L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un appartement aux frontières du réel

Par C. Chahi Bechkri
,
le 6 décembre 2010
Imaginez un appartement regroupant toutes les dernières innovations en matière de domotique et d'économies d'énergie et bénéficiant, en prime, d'une vue panoramique sur la tour Eiffel. Vous avez du mal à y croire ? Et pourtant : l'endroit existe bel et bien ! Maison à part a eu la chance de le visiter en compagnie de son propriétaire, le créateur Jean-Paul Lubliner. Reportage.
"Bienvenue dans le 3e millénaire !" C'est toujours avec cette phrase que Jean-Paul Lubliner accueille chaque visiteur qui frappe à la porte de son appartement, un triplex situé en plein cœur de Montmartre. A peine le temps de faire les salutations d'usage que la visite commence, ponctuée de multiples détails sur l'histoire du lieu. Jean-Paul Lubliner raconte être tombé amoureux de l'endroit il y a sept ans principalement à cause de la vue, totalement dégagée sur la Tour Eiffel. "Le spectacle était tellement beau depuis les fenêtres que j'ai aussitôt décidé d'acheter tout l'immeuble et de le réhabiliter entièrement", raconte-t-il.
Tout en précisant n'avoir gardé pour lui que les trois derniers étages, il poursuit en expliquant que pas moins de deux ans d'étude et trois ans de travaux lui ont été nécessaires pour les transformer en appartement. Un lieu dans lequel il a tout conçu de A à Z, depuis l'organisation générale de l'espace jusqu'au mobilier en passant par l'agencement intérieur de chaque pièce ! "L'endroit a été conçu comme une œuvre globale et non pas comme un geste décoratif", insiste le maître des lieux.

Un escalier qui donne l'heure

Appartement Jean Paul Lubliner
Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
 Une fois la porte d'entrée passée, les visiteurs se retrouvent dans la salle à manger et la cuisine, deux pièces qui forment un vaste ensemble et qui font la part belle au Corian, matériau obtenu en mélangeant de la poudre minérale et de la résine acrylique. "Chacun des trois étages met à l'honneur un ou plusieurs matériaux, commente Jean-Paul Lubliner. Ici, c'est le Corian, au deuxième, ce sont le verre et le métal et, au troisième, c'est le tadelakt". Si cette présence massive de Corian retient forcément immédiatement l'attention, le regard ne peut pas s'empêcher d'être attiré par la vue mais aussi, et surtout, par l'imposant escalier en acier implanté obliquement sur le côté gauche.
Entièrement né de l'imagination de Jean-Paul Lubliner, cet escalier traverse tous les étages de l'appartement donnant ainsi accès à tous les espaces habitables. Pour le fabriquer, le créateur a dû faire appel à différents corps de métiers, notamment à un miroitier pour les marches en verre et à un serrurier d'art pour la structure à hélices en acier. Plus étonnant, il a également sollicité l'aide d'une entreprise spécialisée dans l'élaboration de systèmes domotiques. Un rapprochement motivé par l'envie de rendre son escalier... intelligent ! Le rêve est devenu réalité puisque aussi incroyable que cela puisse paraître, son escalier est capable de donner l'heure ! Un petit miracle rendu possible grâce au fait que l'escalier est relié à un ordinateur. Résultat : les marches s'éclairent pour indiquer les minutes et un éclairage s'allume au sol du 1er niveau pour afficher les heures.
Découvrez la suite de l'article à la page suivante...
Un appartement aux frontières du réel

Un appartement aux frontières du réel (suite)

Un appartement aux frontières du réel (suite) - Appartement Jean Paul Lubliner
Un appartement aux frontières du réel (suite) - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Avant d'accéder au deuxième étage, occupé par un salon et un bureau, petit détour par la chambre des invités, une pièce où, là encore, le Corian, souvent rétro éclairé pour mieux mettre en valeur sa transparence, règne en maître. Jean-Paul Lubliner invite à le suivre dans son fameux "escalier du temps". On peut d'ailleurs lire sa signature sur l'une des marches.
Une fois au deuxième étage, l'œil est de nouveau interpellé par la vue, toujours aussi spectaculaire qu'au niveau inférieur, mais également par une bouche émergeant du mur dans laquelle est projetée l'image d'un aquarium. Une œuvre imaginée par Jean-Paul Lubliner mais fabriquée par le plasticien Tony Selgi. Le détail est surréaliste, Jean-Paul Lubliner l'accorde, mais il lui tenait très à cœur. "L'art contemporain occupe une place tellement importante dans ma vie qu'il m'a semblé naturel de lui faire une place chez moi", confie-t-il.
L'endroit regorge ainsi de références artistiques : les lignes de son bureau s'inspirent directement du film 2001 l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, le sol où se dessinent des tâches noires fait écho à l'œuvre de Pollock, une toile illustrant un ciel étoilé rend hommage au peintre Courbet...

Un condensé de nouvelles technologies

Direction le troisième étage, celui qui abrite la chambre de Jean-Paul Lubliner. Durant cette dernière ascension, ce dernier fait remarquer que son appartement est équipé de toutes les dernières nouvelles technologies en matière de son, d'image et d'éclairage. Des appareils innovants qui lui ont été fournis par les nombreux partenaires dont il a su s'entourer et qui lui obéissent au doigt et à l'œil grâce à un système domotique régissant toute l'habitation. Via Internet ou son téléphonie portable, il peut ainsi décider d'ouvrir ou de fermer les stores ou encore d'augmenter ou de baisser le chauffage. Pour couronner le tout, l'appartement dispose également de nombreux équipements innovants en matière d'économies d'énergie : VMC double flux, puits canadien - le premier installé en urbain et dans une copropriété -, capteurs solaires sur le toit, système de récupération d'eau de pluie, etc...
Une fois arrivé en haut de l'escalier, une étrange surprise attend le visiteur puisqu'une sculpture monumentale, représentant des seins féminins se dresse à l'entrée de la chambre. En questionnant le maître des lieux, le visiteur apprend qu'il s'agit en fait... d'un meuble de rangement ! A peine le créateur a-t-il répondu qu'il est déjà parti ailleurs, en l'occurrence sur le toit ouvert en quelques secondes grâce à un de ses nombreux interrupteurs ! Là haut, tout reste encore à faire mais Jean-Paul Lubliner ne manque pas d'idées : un potager, un cinéma en plein air... Reste cependant à savoir si le spectacle du film parviendra à faire oublier celui la vue !
Découvrez l'appartement de Jean-Paul Lublinier aux pages suivantes.
Un appartement aux frontières du réel (suite)

Niveau 1 : Cuisine - Salle à manger

Une fois la porte d'entrée passée, les visiteurs se retrouvent dans la salle à manger et la cuisine, deux pièces qui forment un vaste ensemble et qui font la part belle au Corian, matériau obtenu en mélangeant de la poudre minérale et de la résine acrylique.
Niveau 1 : Cuisine - Salle à manger

Escalier à hélices

Escalier  à hélices - Appartement Jean Paul Lubliner
Escalier à hélices - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Un escalier monumental en acier implanté obliquement traverse tous les étages de l'appartement donnant ainsi accès à tous les espaces habitables.
Escalier à hélices

Détail escalier - Un appartement aux frontières du réel

Détail escalier - Appartement Jean Paul Lubliner
Détail escalier - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Pour fabriquer l'escalier, le créateur a dû faire appel à différents corps de métiers, notamment à un miroitier pour les marches en verre et à un serrurier d'art pour la structure à hélices en acier.
Détail escalier - Un appartement aux frontières du réel

Niveau 2 : coin salon et bureau

Niveau 2 : coin salon et bureau - Appartement Jean Paul Lubliner
Niveau 2 : coin salon et bureau - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Relié à un ordinateur, l'escalier est capable de donner l'heure ! Les marches s'éclairent pour indiquer les minutes et un éclairage s'allume au sol du 1er niveau pour afficher les heures.
Niveau 2 : coin salon et bureau

La bouche - Un appartement aux frontières du réel

La bouche - Appartement Jean Paul Lubliner
La bouche - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Au second niveau, un détail attire l'oeil du visiteur : une bouche émergeant du mur dans laquelle est projetée l'image d'un aquarium.
La bouche - Un appartement aux frontières du réel

Vue imprenable - Un appartement aux frontières du réel

Vue imprenable - Appartement Jean Paul Lubliner
Vue imprenable - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
A cet étage comme aux autres, l'appartement offre une vue entièrement dégagée sur Paris avec, en prime, la silhouette de la Tour Eiffel.
Vue imprenable - Un appartement aux frontières du réel

Une transparence totale

Une transparence totale - Appartement Jean Paul Lubliner
Une transparence totale - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
La présence de façades presque entièrement vitrées permet aux occupants de profiter pleinement de la vue.
Une transparence totale

Vue directe - Un appartement aux frontières du réel

Vue directe - Appartement Jean Paul Lubliner
Vue directe - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Le sol du deuxième et troisième niveau étant vitrés, Jean-Paul Lubliner bénéficie depuis sa chambre d'une vue directe sur sa cuisine et sa salle à manger, situées deux étages plus bas.
Vue directe - Un appartement aux frontières du réel

Niveau 3 : les chambres

Niveau 3 : les chambres - Appartement Jean Paul Lubliner
Niveau 3 : les chambres - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Le dernier niveau abrite deux chambres : une chambre d'enfant et celle de Jean-Paul Lubliner dans laquelle une étrange surprise attend le visiteur. Une sculpture monumentale, représentant des seins féminins, se dresse en effet juste à l'entrée de la pièce. Elle fait office de meuble de rangement et dispose également d'une trappe permettant d'évacuer le linge salle directement dans la machine à laver. Elle dissimule également le branchement d'un aspirateur centralisé.
Niveau 3 : les chambres

La chambre du maître

La chambre du maître - Appartement Jean Paul Lubliner
La chambre du maître - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
A l'intérieur de la chambre, comme dans toutes les autres pièces de l'appartement d'ailleurs, tout le mobilier a été imaginé par Jean-Paul Lubliner : le lit suspendu, la cheminée, la penderie en verre...
La chambre du maître

Et toujours la même vue...

Et toujours la même vue... - Appartement Jean Paul Lubliner
Et toujours la même vue... - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
Là encore la vue sur Paris est entièrement dégagée !
Et toujours la même vue...

Douche - Un appartement aux frontières du réel

Douche - Appartement Jean Paul Lubliner
Douche - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
La douche, qui donne côté rue, dispose d'une paroi de verre qui devient automatiquement opaque lorsqu'on allume la lumière, système permettant de préserver l'intimité des utilisateurs.
Douche - Un appartement aux frontières du réel

Spa - Un appartement aux frontières du réel

Spa - Appartement Jean Paul Lubliner
Spa - Appartement Jean Paul Lubliner © Lubliner/Janiak
La chambre est également équipée d'un spa à fond de verre transparent éclairé par des spots multi-couleurs.
Spa - Un appartement aux frontières du réel
Nous vous recommandons

Matériaux, couleurs, styles... Découvrez quelles sont les grandes tendances de la salle de bains cette année.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic