L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Chasseuse de meubles professionnelle

Par Propos recueillis par Céline Chahi Bechkri
,
le 21 octobre 2010
Catherine Levi
Catherine Levi © DR
On les appelle les "personal shopper". Ils sont là pour assister les particuliers qui ont des achats à faire. Vêtements, accessoires de mode... Ils peuvent les aider à tout trouver, y compris des objets de décoration ! Maison à part a voulu en savoir plus en posant quelques questions à Catherine Levi : depuis plus d'un an, elle a fait de la chasse aux meubles sa spécialité.
Maison à part : Pour commencer, pouvez-vous nous rappeler brièvement en quoi consiste le métier de "personal shopper" ?
Catherine Levi : Les "personal shopper" ont pour mission d'aider les gens à faire leurs achats. Ils les guident, les conseillent et les accompagnent dans les magasins pour sélectionner avec eux les articles qui correspondent le mieux à leurs attentes et de leurs goûts, le tout bien sûr, en respectant leur budget.
MAP : En tant que spécialiste de la décoration, en quoi consiste plus précisément votre rôle ?
C.L : Je suis là pour aider les gens qui cherchent à acquérir des pièces de mobilier neuves ou anciennes. Je peux aussi leur prêter main forte pour customiser des meubles en les mettant en relation avec des artisans spécialisés dans le relooking ou à les vendre lorsqu'ils souhaitent s'en séparer. Autrement dit, je ne suis pas là pour les aider à résoudre une problématique de décoration, mais de meubles.
MAP : Rien à voir donc avec le métier de décorateur ou d'architecte d'intérieur ?
C. L : Rien à voir, en effet, puisque je ne m'occupe absolument pas de concevoir l'espace où les meubles vont prendre place. En général, j'interviens une fois qu'il a été transformé. En fait, mes compétences peuvent venir compléter celles des décorateurs ou des architectes. Il arrive qu'ils n'aient pas suffisamment de temps à consacrer à la recherche de meubles et, par conséquent, ils me demandent régulièrement de prendre le relais.
MAP : Comment procédez-vous concrètement pour trouver le mobilier que vos clients recherchent ?
C. L : Je commence par me rendre chez eux afin de connaître leurs attentes. J'en profite également pour cerner leur personnalité et m'imprégner de l'ambiance de leur lieu de vie. J'effectue ensuite des recherches et me rend sur le terrain pour dégoter les meubles de leur rêve. Cette phase peut être plus ou moins longue car mon champ d'investigation est large. Je m'intéresse en effet aussi bien à ce qui se fait en France qu'à l'étranger et, à chaque fois, je sillonne des lieux très diversifiés, cela va des Puces, aux magasins spécialisés en passant par les petits ateliers. Une fois trouvés, je leur remets un dossier dans lequel tous les meubles sont décrits précisément, photos à l'appui. Ils ne leur reste plus qu'à faire leur choix et lorsque c'est fait, je les accompagne dans les magasins pour aller voir les meubles sélectionnés.
MAP : Acheter un meuble, cela ne paraît pourtant pas si compliqué à faire...
C.L : Au premier abord, non. Mais pourtant ça l'est, car l'offre dans le milieu de la décoration est extrêmement vaste. Tellement vaste que les particuliers se sentent souvent perdus : soit ils ne savent pas vers quelles enseignes se tourner, soit ils n'arrivent pas à se procurer les meubles qu'ils ont aperçu dans la presse ou à la télévision. Pour couronner le tout, ils n'ont en général pas le temps de faire des recherches approfondies.
MAP : Quels avantages y a-t-il à faire appel à vous ?
C.L : Comme je possède un bon carnet d'adresses, que je suis constamment sur le qui-vive concernant les nouveautés introduites sur le marché et que je passe beaucoup de temps sur le terrain à la rencontre des designers et des artisans, je sais exactement où dénicher les pièces qui ont le plus de chance de correspondre à leurs attentes. Pour eux, c'est donc un gain de temps énorme. Ils peuvent également en retirer un avantage financier puisque je peux leur faire bénéficier de tarifs préférentiels sur certains meubles.
MAP : Quelles sont les conditions pour faire appel à vous ? Doit-on par exemple avoir un nombre minium de meubles à vous faire trouver ?
C.L : Non, il n'y a pas de condition particulière, ni de minimum de meubles. Il m'est d'ailleurs déjà arrivé à plusieurs reprises de n'avoir qu'un seul meuble à trouver. Dans ce genre de cas, les clients savent en général très bien ce qu'ils cherchent, cela peut-être un meuble fabriqué dans une essence particulière, par exemple, ou avec des dimensions bien précises.
MAP : Quelles sont les requêtes qui reviennent le plus souvent ?
C.L : Les demandes sont très variées mais j'ai quand même remarqué que, désormais, les gens peuvent avoir des coups de cœur pour des meubles très différents du coup, ils n'hésitent pas à mélanger les styles. Ils aiment faire se côtoyer des pièces anciennes et nouvelles. Le défi pour moi, c'est d'arriver à ce qu'elles s'associent bien les unes avec les autres.
Pour ce qui est des tarifs, Catherine Levi indique via son site Internet qu'il faut compter 80 € pour une heure de travail et environ 500 € pour une journée. Des prix qui peuvent varier en fonction du nombre et du type de meubles à chercher.
Plus de renseignements sur le : www.deco-mobilier-shopper.fr
Chasseuse de meubles professionnelle
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic