L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Par C. Chahi Bechkri
,
le 25 janvier 2012
La maison Véronèse contribue depuis 80 ans à valoriser et à diffuser en France le savoir-faire des maîtres verriers de l'île de Murano au travers de ses collections de luminaires. Soucieuse de sauvegarder un patrimoine artisanal ancestral et en même temps d'innover, elle a réussi à traverser les époques. Retour sur les grandes étapes de son histoire ...
L'histoire de Véronèse commence dans les années 30 par un coup de foudre : celle d'un certain monsieur Barbier pour le travail des maîtres verriers de la petite île vénitienne de Murano. "Son trait de génie vient d'avoir tout de suite compris que l'on pouvait faire des choses exceptionnelles avec un seul et même matériau : le verre", explique Fredie Jochimek, l'actuel président de la maison. "Le verre est un matériau d'une extraordinaire richesse, poursuit-il. Il peut être travaillé de nombreuses manières différentes. Il peut être courbé, percé, biseauté et être teinté, dépoli, laqué... Bref, il peut prendre de multiples apparences et c'est ce qui fait tout son charme".
Bien décidé à valoriser ce savoir-faire artisanal ancestral et à le diffuser en France, ce monsieur Barbier décide de fédérer autour de lui de jeunes architectes d'intérieur italiens et français, parmi lesquels André Arbus, et leur demande de concevoir des luminaires qu'il va ensuite faire fabriquer à Murano par des maîtres verriers. "Cette démarche a contribué au prestige de Véronèse c'est pourquoi nous lui sommes restés fidèles. Aujourd'hui encore, toutes nos pièces sont réalisées à Murano par des artisans avec lesquels nous travaillons maintenant depuis longue date", commente Fredie Jochimek.

De pièces chefs d'œuvre

Véronèse
Véronèse © Véronèse
 De ces différentes collaborations découle une collection de luminaires de nature extrêmement variée : des lustres, des appliques, des chandeliers... Les volumes sont simples, les lignes sont à la fois élégantes et raffinées. Bref, toutes sont vraiment emblématiques du style Art Déco qui rencontre à l'époque en France un vif succès. Aujourd'hui, la plupart de ces pièces originelles font d'ailleurs figure de véritables chefs d'œuvre. C'est notamment le cas pour le lustre "Cascade" (voir diaporama) d'un diamètre de 75 cm et d'une hauteur de 106 cm et de l'applique "Concorde" (voir ci-contre) dont les lignes s'inspirent du célèbre obélisque parisien : deux pièces d'André Arbus que Véronèse réédite cette année. "Monsieur Barbier a profité de l'engouement suscité par le style Art Déco. C'était un positionnement intelligent pour réussir à s'insérer dans le milieu de la décoration tout en y perdurant", commente Fredie Jochimek.
Si Véronèse a longtemps perpétué et perpétue encore ce style, l'entreprise ne s'y est pas cantonnée. Au fil des années, elle s'est progressivement ouverte à d'autres mouvances artistiques, notamment au design. Depuis 1996, la marque multiplie, en effet, les collaborations avec les grands noms du secteur. Chantal Thomass, Patrick Jouin, Patrick Norguet, Didier Gomez, Olivier Gagnère, Hilton McConnico... Tous se sont prêtés au jeu de revisiter les savoir-faire des artisans de Murano, mais tout en gardant à chaque fois leur propre style (voir diaporama).

Rééditions et créations inédites

Plus récemment, Fredie Jochimek a même décidé d'aller encore plus loin en confiant la direction artistique au duo de deux designers : Tal Lancman et Maurizio Galante. Ensemble, ils ont travaillé non seulement sur des rééditions de pièces mythiques de la maison mais également sur l'élaboration d'une nouvelle collection complétement inédite, la collection Véronèse "Or" (voir diaporama).
Tal Lancman et Maurizio Galante sont les directeurs artistiques de Véronèse.
Véronèse © Véronèse
Tal Lancman et Maurizio Galante sont les directeurs artistiques de Véronèse.
 "Notre travail se construit autour de deux axes, explique Maurizio Galante : d'une part, valoriser l'héritage laissé par André Arbus et, d'autre part, innover en laissant libre court à notre imagination". Côté fabrication, rien ne change en revanche. Les pièces sont toujours fabriquées à Murano et assemblées à Paris, dans l'atelier showroom du boulevard Haussmann.
Parallèlement, Véronèse continue - comme elle le fait depuis toujours - à travailler sur des projets d'aménagements intérieurs en réalisant des créations sur-mesure. Cette activité lui vaut d'ailleurs le surnom de "maison haute couture du luminaire". Au fil des années, la marque a ainsi réussi à s'introduire dans de nombreux lieux d'exception en France et à l'étranger, depuis les hôtels de luxe jusqu'aux ambassades en passant par les demeures de personnalités célèbres. Un beau rayonnement à la fois pour le savoir-faire italien et français !
Pour découvrir quelques-unes des pièces éditées par Véronèse, cliquez sur les pages suivantes.
Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

De Murano à paris...

De Murano à paris... - Véronèse
De Murano à paris... - Véronèse © Véronèse
La maison Véronèse a été fondée en 1931 par un certain monsieur Barbier. Séduit par le savoir-faire des artisans verriers de l'île vénitienne de Murano, ce dernier a eu l'idée de le valoriser au travers une collection de luminaires conçue par de jeunes architectes italiens et français.
De Murano à paris...

Style Art Déco

Style Art Déco - Véronèse
Style Art Déco - Véronèse © Véronèse
Lustres, appliques, chandeliers... Les architectes, parmi lesquels le célèbre André Arbus, ont imaginé une collection très diversifiée. On y retrouve toutes les caractéristiques du style Art Déco : volumes simples, lignes à la fois élégantes et raffinées...
Style Art Déco

Lustre Cascade - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lustre Cascade - Véronèse
Lustre Cascade - Véronèse © Véronèse
Dessin original d'André Arbus. Ce lustre, que Véronèse a décidé de réédité, a été conçu en 1938 pour décorer le salon de l'appartement de Madame Petersen. D'un diamètre de 75 cm et d'une hauteur de 106 cm, il mobilise pour sa réalisation une équipe de 5 maîtres verriers et demande uniquement pour la production des 30 chaînes de verre torsadé qui le distinguent, 8 journées de travail.
Lustre Cascade - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Applique Concorde - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Applique Concorde - Véronèse
Applique Concorde - Véronèse © Véronèse
Autre dessin original d'une pièce d'André Arbus. La silhouette de l'applique s'inspire des lignes du célèbre obélisque parisien. A noter que la pièce fut conçue en 1952 pour la salle à manger du paquebot Bretagne.
Applique Concorde - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Applique Concorde - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Applique Concorde - Véronèse
Applique Concorde - Véronèse © Véronèse
La pièce, que Véronèse a également décidé de rééditer, est magnifiée par des inclusions de feuilles d'or dans le verre.
Applique Concorde - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lustre Narcisse - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lustre Narcisse - Véronèse
Lustre Narcisse - Véronèse © Véronèse
Tal Lancman et Maurizio Galante, les deux directeurs artistiques de Véronèse, ont retravaillé des pièces dont les dessins se trouvaient dans les archives de Véronèse. Ici, leur version du lustre Narcisse. La réalisation de la pièce réclame là encore énormément de travail : 5 maîtres verriers sont mobilisés pour fabriquer la centaine de pièces dont se compose le lustre.
Lustre Narcisse - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Plafonnier Anémone - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Plafonnier Anémone - Véronèse
Plafonnier Anémone - Véronèse © Véronèse
Ce plafonnier, qui est composé de 388 pièces de verre étirées, s'inspire également d'un dessin trouvé dans les archives de Murano. Les lignes ont été retravaillées par Tal Lancman et Maurizio Galante pour en faire une pièce contemporaine.
Plafonnier Anémone - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lustre Cravates - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lustre Cravates - Véronèse
Lustre Cravates - Véronèse © Véronèse
Lustre "Cravates" immaginé par Chantal Thomass
Lustre Cravates - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Le sautoir - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Le sautoir - Véronèse
Le sautoir - Véronèse © Véronèse
Lustre en forme de collier démesuré imaginé en 2003 par Laurence Brabant.
Le sautoir - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lampadaire Drop - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lampadaire Drop - Véronèse
Lampadaire Drop - Véronèse © Véronèse
Création du designer Patrick Naggar. A noter que le modèle se décline en différentes couleurs et différentes formes : appliques, suspensions...
Lampadaire Drop - Véronèse, des luminaires haut de gamme "made in Murano"

Lustre Gold Corail

Lustre Gold Corail - Véronèse
Lustre Gold Corail - Véronèse © Véronèse
Ce luminaire s'intègre dans la collection "Or" de Véronèse. Cette collection a été imaginée en 2011 par Tal Lancman et Maurizio Galante.
A noter que le modèle a nécessité la fabircation de 276 "clochettes" de verre façonnées à la main, dorées une par une, et qui sont ensuite passées au four.
Lustre Gold Corail

Lustre Anémone Cristal

Lustre Anémone Cristal - Véronèse
Lustre Anémone Cristal - Véronèse © Véronèse
Autre création de Tal Lancman et Maurizio Galante. Le concept est le même que pour le lustre Gold Corail, à savoir la démultiplication d'une pièce de verre.
Lustre Anémone Cristal
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic