L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un escalier éclairé et sublimé par un mur de miroirs argentés

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 30 janvier 2017
Afin d'apporter plus de lumière dans l'escalier d'un duplex parisien haut-de-gamme, l'architecte Brigitte Saby a fait appel à l'artisan verrier Bernard Pictet. Ce dernier conçoit un mur de miroirs vieillis, qui illumine l'espace tout en limitant les reflets et en donnant un style baroque au lieu.
Une vue incroyable sur le Grand Palais, la Seine et les Invalides. Cet appartement de 150 m2 au 5e étage d'un immeuble parisien peut s'enorgueillir d'une situation idéale, et séduit ainsi un couple d'Américains. Ils font appel à l'architecte Brigitte Saby pour réaménager et décorer entièrement leur nouveau pied-à-terre en duplex.
Les clients donnent carte blanche à l'architecte, qui s'applique à "donner une âme à l'appartement", nous explique-t-elle. Lumineux, le duplex présente toutefois une zone moins bien éclairée : celle de l'escalier menant à l'étage. Très sensible au travail des artisans d'art, Brigitte Saby fait appel à Bernard Pictet, artisan verrier, et aux bronziers de la fonderie Fodor, pour composer les éléments d'un escalier uniquement en son genre.
Ainsi, le mur du fond du salon est-il tapissé d'un damier de miroirs traités en utilisant une technique exclusive, afin de leur donner un effet vieilli. Découvrez cette pièce d'exception en images, en pages suivantes.
Un escalier éclairé et sublimé par un mur de miroirs argentés

Un salon coloré aux détails subtils

Un salon coloré aux détails subtils
Un salon coloré aux détails subtils © Artefact Decoration
Pour aménager le duplex, Brigitte Saby joue sur les nuances. Elle ose le mélange de couleurs vives, suivant les affinités des propriétaires. Mais, surtout, elle associe des touches contemporaines, comme le mobilier, à des éléments qui semblent être présent dans la pièce depuis toujours, à l'image du lustre et de la rampe de l'escalier, dont les fabrications ont été confiées au bronzier de la fonderie Fodor.
Au fond de la pièce, la zone de l'escalier s'avère plutôt sombre. "Brigitte Saby souhaitait supprimer ce trou noir, amener de la lumière sans pour autant que l'on soit gêné par le reflet trop important d'un miroir classique", se souvient Bernard Pictet, artisan verrier.
Un salon coloré aux détails subtils

Un damier de miroirs traités pour un rendu patiné

Un damier de miroirs traités pour un rendu patiné
Un damier de miroirs traités pour un rendu patiné © Artefact Decoration
L'architecte commande alors à Bernard Pictet un mur couvert de miroirs "dans lesquels on se devine", nous précise-t-il. En résumé, les glaces doivent refléter la lumière, mais pas les silhouettes des occupants.
L'artisan verrier s'inspire alors des glaces vieillies pour concevoir une technique unique : les miroirs sont patinés en plusieurs étapes avec des feuilles de palladium, de manière à obtenir un degré de réflexion moindre, et un effet gris et noir.
Un damier de miroirs traités pour un rendu patiné

Une prouesse technique pour un mur couvert de miroirs

Une prouesse technique pour un mur couvert de miroirs
Une prouesse technique pour un mur couvert de miroirs © Artefact Décoration
Le chantier présente une contrainte : une accessibilité limitée pour acheminer un miroir de près de 7 mètres de hauteur au 5e étage de l'immeuble. Bernard Pictet opte alors pour un damier de miroirs d'1m x 1m10, "à la manière de la Galerie des glaces du château de Versailles", précise-t-il.
Les glaces sont maintenues mécaniquement par des cabochons de métal sur un "plancher de bois vertical". "Nous avons traité les cabochons de la même manière que les miroirs, de telle sorte qu'ils soient le moins visibles possible", ajoute l'artisan.
Une prouesse technique pour un mur couvert de miroirs

Un reflet contrôlé pour un miroir d'une très grande surface

Un reflet contrôlé pour un miroir d'une très grande surface
Un reflet contrôlé pour un miroir d'une très grande surface © Artefact Décoration
Grâce au traitement technique des glaces, le rendu varie en fonction de la lumière de la pièce. "On a l'avantage de la lumière sans être agressé par le reflet", souligne Brigitte Saby.
L'architecte insiste, enfin, sur l'importance de la collaboration avec Bernard Pictet. "Son talent permet de créer l'illusion que le miroir a toujours été présent dans l'appartement", conclut-elle.
Un reflet contrôlé pour un miroir d'une très grande surface

Un damier de miroirs patinés pour illuminer un escalier

Un damier de miroirs patinés pour illuminer un escalier
Un damier de miroirs patinés pour illuminer un escalier © Artefact Décoration
Fiche technique :
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'oeuvre : Brigitte SabyArtefact Décoration
Artisan verrier : Atelier Bernard Pictet (uniquement sur RV avec professionnels)
Artisan bronzier : Fonderie Fodor
Lieu : Paris
Surface du bien : 150 m2
Budget : non communiqué
Un damier de miroirs patinés pour illuminer un escalier
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic