L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

"Un bureau raconte une histoire"

Par Pauline Polgar
,
le 15 mars 2007
Stéphane Basset nous propose des portraits de personnalités vues à travers leur espace de travail, dans un ouvrage passionnant publié chez Romain Pages Editions. Visite "Dans le bureau de..."
Saviez-vous que le photographe Yann Arthus Bertrand possède un fabuleux bureau-cabane dans un arbre ? D'Edwige Antier au dessinateur Wolinski, en passant par Jacques Attali, Marc-Olivier Fogiel ou encore Jacques Séguéla... Au total, 40 personnalités de tous horizons ont ouvert les portes de leur bureau à Stéphane Basset, journaliste et Christophe Lartige, photographe. Grâce à cette émission de télévision (diffusée sur la chaîne info Itélé) dont est issu le livre, Stéphane Basset a réalisé un de nos rêves secrets : découvrir les personnalités dans leur univers et les amener à la confidence par le biais d'objets, gri-gris, souvenirs, photos... Et on y découvre que le bureau, en plus d'un espace de travail, en dit long sur nous-mêmes. Un livre à laisser traîner dans son bureau !
Stéphane Basset nous en dit plus sur son livre et... son bureau ! Cliquez sur suivant.
"Un bureau raconte une histoire"

Dans le bureau de Stéphane Basset

stephane basset good
stephane basset good © Charlotte Vignon-Pyla Prod
Stéphane Basset nous en dit plus sur son livre, ses rencontres et... son bureau ! INTERVIEW.
Comment est née l'idée de ce livre ?
L'idée de ce livre m'est venue lors d'un rendez-vous avec une personne avec laquelle le courant ne passait pas vraiment. Par politesse, j'ai commencé à lui poser des questions sur son bureau. Je me suis rendu compte que cela facilitait le contact avec elle. Dès le début de l'émission de télévision, nous avions l'idée d'en faire un livre, donc sur chaque tournage, Christophe [Lartige, NDLR] m'accompagnait pour prendre les photos.
Quel est le bureau qui vous a le plus marqué ?
Sans conteste, le bureau de Yann Arthus Bertrand : la cabane dans l'arbre, c'est le rêve d'enfant. Celui de Louis Bertignac également. Pour lui, son bureau, c'est l'endroit où il fait de la musique, il n'y a pas de paperasse. Je pense que c'est parce que la fonction de bureau de ces gens-là est différente de celle de l'espace de travail traditionnel, on s'y sent plus à l'aise. Ces bureaux sortent de l'ordinaire. Certains bureaux sont écrasants, à cause du poids de l'histoire par exemple, lourds, on ne s'y sent pas à l'aise.
Celui de Jacques Attali était intéressant également, mais pour une autre raison. Il racontait que François Mitterrand y organisait des rendez-vous secrets. Dans son bureau, on a l'impression d'un feeling particulier, une atmosphère singulière.
Philippe Starck, pour sa folie, est la personnalité qui m'a le plus plu. Il n'a pas de limite. On a "tchatché" pendant une heure et demie au lieu des 20 minutes prévues ! J'aime beaucoup ce qu'il dit : "le meilleur bureau, c'est dans sa tête".
Quel est le moment qui vous a le plus touché ?
A chaque fois que quelqu'un révélait une partie de sa personnalité, ça me touchait. On arrivait au bout du concept. Il y a bien sûr des invités plus touchants que d'autres, comme le Professeur Cabrol, un monsieur d'un certain âge, qui nous a fait une espèce de bilan de vie.
Cabu également nous a touchés quand il a parlé de son fils Mano Solo, chanteur séropositif.
Un moment insolite ?
Chez le dessinateur Gotlib, nous avons eu une panne de courant. Et comme nous étions en plein tournage de l'émission nous avons dû nous transformer en électriciens pour continuer l'émission. Dans les bureaux insolites, il y a celui de Jérome Savary : il est "truculent", il reflète bien sa personnalité !
Pour vous, un bureau reflète donc la personnalité de son occupant ?
Oui. L'idée est celle de "Dis-moi ce qui t'entoure, je te dirais qui tu es". C'est curieux, nous sommes en train de faire une autre émission qui fera également un livre, sur le même principe. Mais dans la loge des artistes. Une loge, on y habite très peu de temps, on l'habille, on y emmène ce dont on a envie, besoin. Dans le bureau, les choses s'entassent, on les pose et on les laisse, sans faire attention, cela en dit plus sur nous. Souvent, je montrais à une personnalité un objet, ils ne se rappelaient même pas l'avoir laissé là.
Il y a des exceptions. Comme le bureau de Marc-Olivier Fogiel. On s'attend à quelque chose de rigoureux, design. En fait, c'est une véritable chambre d'ado, avec plein de choses dans les tiroirs. "Il n'y a pas d'âme particulière" dans ce bureau, il le dit lui-même.
Le bureau c'est le lieu où l'on passe le plus de temps avec son lit. Pourtant, c'est celui dont on s'occupe le moins. On peut être mal assis, avec un ordinateur mal orienté... Je trouve cela triste. C'est aussi pour cela que j'ai adoré Starck. Dans un de ses projets pour une entreprise, il a proposé que soit installé dans chaque bureau un divan, pour que le salarié puisse faire une sieste et être ainsi plus performant. Cela lui a été refusé. Il continue à penser ce qu'il disait !
Pour la suite de l'interview, cliquez sur suivant.
Dans le bureau de Stéphane Basset

Dans le bureau...suite

detail bureau stephane basset
detail bureau stephane basset © Charlotte Vignon-Pyla Prod
Et vous, êtes-vous plutôt organisé ou désorganisé au bureau ? Quels sont vos accessoires de bureau les plus importants ?
J'étais quelqu'un de très désorganisé. En faisant l'émission j'ai pris deux-trois trucs aux personnalités, ça m'a apporté de la rigueur.
Pour l'anecdote, lorsqu'on a fait le tournage dans le bureau de Claude François, la personne qui nous recevait m'a offert du papier à entête de Claude François sur lequel le chanteur écrivait ses notes de services. On en a fait des photocopies et aujourd'hui toutes les notes de chez nous sont écrites dessus.
Sinon, côté organisation, je note tout ce que je dois faire sur un carnet, où tout est reporté d'une page sur l'autre, tant que cela n'est pas rayé de la liste. Je viens d'en changer, il est design Andy Warhol avec un grand élastique pour le fermer et me permet d'y glisser des feuilles. Je découpe toujours plein de papiers ! J'ai également un petit carnet de notes moleskine qui ne quitte pas la poche de mon pantalon, pour les idées. Je trimbale un sac de sport dans lequel j'ai tout, mon carnet, mon ordi, des chemises... Tout le monde croit que je suis sportif ! Comme autre accessoire important, il y a également la calculatrice. Il faut en effet toujours savoir d'abord combien coûte la production d'un sujet avant de le lancer.
Comment est votre bureau ?
Il y a des photos de famille, des souvenirs de tournage, un grand poster des Beatles, une photo de Jerry Seinfeld, un comédien que j'adore, des parafeurs et des dossiers qui s'entassent bien sûr… Je collectionne également les trucs qui traînent dans mes poches : des tickets de concerts, de matches de foot…Par exemple, j'ai des entrées d'un match de Chelsea, du show de David Letterman, d'un concert de Georges Michael... J'ai aussi des dessins originaux de Cabu, Wolinski et Plantu, faits après l'émission. Et puis, il y a un mur rempli d'une centaine de devises des invités de l'émission. Je fais toujours patienter mes visiteurs dans mon bureau : tout le monde les lit.
Une vraie chambre d'ado ! Musique, sport...
Tout à fait. Je n'ai pas envie d'aller au bureau et d'avoir l'impression d'y être. L'ambiance dans le bureau est cool.
Y a-t-il un coin secret dans votre bureau ?
Oui, virtuel. Une clé USB dans lequel il y a tout le développement conceptuel de la structure, les bonnes idées, la compta. Je ne laisse rien traîner.
Votre moment préféré au bureau ?
Rester le soir, quand il n'y a plus personne, où tout est calme, avec cette atmosphère bizarre du soir, imprégnée de l'électricité de la journée...
Qu'est-ce qui vous manque dans votre bureau et qui vous comblerait de bonheur ?
La vue sur la mer. Je sais cela fait "cliché" mais ça change pas mal de choses !
Quelle est votre devise ?
De celles des invités, la devise de Philippe Seguin m'avait marquée. Il l'a empruntée à Sénèque "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que l'on n'ose pas les faire, c'est parce que l'on n'ose pas les faire qu'elles sont difficiles." Gérard Louvin en a une également que l'on vérifie dans le travail : "Affaires qui trainent, affaires malsaines". Sinon comme devise plus personnelle, il y a une phrase dans une chanson d'Etienne Daho qui dit : "Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie", je suis sûr qu'il l'a empruntée à un poète !
Dans le bureau de..., éditions Romain Pages, 170 p., 29,50 €.
site de Stéphane Basset : www.pylaprod.com
site de Christophe Lartige : www.lartige-photo.com
Romain Pages Editions : www.romain-pages.com
Découvrez le bureau de trois personnalités mode et déco en cliquant sur suivant...
Dans le bureau...suite

Sonia Rykiel - "Un bureau raconte une histoire"

Sonia Rykiel un
Sonia Rykiel un © Romain Pages Editions
Pour la créatrice Sonia Rykiel, un bureau "c'est chez soi !". Elle reçoit le journaliste et le photographe dans son appartement à Saint-Germain. Un portrait d'elle par Andy Warhol est l'occasion de raconter sa rencontre avec le peintre.
Sonia Rykiel - "Un bureau raconte une histoire"

Sonia Rykiel collectionneuse

sonia ryckiel deux
sonia ryckiel deux © Romain Pages Editions
Livres, peintures, bibelots : le bureau de Sonia Rykiel est une caverne d'Ali-Baba !
Sonia Rykiel collectionneuse

Philippe Starck - "Un bureau raconte une histoire"

starckun
starckun © Romain Pages Editions
"Le meilleur bureau du monde, c'est sa tête", le designer Philppe Stack en est convaincu. Son bureau où il ne se rend que deux jours tous les trois mois renferme plusieurs de ses créations. C'est une des personnalités qui a le plus marqué Stéphane Basset.
Philippe Starck - "Un bureau raconte une histoire"

Starck insolite - "Un bureau raconte une histoire"

starck deux
starck deux © Romain Pages Editions
Dans tous ses lieux de vie, le designer cache un masque à gaz avec différents filtres pour faire face à une éventuelle agression bactériologique, chimique ou encore radioactive. Il est persuadé avoir à s'en servir un jour.
Starck insolite - "Un bureau raconte une histoire"

Chantal Thomass - "Un bureau raconte une histoire"

chantal Thomass
chantal Thomass © Romain Pages Editions
La créatrice Chantal Thomass aimerait vraiment "habiller un bureau". Elle ne peut s'empêcher d'accumuler, de tout garder au cas où...
Chantal Thomass - "Un bureau raconte une histoire"

La devise de Chantal Thomass

Thomass deux
Thomass deux © Romain Pages Editions
Stéphane Basset demande à chacun de donner sa devise. Pour la créatrice "la vie est belle si on fait ce que l'on aime". A bon entendeur...
La devise de Chantal Thomass
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic