L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange

Par C. Chahi Bechkri
,
le 9 décembre 2015
Cherchant à faire oublier le caractère parfois un peu froid et austère des appartements haussmanniens, l'architecte d'intérieur Delphine Estour a imaginé pour chez elle un décor plein de gaieté. Basé sur des jeux de mélanges inattendus d'objets, de couleurs et de motifs ainsi que sur d'astucieuses idées déco, il transforme complètement notre perception de l'endroit.
Delphine Estour aime éperdument les appartements haussmanniens. Leurs belles moulures, leurs pièces aux généreuses proportions, leur grande hauteur sous plafond, leur parquet massif, leurs lambris moulurés en soubassement des murs... Autant d'éléments qui l'ont d'ailleurs poussée, dès que l'occasion s'est présentée à elle, à en acheter un pour y loger toute sa famille. Seulement voilà : dans le même temps, l'architecte d'intérieur leur a toujours trouvé "un côté un peu froid, austère voire ostentatoire". "Je n'avais vraiment pas envie que mon logement renvoie cette image", explique-t-elle. Aussi a-t-elle décidé, lorsqu'elle s'est penchée sur la décoration du lieu, d'y amener une vraie touche de chaleur. A grands renforts de couleurs et de motifs, elle s'est ainsi efforcée de gommer cette apparente froideur en prenant garde de ne pas faire disparaître le charme et les atouts architecturaux de l'appartement.
La suite de l'article et plus de photos en pages suivantes.
Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange

Chambre parentale déplacée pour créer un bureau

Chambre parentale déplacée pour créer un bureau - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Chambre parentale déplacée pour créer un bureau - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
L'appartement étant destiné à accueillir une famille nombreuse - quatre enfants et deux adultes -, il a fallu, comme l'indique Delphine Estour, "faire quelques ajustements au niveau du plan". "Il s'agissait de mieux faire correspondre le lieu à nos besoins et à notre mode de vie", précise-t-elle. La chambre parentale, qui se trouvait à l'origine côté rue, a été transférée sur la cour, plus calme, et l'espace vacant récupéré pour créer un bureau.
Ci-dessus non pas la photo du fameux bureau mais d'un secrétaire installé dans le salon.
Chambre parentale déplacée pour créer un bureau

Buanderie supprimée pour créer deux chambres supplémentaires

Buanderie supprimée pour créer deux chambres supplémentaires - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Buanderie supprimée pour créer deux chambres supplémentaires - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Par ailleurs, l'appartement ne comportant pas le nombre de chambres dont la famille avait besoin, les pièces inutiles, à l'instar de la buanderie, ont disparu. Une suppression qui a permis la création de deux chambres supplémentaires et d'une douche.
Buanderie supprimée pour créer deux chambres supplémentaires

4 chambres et une suite parentale

4 chambres et une suite parentale - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
4 chambres et une suite parentale - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Grâce à cette réorganisation des espaces, chaque enfant dispose de sa propre chambre. Les pièces partagent une salle de bains commune et sont chacune agrémentées d'un lavabo privatif. Un confort rare dans un appartement parisien. Viennent se rajouter à cela deux autres chambres et une suite parentale (voir photo ci-dessus) comportant un dressing et une salle de bains.
4 chambres et une suite parentale

Une grande pièce à vivre, point de ralliement de la famille

Une grande pièce à vivre, point de ralliement de la famille - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Une grande pièce à vivre, point de ralliement de la famille - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
De leurs côtés, les pièces à vivre n'ont subi aucune modification structurelle. Comme le rapporte la décoratrice, la cuisine avait déjà été déplacée pour occuper la place centrale du logement. Elle formait avec le salon une grande pièce à vivre. Un espace ouvert, propice à la convivialité, qui a d'ailleurs particulièrement séduit Delphine Estour. "La pièce est devenue le point de ralliement de la famille", indique-t-elle.
Une grande pièce à vivre, point de ralliement de la famille

Cuisine et salon en lien permanent

Cuisine et salon en lien permanent - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Cuisine et salon en lien permanent - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
La cuisine est séparée du salon via des portes vitrées. Grâce à elles, les deux pièces restent en communication, même si celle-ci n'est que visuelle.
Cuisine et salon en lien permanent

Une cuisine salle à manger

Une cuisine salle à manger - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Une cuisine salle à manger - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Si elle n'a pas changé de place, la cuisine a été entièrement refaite. La pièce abrite désormais la salle à manger, matérialisée par une vaste table qui n'est autre qu'un ancien établi de chapelier.
Une cuisine salle à manger

Un réfrigérateur bien caché

Un réfrigérateur bien caché - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Un réfrigérateur bien caché - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Astucieuse trouvaille de la décoratrice dans la cuisine : le réfrigérateur a été placé dans un placard fermé par deux portes habillées de miroirs. L'on croirait un accès vers une autre pièce... Impossible de deviner qu'un réfrigérateur se cache derrière !
Un réfrigérateur bien caché

Une décoration haute en couleurs

Une décoration haute en couleurs - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Une décoration haute en couleurs - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Dans le projet, la décoration tient une place de premier ordre puisque Delphine Estour s'en est servie pour donner une vraie personnalité aux lieux. Afin d'atténuer la froideur du style haussmannien, elle n'a pas hésité à introduire dans l'appartement des couleurs, des motifs, des meubles chinés et des objets de décoration contemporains. Des éléments plutôt inhabituels dans ce genre de cadre. Une présence qui interpelle surtout qu'ils sont utilisés de manière aussi massive et mélangés les uns aux autres.
Une décoration haute en couleurs

Des mélanges osés dans un appartement classique

Des mélanges osés dans un appartement classique - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Des mélanges osés dans un appartement classique - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Des moulures peintes en bleu qui jouxtent un papier peint aux motifs floraux lui-même placé à côté d'un autre papier-peint multicolore et dans la même pièce un canapé violet, un tapis en peau de bête rose fluo... Le moins que l'on puisse dire c'est que Delphine Estour a osé. "J'ai cherché à apporter de la fantaisie, de la gaieté mais, surtout, à donner aux lieux une vraie personnalité".
Des mélanges osés dans un appartement classique

Une fantaisie généralisée

Une fantaisie généralisée - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Une fantaisie généralisée - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Cette touche de fantaisie et ces choix osés ne se limitent pas au salon, ils s'étendent également aux autres pièces. Parmi les curiosités les plus étonnantes : un couloir entièrement peint en noir (voir photo ci-dessus), un plafond sur lequel l'on peut écrire, un parquet entièrement immaculé, des tableaux suspendus à de la tuyauterie (voir en pages suivantes)...
Une fantaisie généralisée

Des tableaux en suspension

Des tableaux en suspension - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Des tableaux en suspension - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Dans la chambre parentale, des tableaux ont été suspendus à de la tuyauterie, ou comment exploiter toutes les ressources d'un appartement ancien !
Des tableaux en suspension

Une chambre immaculée

Une chambre immaculée - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Une chambre immaculée - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Pour rendre la chambre de sa fille apaisante, Delphine Estour y a construit un décor totalement immaculé. Le parquet a été blanchi et les murs ont été recouverts de deux papiers peints blancs dont les motifs, très discrets, empêchent la pièce d'être monotone.
Une chambre immaculée

Une chambre au plafond personnalisable

Une chambre au plafond personnalisable - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Une chambre au plafond personnalisable - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Dans cette autre chambre, la décoratrice a recouvert le plafond d'une peinture tableau. Résultat : sa fille peut personnaliser la surface comme elle le souhaite. Elle ne se prive d'ailleurs pas de le faire, demandant fréquemment des dédicaces à ses amis.
Une chambre au plafond personnalisable

Fiche pratique : - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange

Fiche pratique : - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Fiche pratique : - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange © Fanny Pitrey
Lieu : Paris
Surface : 205 m2
Durée des travaux : 2 mois
Programme : Rénovation complète d'un appartement haussmannien
Maître d'œuvre : Delphine Estour (Architecture Intérieure Décoration), 8 rue Dieu, 75010 Paris, (www.delphine-estour.com)
Fiche pratique : - Un Haussmannien dynamisé par un joyeux mélange
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic