L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

"Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 16 janvier 2012
Dans son livre Le bel ouvrage, Françoise Bergaglia dresse les portraits de onze artisans de sept domaines différents. Tous animés par la passion de l'artisanat et l'art du beau, ils partagent avec l'auteur leur vision de leur métier et de l'avenir.
Onze hommes et femmes, onze parcours différents, et, pourtant, une vision très proche de leur domaine, l'artisanat. Françoise Bergaglia a rencontré des menuisiers, ferronniers, jardiniers ou doreurs, au savoir-faire unique et aux histoires peu communes. En résulte Le bel ouvrage, un livre aussi passionné que les artisans dont il dresse le portrait.
Ce sont Chantal Duclert et Patrick Maury, doreurs ornemanistes et peintres en décors polychromes, qui ont inspiré cet ouvrage à Françoise Bergaglia. "En les écoutant parler de leur métier, j'ai compris leur ouverture au monde, bien loin de l'image de l'artisan enfermé dans son atelier" explique-t-elle.

Passion et patience

L'auteur s'intéresse alors à d'autres artisans, de spécialités, parcours et âges différents, et leur trouve de nombreux points communs. "La passion du métier, l'obsession de fournir un travail de grande qualité, le plaisir de participer à des ouvrages d'exception" détaille Françoise Bergaglia. Mais surtout, la patience. "Le beau n'est pas compatible avec le vite fait ! Ils sont tous convaincus qu'il n'y a pas d'autre façon de travailler, s'ils ne veulent pas perdre leur âme", ajoute l'auteur.
En pages suivantes, la suite de l'article et les photos extraits de l'ouvrage.
"Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Des portraits loin des stéréotypes

Des portraits loin des stéréotypes - Le bel ouvrage
Des portraits loin des stéréotypes - Le bel ouvrage © Stéphane Nahmani - Pascal Galodé éditeurs
Portrait après portrait, Françoise Bergaglia casse les stéréotypes qui pèsent sur les artisans. Franck Fabre, tailleur de pierre et maçon de pierres sèches, est tombé amoureux de son métier par hasard, à l'âge de 24 ans. Max Ribard, quant à lui, est couvreur salarié d'une entreprise, et non à son compte. Le jardinier Louis Benech, sollicité pour l'écriture de l'ouvrage, s'est tout de suite montré intéressé. "Il m'a dit qu'après tout, lui aussi était en quelque sorte un artisan !" se souvient Françoise Bergaglia.
Artisans d'art, mais pas artistes ! "Lorsque je leur ai demandé leur définition de l'artisan, tous ont évoqué la dimension artistique du métier, mais aucun ne se revendiquait comme un artiste" raconte l'auteur, avant d'évoquer la modestie de leurs propos. "Selon François-Xavier Richard, imprimeur de papiers peints à la planche, un bon artisan doit pouvoir se mettre dans la peau d'un artiste, parce qu'il travaille pour lui" se souvient Françoise Bergaglia.

L'avenir de l'artisanat

L'auteur évoque également l'histoire de Serge de Conti et Jean-Paul Doriac, deux ferronniers et métalliers d'art, en mal de successeurs. "Ils ont décidé de former un jeune en apprentissage, à qui ils ont aujourd'hui confié la maison" raconte Françoise Bergaglia. Pour l'avenir du métier, les artisans interrogés sont unanimes : "ils croient en la jeune génération, et en la force de l'apprentissage".
L'avenir est une question omniprésente pour les artisans. "Même ceux qui travaillent dans des domaines élitistes, ou sur des objets très anciens, sont tournés vers l'innovation" explique Françoise Bergaglia. Innovation dans le type de produits, la clientèle, ou les technologies de production. "On ne peut pas être un bon artisan si on ne se confronte pas à son époque, sans pour autant dénaturer le savoir-faire ancien" conclut l'auteur.

Le bel ouvrage, récits et portraits d'artisans

François Bergaglia, photos par Hermine Cleret
Editions Pascal Galodé éditeurs
Relié - 160 pages
Prix public indicatif : 30 €
ISBN : 978-2-35593-108-6
En pages suivantes, les portraits des artisans rencontrés dans l'ouvrage.
Des portraits loin des stéréotypes

Tailleur de pierres

Tailleur de pierres - Le bel ouvrage
Tailleur de pierres - Le bel ouvrage © Hermine Cléret - Pascal Galodé éditeurs
Franck Fabre
Tailleur de pierres et maçon de pierres sèches
Foyer du four à pain du village de Vareilles, en pierres de granit.
Tailleur de pierres

Couvreur - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Couvreur - Le bel ouvrage
Couvreur - Le bel ouvrage © Hermine Cléret - Pascal Galodé éditeurs
Max Ribard
Couvreur
Château de Saint-Sauveur à Sainte-Honorine-la-Chardonne (Orne). Détail de la toiture en ardoises taillées, notamment en forme d'écailles de poisson.
Couvreur - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Ferronniers - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Ferronniers - Le bel ouvrage
Ferronniers - Le bel ouvrage © Hermine Cléret - Pascal Galodé éditeurs
Serge de Conti, Jean-Paul Doriac et Thomas Declercq
Ferronniers et métalliers d'art
Thomas Declercq à l'œuvre.
Ferronniers - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Jardinier paysagiste - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Jardinier paysagiste - Le bel ouvrage
Jardinier paysagiste - Le bel ouvrage © Hermine Cléret - Pascal Galodé éditeurs
Louis Benech
Jardinier paysagiste
Parc du château de Fontaine-la-Soret (Eure). Vue sur le château depuis le jardin aux fleurs.
Jardinier paysagiste - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Menuisiers - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Menuisiers - Le bel ouvrage
Menuisiers - Le bel ouvrage © Hermine Cléret - Pascal Galodé éditeurs
Christian Belaïche et Michel Villard
Menuisiers de portes anciennes
Porte indienne.
Menuisiers - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Imprimeur de papiers peints

Imprimeur de papiers peints - Le bel ouvrage
Imprimeur de papiers peints - Le bel ouvrage © Hermine Cléret - Pascal Galodé éditeurs
François-Xavier Richard
Imprimeur de papiers peints à la planche
Vestibule du château de Saché (Indre-et-Loire). Création du papier peint à la planche.
Imprimeur de papiers peints

Doreurs ornemanistes - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans

Doreurs ornemanistes - Le bel ouvrage
Doreurs ornemanistes - Le bel ouvrage © Hermine Cléret - Pascal Galodé éditeurs
Chantal Duclert et Patrick Maury
Doreurs ornemanistes et peintres en décors polychromes
Hôtel de Lauzun (Paris). Décor central du salon de musique, représentant la Toilette de Vénus, attribué à Michel Dorigny.
Doreurs ornemanistes - "Le bel ouvrage", onze parcours d'artisans
Nous vous recommandons

Découvrez la transformation époustouflante d'un appartement familial au coeur de Paris.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic