L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La chauve-souris du design

Par par Anne de Kinkelin
,
le 25 avril 2007
luminaire- pipistrello
luminaire- pipistrello © Espace Lumière
40 ans et pas une ride. Conçue par l'architecte italienne Gae Aulenti, cet objet culte inspiré de l'Art Nouveau trouve plus que jamais sa place au sein d'un habitat design et moderne.
La chauve-souris du design
Objet culte du design, la Pipistrello doit son succès tant à sa forme inédite, qu'à sa créatrice, Gae Aulenti. ) Pionnière géniale et touche à tout, Gae Aulenti est une des premières femmes italiennes architecte (diplômée en 1954 au Politecnico de Milan.) Ensuite, elle est tour à tour, rédactrice et graphiste pour le magazine Casabella-Continuità. Puis elle enseigne en tant qu'assistante en composition architecturale à l'université de Venise. Elle se spécialise en aménagement et décoration d'intérieur (habitations privées et magasins) et participe dans les années soixante au mouvement Néoliberty, dans la foulée duquel elle réalise le fauteuil à bascule Sgarsul (1962) et le fauteuil de jardin Locus Solus (1964) produits tous deux par Poltrona. Lors de la 13ème biennale d'architecture de Milan en 1964, c'est à elle qu'est confiée la responsabilité du pavillon italien.
Du particulier au musée
Pendant sa formation, elle travaille avec Gio Ponti, lui-même disciple de Le Corbusier. Elle influence les designers qui commence a exercé dans les années soixante. Elle travaille en tant que designer, créant des lampes, du mobilier…dont la fameuse Pipistrello. En 1970, elle collabore à la chaîne de magasins Prisunic, tout comme D. Fayolle et A. Putman. Elle intervient également auprès de maison Hermès et des espaces d'exposition de Knoll (New-York et Boston.) Du particulier vers les musées, Gae Aulenti s'illustre en 1986 en restructurant le Musée d'Orsay. On lui doit également l'aménagement du Musée National d'Art Moderne au centre Pompidou. Plus récemment, elle collabore avec Piero Castiglioni et IGuzzini sur le projet de restructuration des Ecuries du Quirinal à Rome.
Un amour de Pipistrello
Inimitable, son style et sa griffe, font d'elle une pièce unique. Cette lampe avec son abat-jour aux formes onduleuses ressemble à une chauve-souris, s'en est d'ailleurs la traduction littérale ! Lampe de table ou de sol, elle s'intègre avec élégance dans les univers décoratifs. Un système télescopique en acier inoxydable permet de régler sa hauteur (66 à 86 cm.) Le diffuseur est en méthacrylate blanc opale et la base en métal laqué blanc ou marron foncé. Cet objet mythique, exposé notamment au musée du Métropolitan de New-York, s'offre pour ses 40 ans un pied chromé et tendance. Une série limitée de cinq cent pièces numérotées a été présentée au Salon du meuble de Milan. Une folie à… 2250€ ! Un coup de jeune pour un objet intemporel…
Où la trouver ?

Lumière et Fonction

284 bld Raspail
75014 Paris
01 43 35 30 42

Espace Lumière

17 rue des Lombards
75004 Paris
01 42 77 47 71
La chauve-souris du design
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic