll, architecte DPLG, auteur du livre Concevoir et réaliser sa salle de bains, publié aux éditions Eyrolles. Ce dernier a accepté de donner quelques conseils "à titre général sans préjuger des solutions à mettre en œuvre" et sans avoir vu la salle de bains en question.
Maison à part : Que pensez-vous de l'option envisagée par Isabel et Maxime d'installer des lambris en PVC sur les murs en placo de salle de bains ?
Fabrice Knoll : En toute sincérité, je pense que cette solution n'est pas une bonne idée, car cela risque de réduire l'espace visuellement et physiquement. Il ne faut pas oublier que les lambris ne se posent pas directement sur du placo mais sur des tasseaux préalablement fixés aux murs, une installation qui va créer une épaisseur supplémentaire et donc faire perdre de la place dans la pièce. Par ailleurs, le choix de la matière me semble inadapté. La salle de bains étant une pièce intime, mieux vaut y créer un univers chaleureux et s'orienter, par conséquent, vers des matériaux naturels de type carrelage de céramique, carreaux de verre...
MAP : Est-il courant d'installer ce type de revêtement sur les murs d'une salle de bains ?
F.K : Personnellement, je n'ai jamais rencontré de clients qui avaient fait ce choix là pour une salle de bains. En général, il est plus fréquent de trouver des lambris dans une pièce à vivre de type salon, salle à manger ou dans une chambre.
MAP : En les installant, Isabel et Maxime risquent-ils, comme ils le craignent, d'abîmer ses murs ?
F.K : Leur crainte est fondée puisque le placo est une sous-face pas une finition. On peut coller ou fixer ce qu'on veut dessus mais, après, on ne pourra pas démolir sans refaire un nouveau doublage en placo. S'ils installent les lambris directement sur les murs, ces derniers seront forcément abîmés.
MAP : Pensez-vous que cette solution puisse protéger efficacement les murs contre l'humidité ?
F.K : Non. La seule solution valable pour protéger efficacement leurs murs des projections d'eau et des infiltrations est d'y appliquer une étanchéité liquide. L'opération consiste à étaler au rouleau sur les murs un produit à base de résine (de la marque Weber, par exemple). On en trouve dans tous les magasins de bricolage et les distributeurs de matériaux. Le placo doit par ailleurs absolument être hydrofuge. Pour savoir s'il l'est ou pas, c'est simple : il n'y a qu'à regarder sa couleur. Si elle est verte, il est spécialement adapté aux pièces humides.
MAP : Isabel et Maxime parlent de « peintures étanches ». Que pouvez-vous lui en dire ?
F.K : À ma connaissance ce type de produit n'existe pas sur le marché. Le but d'une peinture est de donner une finition, pas d'étancher une salle de bains. De plus, la plupart des peintures actuellement vendues sur le marché sont en phase aqueuse donc elles ne risquent pas d'être étanches.
reportage - salle de bain
reportage - salle de bain © MAP
 L'humidité dans une salle de bains, un problème récurrent
MAP : La présence d'humidité dans une salle de bain se détecte-t-elle facilement ?
F.K : En général, oui. Il y a un certains nombre d'indices visuels qui ne trompent pas. Les joints installés au sol vont, par exemple, avoir tendance à noircir et les murs vont se mettre à cloquer ou à s'effriter. Mais, ce qui va apparaître en premier, ce sont les moisissures au niveau des joints autour de la baignoire et du lavabo.

MAP : Comment empêcher l'humidité de se propager ?

F.K : Le meilleur moyen est de réaliser des joints d'étanchéité autour de la baignoire, de la douche et au sol, en pensant à remonter jusqu'aux plinthes. D'après mon expérience, les joints époxy seront de meilleure tenue dans le temps que les autres. Mais, pour être vraiment efficaces, ils devront être refaits tous les deux ans voire tous les ans. Il faut également penser à vérifier régulièrement sa tuyauterie afin de détecter les éventuelles fuites. Enfin, la salle de bains doit être bien ventilée naturellement, en ouvrant régulièrement la fenêtre, ou mécaniquement, avec, par exemple l'installation d'une VMC.
MAP : Avoir une salle de bains humide, peut-il être nuisible au reste de la maison ?
F.K : S'il s'agit simplement d'un problème d'humidité ambiante, il n'y a aucun risque que cela se propage aux autres pièces. En revanche, si on est en présence d'une fuite au niveau de la robinetterie et que le mur où les conduites sont installées est mitoyen avec un couloir ou une autre pièce de la maison, il y a un risque réel de contamination.
Quel revêtement pour les murs d'une salle de bains ?
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic