L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Agitez vos neurones !

Par par Anne de Kinkelin avec RMN
,
le 3 mai 2007
1960 : sous l'égide du critique d'art Pierre Restany, Klein, Hains, Villeglé, Tinguely, César, Arman, Spoerri, Raysse, Dufrêne, Rotella, Niki de Saint-Phalle, Deschamps et Christo, forment le mouvement des « Nouveaux réalistes ». Un groupe génial et volontariste qui va révolutionner les arts plastiques.
Le quotidien est de l'art
Pas question d'édulcorer le quotidien ou de le dénaturer. Les Nouveaux réalistes intègrent à leurs œuvres des éléments de l'univers quotidien, urbain et industriel : palissades, barils, objets en plastique, détritus, voitures ou sigles de la circulation...Compressions de César, Accumulations d'Arman, décollage et lacération d'affiches de Hains et Villeglé, assemblages d'objets courants en plastique de Raysse, tableaux-pièges de Spoerri, sculptures auto-destructives de Tinguely, Tirs de Niki de Saint-Phalle... recèlent une véritable radicalité aujourd'hui oubliée.
Un mouvement oublié
Groupe phare de la scène française artistique de l'après-guerre, Le Nouveau Réalisme en tant que mouvement n'a pas fait l'objet d'une grande exposition depuis presque vingt ans (1960. Les Nouveaux Réalistes, Paris, Musée d'art moderne de la Ville de Paris, 1986). Si nombre d'artistes ont bénéficié depuis les années 80 d'une rétrospective (Martial Raysse, César, Arman, Tinguely, Hains, les affichistes...), leur rattachement à un groupe qui a su être présent et actif sur la scène internationale des années 60 (Etats-Unis, Italie, Allemagne), est aujourd'hui mal connu, souvent minoré et mérite un nouvel éclairage, une nouvelle compréhension. Par ailleurs, alors que les acteurs disparaissent les uns après les autres - Niki de Saint-Phalle, César, Hains, Restany, Arman, Rotella... - il est important de saisir les derniers témoignages d'une histoire qui s'éloigne et que, de manière étonnante, se réapproprient de nombreux jeunes artistes de la scène contemporaine.
Une expo unique
180 créations, proposent de retrouver la vitalité des actions et des œuvres du « nouveau réalisme » grâce à la reconstitution ou la présentation de certains ensembles et la mise en place d'un parcours thématique et historique qui permettent de saisir les apports et les spécificités de ce mouvement, ainsi que les temps forts de leur histoire commune. Elle se concentre sur une décennie - de 1958 aux années 1965/69 - qui voit la constitution du groupe et l'expression d'actions collectives - période extrêmement dense et vivante, qui sera ensuite recouverte par l'affirmation de trajets personnels. Outre, bien évidemment, les œuvres des treize acteurs directement rattachés au mouvement, quelques pièces d'artistes proches et souvent en contact avec ces derniers (les « Objecteurs » réunis par Alain Jouffroy tels que Raynaud, Pommereulle, Dietman, ou encore Malaval, Jacquet, des membres issus de Fluxus comme Filliou ou Vostell, du groupe Zéro tel que Günther Uecker, les Américains néo-dadas, Rauschenberg, Stankiewicz, Johns, Bontecou, Chamberlain...) seront incluses, afin d'évoquer la multiplicité des courants qui ont animé Le Nouveau Réalisme et de ne pas réduire, comme on l'a trop souvent fait, ce mouvement à la déclinaison emblématique et schématique de quelques gestes.
Pour découvrir l'affiche et les horaires de l'exposition, cliquez sur suivant.
Agitez vos neurones !

Allez vite voir !

affiche
affiche © RMN 2007
Galeries nationales du Grand Palais
75008 Paris - entrée Square Jean-Perrin
Tél. : 33(0)1 44 13 17 17 (serveur vocal)
Métro : Champs-Elysées Clemenceau
Ouvert tous les jours de 10h à 20h, jusqu'à 22h le mercredi.
Dernière admissibilité 45mn avant la fermeture. Fermé les mardis.
www.rmn.fr
Allez vite voir !
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic