L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

Par Leslie Cottenceau-Mathurin
,
le 3 septembre 2009
Omniprésente au parc du Luxembourg, la chaise de jardin vert olive qui caractérise le lieu est devenue l'un des symboles phares de la capitale française. Pourtant, c'est bien à l'université d'Harvard, aux Etats-Unis, qu'elle fait sa rentrée cette année. Explications.
Contrairement au célèbre film, ce n'est pas "Un américain à Paris" mais bien une petite française qui s'exporte désormais outre-atlantique. Figure emblématique du jardin du Luxembourg et, par extension, de la capitale française d'hier et d'aujourd'hui, la fameuse chaise vert olive reste indémodable et s'intègre partout. La preuve ? Elle a fait le tour du monde et sert à présent d'assise aux universitaires d'Harvard.

Une figure "exotique"

L'histoire de cette chaise remonte au début du siècle dernier : "C'est l'ancêtre de Fermob (Ndlr : actuel éditeur de la chaise), à l'époque sous la forme d'une entreprise artisanale, qui est à l'origine de ce mobilier de jardin, explique Bernard Rybier, actuel Pdg de Fermob. A l'époque, le modèle en acier avait pour objectif d'offrir aux promeneurs un siège qui résistait relativement bien aux avaries extérieures". Mais cet élément du parc est rapidement devenu bien plus qu'une simple assise : "Pour certains Parisiens de souche, elle est comparable à une madeleine de Proust, d'autant qu'elle est restée la même, le Sénat qui gère sa commande refusant d'en changer le matériau ou la couleur".
Et son charme agit également à l'étranger. La capitale française étant l'un des hauts lieux touristiques mondial, tout élément rappelant le Paris traditionnel, celui des années folles, se vend comme des petits pains : "Près de la moitié de notre chiffre d'affaires est réalisé à l'export, assure Bernard Rybier, l'un des premiers marchés étant les Etats-Unis. Avec ce produit, c'est un peu de l'exotisme parisien qu'ils achètent ".

La tradition renouvelée

Si la chaise du Luxembourg est restée la même dans son lieu d'origine, elle a en revanche vu naître de nombreuses variantes, ces dernières années : "Depuis que j'ai repris l'entreprise, il y a 20 ans, la palette des couleurs s'est progressivement élargie du vert et blanc dans les années 90 à quelques vingt-quatre couleurs pétillantes aujourd'hui", précise Bernard Rybier. Le matériau utilisé, à l'origine l'acier, a lui aussi évolué : "Ces chaises sont aujourd'hui proposées en aluminium. Plus léger, il résiste mieux à la corrosion que le précédent matériau et assure un bon rapport qualité prix".
Reste à savoir si, à l'instar des chaises du Luxembourg qui ont accueilli de grands penseurs du XXème siècle tels que Sartre ou Simone de Beauvoir, ces assises serviront de siège aux futures figures éminentes des Etats-Unis : "Barack Obama ayant été à l'université de Harvard, reconnaît Bernard Rybier, tous les rêves sont permis ..."

La dernière née de Fermob

Chaise Putman
Chaise Putman © Fermob
 
Connus de tous, la chaise signée Fermob est désormais associée à de grands noms du design qui en proposent différentes variantes. Dernière née de ces collaborations : l'assise signée Andrée Putman. La créatrice a imaginé un siège extérieur en... ceinture de sécurité d'avion. Un concept résolument novateur qui perpétue pourtant là aussi, de l'avis même de Bernard Rybier, "une filiation nostalgique avec le jardin du Luxembourg".
Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

Chaise d'origine

Chaise d'origine - Chaise du Luxembourg
Chaise d'origine - Chaise du Luxembourg © Fermob
Reconnaissable à sa couleur vert olive, la chaise du jardin du Luxembourg est née dans les années 20. Depuis, le sénat qui effectue les commandes a toujours insisté pour qu'elle soit reproduite à l'identique, ainsi que les tables et autres assises qui l'accompagnent.
Chaise d'origine

En rouge - Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

Chaise du Luxembourg rouge
Chaise du Luxembourg rouge © Fermob
Verte à l'origine, la chaise du Luxembourg qui s'exporte dans le monde entier bénéficie désormais d'une large palette de couleurs. Huit teintes pétillantes ont notamment été retenues pour la commande de l'université de Harvard, aux Etats-Unis.
En rouge - Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

En rose - Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

Chaise du Luxembourg rose
Chaise du Luxembourg rose © Fermob
Outre la couleur, le matériau utilisé, à l'origine l'acier, a lui aussi évolué : "Ces chaises sont aujourd'hui proposées en aluminium. Plus léger, il résiste mieux à la corrosion que le précédent matériau et assure un bon rapport qualité prix", assure Bernard Rybier.
En rose - Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

En orange - Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

Chaise du Luxembourg orange
Chaise du Luxembourg orange © Fermob
La capitale française étant l'un des hauts lieux touristiques mondial, tout élément rappelant le Paris traditionnel, tel que la chaise du Luxembourg, se vend comme des petits pains. A noter que la modernité des nouvelles teintes vives séduit tout autant.
En orange - Quand la chaise du Luxembourg se retrouve à... Harvard !

En vert... clair

Chaise du Luxembourg verveine
Chaise du Luxembourg verveine © Fermob
Reste à savoir si, à l'instar des chaises du Luxembourg qui ont accueilli de grands penseurs du XXème siècle tels que Sartre ou Simone de Beauvoir, ces assises exportées à Harvard serviront de siège aux futures figures éminentes des Etats-Unis...
En vert... clair
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic