L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Rappel de plusieurs sèche-serviettes potentiellement dangereux

Par Valentin Boudonnet
,
le 7 janvier 2013
Thermostat sèche-serviette
Thermostat sèche-serviette © www.rappel-seche-serviettes-b-lr-w.fr
Ils sont vendus sous les noms de Milano, London, Madrid ou Malaga : attention ces sèche-serviettes vendus chez Leroy Merlin, Bricoman et Weldom depuis 2006 font l'objet d'un rappel pour dysfonctionnement, présentant un risque d'éclatement.
Mis en vente depuis 2006, les modèles présentant des risques sont :
- "Milano" (500 W, 600 W, 750 W, 900 W et 1000 W)
- "Madrid" (600 W et 700 W)
- "London" (500 W, 750 W et 1000 W)
- "Malaga" (500 W et 600 W)
- Deux modèles 500 W Cintre Blanc (références : 457401 et 457415)
Si jamais vous pensez posséder un de ces sèche-serviettes, il est vivement conseillé de le mettre hors-tension. Pour ce faire, la marche à suivre est simple : positionnez le thermostat sur température minimum, désactivez la marche forcée et mettez hors-tension le sèche-serviette sur le tableau électrique. Ensuite, il vous faudra le démonter et le ramener au magasin dans son emballage.
Dans les cas où vous ne seriez pas sûr que votre modèle soit compris dans ce rappel ou que vous ne sachiez pas démonter votre sèche-serviette, un site internet a été créé pour l'occasion et fournit tous les détails nécessaires au rappel du produit : http://www.rappel-seche-serviettes-b-lr-w.fr/ . Un numéro vert a également été mis en place : 0800.800.891.
La cause de ce dysfonctionnement n'est pas connue à l'heure actuelle, mais ce dernier pourrait être à l'origine, dans certains cas, d'une surchauffe de l'appareil pouvant entraîner un éclatement. Le rappel du produit en magasin donnera lieu bien entendu à un remboursement intégral et à un dédommagement en compensation du désagrément occasionné.
Rappel de plusieurs sèche-serviettes potentiellement dangereux
Nous vous recommandons

La Casa del Desierto est un pavillon de verre chargé de démontrer les capacités de ce matériau en climat extrême.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic