L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tout schuss sur le mobilier alpin

Par L C-M
,
le 11 décembre 2008
Rustiques et chaleureux, les meubles de montagne ont toujours la cote dans les chalets, même les plus modernes. Un succès jamais démenti, comme l'explique l'artisan Maurice Chave, qui travaille à préserver le caractère authentique de ce mobilier.
A l'origine art populaire, le travail des meubles de montagne s'est peu à peu professionnalisé jusqu'à devenir une véritable institution. A Queyras, dans les Hautes-Alpes, le syndicat des artisans en meubles et objets sculptés fête ses 40 ans. Retour sur ceux qui perpétuent la fabrication et le savoir-faire indispensables à la réalisation du mobilier montagnard dans ce canton.

Une grande palette de meubles

Armoire, penderie, vaisselier, lit ou même petits objets du quotidien, les meubles alpins se déclinent de multiples façons : "Le mobilier de montagne est extrêmement varié, explique le menuisier Maurice Chave. Mais chaque élément exige un travail de longue haleine. Pour réaliser, par exemple, une armoire de berger d'une personne, il faut compter pas moins de trois semaines ".
Pour créer une unité entre tous ces meubles, les artisans du Queyras les fabriquent à partir d'une seule et même espèce : le pin cembro. "Cet arbre possède de nombreux atouts : d'une part, son grain régulier et sa structure homogène limitent les à-coups lors de sa sculpture, d'autre part, il est peu résineux. Une qualité qui garantit des finitions plus jolies", précise Maurice Chave.

Des motifs géométriques et floraux

Ces meubles de montagne se caractérisent aussi par leurs nombreux motifs : "Les paysans qui ont réalisé les premiers éléments de mobilier alpin étaient souvent peu fortunés, souligne Maurice Chave. Du coup, ils revenaient plusieurs fois sur les mêmes meubles et ont créé des motifs très chargés".
Deux styles traditionnels se distinguent au Queyras : "Il y a d'abord les motifs géométriques, indique Maurice Chave. Très fréquents, ils sont tracés au compas ou au couteau Opinel et représentent des rouelles ou de simples rosaces à six branches". Ensuite, des formes florales : exécutées à la gouge et au ciseau à bois, elles sont également abondantes dans toute la région.
Il est également possible d'obtenir, sur demande, des variantes plus originales. A chaque artisan de laisser alors parler son imagination et de s'adapter à l'envie du client... Mais toujours dans la plus pure tradition alpine.
Pour visualiser des meubles de montagne, cliquez sur suivant.
Tout schuss sur le mobilier alpin

Bonnetière - Tout schuss sur le mobilier alpin

Bonnetière
Bonnetière © Syndicat des artisans du Queyras
Bonnetière - Tout schuss sur le mobilier alpin

Sucrier - Tout schuss sur le mobilier alpin

Sucrier
Sucrier © Syndicat des artisans du Queyras
Sucrier - Tout schuss sur le mobilier alpin

Coffre - Tout schuss sur le mobilier alpin

Coffre
Coffre © Syndicat des artisans du Queyras
Coffre - Tout schuss sur le mobilier alpin

Lit - Tout schuss sur le mobilier alpin

Lit
Lit © Syndicat des artisans du Queyras
Lit - Tout schuss sur le mobilier alpin

Sculpture - Tout schuss sur le mobilier alpin

Sculpture
Sculpture © Syndicat des artisans du Queyras
Sculpture - Tout schuss sur le mobilier alpin

Armoire - Tout schuss sur le mobilier alpin

Armoire
Armoire © Syndicat des artisans du Queyras
Armoire - Tout schuss sur le mobilier alpin

Boite sel - Tout schuss sur le mobilier alpin

Boite sel
Boite sel © Syndicat des artisans du Queyras
Boite sel - Tout schuss sur le mobilier alpin

Table - Tout schuss sur le mobilier alpin

Table
Table © Syndicat des artisans du Queyras
Table - Tout schuss sur le mobilier alpin
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic